Article 

Verdict attendu aujourd’hui (ou demain) pour le Fair-Play Financier

Publié le mardi 12 juin 2018 à 10:07 par Julien Peschaux
La presse française est alignée ce matin concernant le rendu du verdict à paropos du Fair Play Financier. Le PSG connaîtra son sort au plus tard demain, mercredi, et le panel des sanctions possibles semble s’être élargi.

Si l’attente doit sembler interminable aux dirigeants du PSG qui veulent avancer dans leur stratégie pour la saison à venir, celle-ci devrait pourtant connaître un terme aujourd’hui ou demain au plus tard, comme l’évoquent Le Parisien et L’Equipe aujourd’hui. L’instance de contrôle de l’UEFA qui s’est réunie vendredi va faire tomber son couperet et le club parisien connaîtra enfin sa sanction, près de dix mois après que celle-ci ait ouvert une enquête à la suite du recrutement de Kilian Mbappé et Neymar Junior pour une somme totale de 402 millions d’euros.

Si Le Parisien avance le fait que le club ne sera pas sanctionné d’une exclusion pure et simple de la prochaine Ligue des Champions, le journal francilien et L’Equipe évoquent une limitation du nombre de joueurs que le club pourra inscrire dans la compétition, voire une totale interdiction d’inscrire de nouveaux joueurs pour la prochaine édition, comme l’évoque le quotidien sportif, ce qui est une nouveauté dans le panel des sanctions évoqué par la presse ces dernières semaines. Gianluigi Buffon, par exemple, s’il venait à rejoindre le club de la Capitale, ne pourrait pas jouer la Ligue des Champions dans le cas d’une telle sanction.

Du côté de l'Espagne, le journal sportif MARCA, souvent bien renseigné à propos de l'UEFA, explique de son côté que l'instance européenne devrait prononcer des sanctions proches de celles qui ont déjà touché le PSG en 2014, mais en plus sévère. Paris pourrait ainsi ne pas pouvoir dépenser plus que ce qu'il vend quand 60M€ de balance négative avaient été acceptés à l'époque. Mais comme l'explique aussi le quotidien, cela ne changera rien pour Neymar ou Mbappé, toujours aussi invendables et donc inaccessibles pour les autres clubs. D'autres joueurs seront sacrifiés avant les deux stars confirme la publication.

L’UEFA, comme le souligne Le Parisien, pourrait justifier sa punition par la réévaluation des contrats de sponsoring par des entités liées au Qatar, qui gonfleraient artificiellement les revenus du PSG. Une dévaluation de ces contrats mettrait donc le club parisien hors des clous du Fair-Play Financier. Le PSG va en tout cas vite être fixé sur son avenir à court et moyen terme, puisque les sanctions pourraient être étirées sur plusieurs saisons



News 

mardi 16 octobre

lundi 15 octobre

dimanche 14 octobre

samedi 13 octobre

vendredi 12 octobre

jeudi 11 octobre

mercredi 10 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux