Article 

MU remporte son premier grand test grâce à un grand De Gea

Publié le lundi 14 janvier 2019 à 10:36 par Jean Chemarin
A défaut d'avoir dominé son sujet, le Manchester United d'Ole Gunnar Solskjaer a fait preuve de réalisme dimanche pour s'imposer à Wembley face à Tottenham (0-1). Un succès qu'il doit aussi, et surtout, à son gardien David De Gea, infranchissable.

On ne pourra plus dire à Solskjaer qu'il n'a battu que des équipes moyennes ou bas de gamme. En s'imposant à Wembley face à Tottenham, le Manchester United du Norvégien a marqué les esprits et confirmé son incroyable redressement suite au départ de Jose Mourinho. Six matches toutes compétitions confondues, six victoires, c'est tout simplement le meilleur démarrage d'un entraîneur de MU dans la riche histoire du club mancunien. Un record qui était détenu jusque-là par Sir Matt Busby, qui avait gagné ses cinq premiers matches à la tête du club mancunien lors de la saison 1946-1947 (tous en championnat).

Sur un petit nuage, le MU de Solskjaer continue également d'encaisser très peu de buts (3 en 6 matches). Une solidité défensive que MU doit en grande partie à son dernier rempart David De Gea. Souvent tancé ces derniers mois, il a été exceptionnel face aux Spurs, réalisant pas moins de 11 arrêts, un record cette saison en Premier League.

Et si Manchester United a donc concédé beaucoup d'occasions, ce qui est rassurant pour le PSG, il a aussi su marquer quand il le fallait grâce à son jeune et prometteur Marcus Rashford, une nouvelle fois préféré à Romelu Lukaku en pointe et une nouvelle fois décisif (4e but depuis l'arrivée de Solskjaer). Bien servi en profondeur par Paul Pogba, auteur lui de sa 4e passe décisive de l'ère Solskjaer, le buteur anglais a ouvert le score juste avant la mi-temps d'une jolie frappe croisée. Avant cela, Anthony Martial avait eu une belle occasion en début de match, mais sa frappe du gauche avait été parfaitement repoussée par Hugo Lloris. Lloris qui a aussi été vigilant en deuxième période pour repousser plusieurs frappes de Pogba, très porté vers l'avant.

Mais c'est surtout Tottenham qui a poussé en deuxième période et aurait dû revenir dans le match si De Gea n'avait pas décidé de fermer la boutique et de tout repousser. Au final, MU donne l'impression de s'en être bien sorti, mais on ne peut occulter non plus le mérite de son nouveau coach, qui a su redonner confiance à de nombreux joueurs en manque de confiance sous Mourinho. «Je reprends du plaisir, je rejoue, a confié Pogba au micro de RMC Sport après le match. Je fais ce que j’aime. Et on gagne. Je joue un peu plus haut, j’ai de la sécurité derrière moi. Il me laisse la liberté d’aller vers l’avant, de rentrer dans le box, de tirer, d’être devant avec les trois autres attaquants.» 

«Le manager a apporté de la joie, les joueurs répondent bien et l'équipe est très solide maintenant. On sait comment contrôler les matches, comment garder le ballon, comment se procurer des occasions. C'est ça le vrai Manchester United», a même lâché De Gea au micro de Sky Sports (Mourinho appréciera). Au classement, Manchester United reste à des années lumières du leader Liverpool (16 points), mais s'est complètement relancé dans la course au Big Four synonyme de Ligue des champions la saison prochaine. Les Red Devils sont toujours 6es, mais désormais à égalité de points avec l'Arsenal d'Unai Emery, et plus qu'à 6 unités de Chelsea et 7 de Tottenham. Prochain rendez-vous de MU ? Brighton, 13e de Premier League, samedi prochain.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 17 août

vendredi 16 août

jeudi 15 août

mercredi 14 août

mardi 13 août

lundi 12 août

dimanche 11 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux