Article 

Katoto entre craintes et satisfaction

Publié le mardi 16 avril 2019 à 10:03 par Homer
Récompensée par le trophée de la meilleure espoir de la D1 féminine, la buteuse du PSG Marie-Antoinette Katoto passe par toutes les émotions, entre la satisfaction d'avoir accompli une bonne saison en championnat et la crainte de ne pas participer à la Coupe du Monde avec l'équipe de France en juin.

La jeune buteuse du PSG Marie-Antoinette Katoto (20 ans) vient d'être élue pour la seconde année consécutive meilleure espoir de la Division 1 féminine. Deuxième cannonière du championnat avec 18 réalisations, l'attaquante parisienne se voit récompensée après avoir effectué une saison plutôt complète. Cependant, la timide Katoto craint de ne pas pouvoir participer à la Coupe du Monde 2019 en France avec l'équipe nationale. Plusieurs éléments lui font exprimer cette peur.

Le fait de ne pas avoir été appelée lors du dernier rassemblement Bleues est le premier point qui la tourmente, bien que la sélectionneure Corinne Diacre l'ait annoncé comme une revue d'effectif en attaque, tandis que son manque d'impact dans les rencontres des quarts de finale de la Ligue des Champions et face à Lyon ne plaide pas en sa faveeur. L'internationale française (4 sélections, 1 but) exprime également ses doutes dans le quotidien Le Parisien : « Dire non, ce serait mentir. On est beaucoup à avoir peur. On verra le 2.» Même si la joueuse du PSG a timidement expliqué : «Je suis prête

Toutefois, Katoto reste très heureuse de cette consécration par ses pairs : «C’est une très grande fierté. Je suis très heureuse. Être élue meilleure espoir pour la deuxième année, c’est fantastique. Je ne sais pas si j’aurai encore l’âge l’année prochaine (NDLR: pour prétendre à un troisième trophée de suite). Ça valide un gros travail. C’est surtout aussi pour les autres joueuses : Perle (Morroni), Grace (Geyoro), Sandy (Baltimore)... Toutes les Titis aussi, c’est aussi pour elles. Ça fait longtemps qu’on travaille ensemble et aujourd’hui on est très fières.»

Malgré cette satisfaction, la fer de lance de l'attaque du PSG sait «qu’il y a encore du chemin à faire», notamment après la terrible claque reçue face à l'OL lors de la 20e journée de D1. «On a pris un gros coup sur la tête, mais on va se relever. On a beaucoup appris, on continuera à travailler et on ne lâchera rien » expliquait Katoto aux journalistes présents à l'événement.



News 

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

lundi 10 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux