Article 

La Coupe du Monde des Parisiennes, 10e jour

Publié le dimanche 16 juin 2019 à 22:51 par Homer
CulturePSG vous résume la journée des joueuses parisiennes évoluant à la Coupe du Monde féminine. Aujourd'hui, la Suède d'Hanna Glas et le Chili de Tiane Endler étaient concernés.

Suède - Thaïlande : 5-1

Le 4-3-3 suédois n'a fait qu'une bouchée de la Thaïlande et son 4-5-1 défensif. Rapidement, les Suédoises vont ouvrir la marque (Sembrant, tête suivant corner, 6e) puis doubler la mise en moins de 20 minutes (Asllani 19e) en se jouant très (trop) facilement de la défense adverse. La suite de la rencontre sera une ballade de santé pour Hanna Glas et ses coéquipières face à une bien faible équipe asiatique. 3-0 à la pause avec un but de Rolfo en fin de première période (tir puissant de 20m, 42e), puis 4-0 (tête d'Hurtig suivant un centre, 82e) en fin de rencontre avant que la Thaïlande ne sauve l'honneur (90e+1) mais la Suède va augmenter son écart en toute fin de match sur pénalty après una main dans la surface (90e+6).

Hanna Glas était titulaire en tant qu'arrière droite dans une défense à quatre. Un match tranquille. Les anciennes parisiennes Seger et Asllani ont aussi démarré la rencontre au milieu. La Suède a dominé largement la rencontre et Asllani a remporté le trophée de meilleure joueuse de la rencontre, face à une opposition très faible. 

Etats-Unis - Chili : 3-0

Une équipe remaniée des USA a débuté face au Chili de la capitaine Endler. La rencontre a été à sens unique, comme souvent avec les Américaines. En 35 minutes, la rencontre était jouée, Lloyd inscrivant un doublé (11e, 35e), avec un but d'Ertz entre temps (26e). Par la suite, les Etats-Unis buteront surtout sur une gardienne parisienne en feu, notamment Horan (55e) et Press (67e). Lloyd manque également un pénalty en fin de match. Un temps fort chilien aurait pu leur permettre de revenir à 1-1 avant que les Américaines ne déroulent logiquement.

Endler a joué toute la rencontre dans les cages chiliennes, elle n'a pas pu tout arrêter mais sans une performance majuscule, l'addition aurait du être bien plus salée. Elle a d'ailleurs été élue meilleure joueuse de la rencontre. Côté USA, Horan était titulaire en tant que milieu gauche. Après une bonne heure de jeu, elle a laissé sa place à une autre ancienne joueuse du PSG, Allie Long, qui a tenté d'accélérer le jeu. Enfin, l'ex-parisienne Tobin Heath n'est pas entrée en jeu.

A noter, toutes les nations ont disputé leur deuxième rencontre de poules, place dès demain aux dernières rencontres des groupes A et B.



News 

Aujourd'hui

vendredi 18 octobre

jeudi 17 octobre

mercredi 16 octobre

mardi 15 octobre

lundi 14 octobre

dimanche 13 octobre

samedi 12 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux