Article 

PSG/OL, le choc au sommet en prime time

Publié le dimanche 18 novembre 2018 à 12:02 par Homer
La rencontre entre le leader du championnat de France et son dauphin a lieu ce soir au Stade Jean-Bouin. Paris reçoit LE rival pour une affiche qui va sûrement impacter la course au titre, promis à l'OL.

Le contexte : 

Les deux équipes sont en tête de la Division 1 sans avoir perdu le moindre match depuis le début de la saison, avantage à l'OL qui compte deux points d'avance sur le PSG vu que les Parisiennes ayant perdu deux points à domicile contre Lille en octobre. En Coupe d'Europe, situation identique avec les deux équipes qualifiées pour les quarts de finale et qui pourraient se rencontrer en demi-finale. Niveau statistiques, l'OL compte encore un avantage, un nombre de buts marqués plus important que le PSG (37 contre 24) et une meilleure défense (1 contre 3 buts encaissés). Lyon et le PSG ont plutôt fait le boulot selon l'expression consacrée.

Mais les dynamiques restent tout de même plus complexes que les chiffres. Lyon et le PSG ont tout de même parfois souffert pour l'emporter sur certaines rencontres, avant de finir (souvent) par dérouler en fin de rencontre. L'exemple du match du PSG à domicile contre Guingamp, avec une défense coriace qui résiste avant de flancher au bout d'une heure, est aussi valable pour l'OL contre cette même équipe à l'extérieur. Toujours est-il que le PSG va affronter la plus grosse équipe du championnat, certainement une des meilleures au monde.

La rivalité :

Depuis bientôt 10 ans, les Parisiennes sont devenues au fil du temps les rivales de l'Olympique Lyonnais. Il s'agit de la seule équipe française à l'avoir emporté sur son terrain depuis des lustres (0-1 en huitièmes de finale de la Ligue des Champions 2014/15, qui a amené les parisiennes en finale de la compétition), une des rares à l'avoir fait chuter aussi à domicile en championnat (1-0 au Camp des Loges en décembre 2016). Le PSG a même réussi à remporter un titre face à Lyon en Coupe de France l'an dernier, au terme d'une rencontre rocambolesque (domination du PSG durant 58' avant interruption du match pour orages, reprise sur terrain injouable ou presque). Du côté du Rhône, on dit que cette défaite en finale leur reste en travers de la gorge... Pour être précis, le PSG a profité aussi d'une manne injectée par le giron professionnel, là où Montpellier a des moyens plus limités et que Juvisy a dû se résoudre à fusionner avec le PFC pour continuer à être un minimum compétitif.

Duel de buteuses

Si les deux équipes ont des groupes compétitifs, le PSG possède tout de même un groupe peut être plus homogène mais plus jeune et un peu moins expérimenté. L'OL a une ossature qui joue ensemble depuis plusieurs années, là où le PSG a vu ses lignes bouger un peu partout au fil des années. L'OL a recruté des joueuses plus expérimentées aussi cet été (Fishlock, Simon) quand le PSG a pris de jeunes internationales (Wang, Bruun, Daiane notamment). On retrouve cet écart dans les moyennes d'âge des équipes-type notamment (le PSG est aux alentours de 23 ans, en comptant Formiga, 41 ans).

Reste que les deux équipes possèdent en son sein une buteuse exceptionnelle. Côté PSG, on comptera sur la jeune Marie-Antoinette Katoto (19 ans), 10 buts en Division 1, en tête du classement des buteuses. En face, c'est la Norvégienne Ada Hegerberg (soeur d'Andrine, milieu du PSG) qui mènera l'attaque lyonnaise du haut de ses 23 ans. La cadette Hegerberg est à un but de Katoto au classement des buteuses. Il est très probable que l'efficacité de l'une des deux buteuses affectera le tableau de marque du match, même si le PSG peut compter sur d'autres armes (Diani, Wang, Bruun) et que l'OL peut faire aussi sans sa Norvégienne (Le Sommer, Majri, Cascarino).

Comment l'emporter ?

Là est la question. Comment le PSG peut faire pour l'emporter ? Lors de ses succès, Coupe de France mise à part, le PSG s'était appuyé sur une défense de fer et des contres assassins (2014, 2016). En Coupe de France, le PSG avait joué son jeu, les lyonnaises avaient été largement dépassées, à se demander si elles étaient bien dans le match. Puis après la reprise houleuse, le PSG s'était arc-bouté sur son but, tentant de repousser toutes les tentatives adverses, encaissant même un but en fin de match, refusé pour une faute sifflée sur Endler par l'arbitre. Lors de la conférence de presse d'avant-match, le coach parisien Olivier Echouafni pensait à une tactique plutôt fermée, à l'image de celle de Montpellier en novembre qui a tenu une mi-temps et s'est incliné 2-1 finalement, au terme d'une rencontre compliquée pour l'OL.

L'entraîneur parisien songeait aussi à comment mettre en difficulté la défense de l'OL grâce à la vitesse et la technique de l'attaque parisienne. Le PSG a une tendance à ne pas paniquer au milieu (le tandem Geyoro-Formiga) avant de propulser une flèche devant (Katoto, Diani ou Bruun). Il aura tout de même le choix des joueuses, dans tous les compartiments, peu d'entre elles sont rentrées blessées de la trêve internationale, même si certaines ont été joué à l'autre bout du monde (Endler en Australie par exemple). Le PSG a les armes pour gêner l'OL selon le coach parisien. Seront-elles suffisantes pour l'emporter ? On peut l'espérer.

Atmosphère 

Pour cela, le PSG devrait compter sur un stade bien rempli, le club espérait vendre beaucoup de places au Stade Jean-Bouin, pour atteindre une affluence minimale de 10000 places. Le Collectif Ultra Paris a répondu à l'appel et a appelé à la mobilisation pour soutenir l'équipe féminine. Chose assez rare, des vidéos de soutien de l'ensemble des sections du club (football, handball, judo) ont été diffusées sur les réseaux sociaux par le club. La rencontre est considérée également par Canal+, diffuseur du championnat depuis cet été. Trêve internationale oblige (parce que sans cela...), Canal+ va retransmettre le match sur son antenne au créneau le plus important (dimanche en prime time) pour la diffusion du football à la télévision. Pour cette première «historique», le PSG a la possibilité de s'emparer de la tête du classement du championnat, mais la tâche s'annonce ardue.

PSG/OL est diffusé sur Canal+, coup d'envoi à 21h00.



News 

Aujourd'hui

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

lundi 03 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux