Article 

Retour sur France/Brésil (2-1 a.p.), les Bleues apathiques mais qualifiées, Diani et Formiga titulaires

Publié le lundi 24 juin 2019 à 15:20 par Homer
A l'issue d'une rencontre assez moyenne des Bleues de Corinne Diacre, conclue lors des prolongations, la France se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe du Monde et écarte le Brésil (2-1). Kadi Diani et Formiga étaient titulaires, Eve Périsset est entrée en jeu.

Corinne Diacre, après avoir soufflé le chaud et (surtout) le froid en conférence de presse, excluait de changer de système face au Brésil. C'est pourtant ce qu'elle a fait en écartant Thiney du onze de départ pour basculer en 4-4-2 avec Le Sommer et Asseyi sur les ailes, en soutien d'un duo Gauvin - Diani en pointe. En face, le Brésil passe également en 4-4-2 avec une attaque Marta - Cristiane soutenue par Formiga et Thaisa au milieu.

Composition de la France : Bouhaddi - Torrent, Mbock, Renard, Majri - Asseyi, Bussaglia, Henry (c), Le Sommer - Diani, Gauvin

Le match :

Après une entame de match à l'avantage de la France, le jeu se rééquilibre vite. On constate deux équipes qui tentent d'avancer vers le but adverse mais qui se voient arrêtées par la défense ou une erreur technique. Le Brésil frappe le premier, Ludmila sur la gauche est devancée par Bouhaddi, sortie au pied (9e), puis Marta frappe au but à la suite d'une perte de balle haute de la France, mais le tir s'envole (9e). La France répond sur coup franc, avec une frappe d'Henry non cadrée (11e). Debinha a fait souffler un vent de panique dans la surface des Bleues mais Renard a pu détourner un tir qui partait bien (15e). Après deux centres non concluants côté France, Diani insiste sur l'aile et se débarrasse de Tamires pour centrer à destination de Gauvin. Elle semble devancer Barbara mais au final la gêne dans son intervention, la France marque mais le but est refusé par la VAR pour une faute après un long moment (26e). Renard échappe de peu à la correctionnelle avec une intervention très en retard, semelle en avant sur Debinha, qui aurait pu valoir un rouge direct. Elle ne prend qu'un carton jaune (35e). Peu en vue, Majri est citée dans deux opportunités en fin de première période, d'abord elle envoie un centre flottant au second poteau qu'Asseyi ne peut reprendre en se jetant (39e), puis à la réception d'un bon ballon dans l'intervalle, mais n'a pas réussi à cadrer sa frppe (45e+2). Entre temps, Bouhaddi maintient la France dans le match, avec un tir puissant de Cristiane, bien servie par Debinha (44e). 0-0 à la pause.

Comme contre la Norvège, la France finit par ouvrir la marque en début de seconde période. Sur un éclair de Kadi Diani, elle élimine Tamires et centre au raz du sol pour Gauvin qui se jette et marque (1-0, 52e). Le Brésil réagit de suite, Marta tire un coup franc et trouve Cristiane qui place une tête que Bouhaddi dévie sur la barre (55e). Renard a une occasion de donner deux buts d'avance à la France mais, surprise par le raté aérien de Barbara, sa tête n'est pas puissante et Formiga peut dégager son camp (58e). En revanche, le Brésil revient à la marque juste après, Debinha sur la gauche centre pour Cristiane, Renard dégage mais le ballon revient sur Thaisa qui trompe Bouhaddi (1-1, 63e). Tout est à refaire et le Brésil est désormais bien mieux en place. Le Sommer touche de très peu un ballon de la tête dans la surface sans danger pour les Auriverde (71e). Debinha chipe un ballon dans les pieds de Mbock mais Bouhaddi stoppe le tir (76e). Asseyi met le feu dans la défense avant de perdre un ballon dans la surface (78e). Beatriz et Andressinha remplacent Ludmila (71e) et Formiga (75e). Le jeu se tend, énormément de fautes pour casser le rythme. Thiney remplace Asseyi (81e). Le Brésil est encore menaçant en fin de match avec Marta en position de tir mais Le Sommer revient du diable vauvert pour lui prendre le ballon (88e). Cascarino entre à la place de Gauvin, pour laisser l'axe à Diani. Mbock gêne aussi Beatriz en fin de match (90e+4). On arrive donc aux prolongations.

En tout début de première prolongation, Cristiane tente un lob de la ligne centrale (92e) mais se blesse sur la tentative et doit laisser sa place quelques minutes plus tard à Geyse (96e). Beatriz prend un ballon à Bussaglia mais Renard lui coupe la route (93e). Torrent (96e) et Diani (97e) ne cadraient pas leurs tirs. La France pousse, Mbock (100e), Thiney (103e), Le Sommer (104e), ont une opportunité mais pas de danger pour le Brésil. En revanche Debinha sur la gauche s'enfonce et frappe au but mais la défense Bleue tient et se dégage de peu (105e). Toujours 1-1 à la pause. Encore une fois, la France marque en début de seconde période, de prolongations cette fois. Diani obtient un bon coup franc tiré par Majri. Le ballon arrive en profondeur pour Henry qui devance Mônica et bat Barbara (2-1, 106e). Le Brésil crie au hors-jeu mais Henry est couverte par Beatriz au départ de l'action. La France retrouve un peu plus de maîtrise dans le jeu avec les entrées de Périsset et Karchaoui à la place de Torrent (109e) et Majri, prise de crampes (118e). Le Brésil bute sur la défense qui se dégage bien et tente d'envoyer des contres sur Diani ou Cascarino sans véritablement pouvoir tirer au but. La France finit donc par s'imposer, le match étant très laborieux tout de même. On a pu y voir des similitudes avec le match opposant la France au Paraguay en 1998, avec une pression importante sur le dos des Françaises. Les Bleues sont donc qualifiées en quart de finale.

Prestation des parisiennes : 

Encore une fois, Kadidiatou Diani est la joueuse offensive de l'équipe de France. Toujours en alerte, elle a encore fait souffrir l'arrière garde adverse, cette fois Tamires, qui se souviendra de son calvaire face à l'ailière du PSG. Tout passe par elle offensivement, indispensable à cette équipe vu la pauvreté offensive actuelle. On peut toutefois regretter qu'elle ne soit pas épaulée par une coéquipière un peu plus mobile ou plus puissante, comme peut l'être une certaine Marie-Antoinette Katoto, mais c'est ainsi. Une nouvelle passe décisive à ajouter à son total, ainsi que le coup franc amenant le second but français. Entrée dans les prolongations, Eve Périsset a bien aidé en défense quand le Brésil tentait de revenir à 2-2. Elle a bien bloqué le couloir, empêchant Marta puis Debinha de naviguer sur l'aile gauche. Peu de temps de jeu mais pourtant une alternative plus que crédible sur l'aile droite de la défense. Grace Geyoro n'est pas entrée en jeu.

Pour le Brésil, Formiga a encore été précieuse au milieu, à la récupération et pour gêner les relances adverses. 75 minutes de jeu intéressantes avant de laisser sa place à Andressinha. Cristiane nous a rappelé la joueuse qu'elle était, un véritable poison pour une défense. Sa sortie a un peu soulagé la défense des Bleues. Daiane n'est pas entrée en jeu.

Résumé vidéo : 

Prochain rendez-vous :

La France affrontera le vainqueur de la rencontre Etats-Unis - Espagne. Le match se déroulera au Parc des Princes le vendredi 28 juin à 21h00.

Angleterre - Cameroun : 3-0

L'autre match de la journée a tourné logiquement à l'avantage des Anglaises. 3-0 à l'heure de jeu d'une rencontre qui n'aura pas été de tout repos. Entre sales coups, contestations, poussette sur l'arbitre et crachat sur le bras d'une joueuse, le Cameroun aura été d'une rare indigence morale sur le terrain. En plus d'être très limitées techniquement, elles auront été assez pitoyables dans l'esprit, menacant de ne pas reprendre la rencontre après un but refusé par la VAR pour un hors-jeu limite mais existant.

 



News 

Aujourd'hui

dimanche 14 juillet

samedi 13 juillet

vendredi 12 juillet

jeudi 11 juillet

mercredi 10 juillet

mardi 09 juillet

lundi 08 juillet

dimanche 07 juillet

samedi 06 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux