Article 

La réserve du PSG s'incline logiquement 2-1 face à Schiltigheim

Publié le samedi 14 avril 2018 à 23:33 par Jonas Satin
Face au 4e de son groupe de National 2, la réserve du PSG s'est logiquement inclinée 2 buts à 1 face à une bonne équipe de Schiltigheim. Paris prépare donc son déplacement à Lyon avec une défaite.

Les compositions :

La composition du PSG : Cibois - Hemans Arday, Guibert, Mbe Soh, Giacomini - Toufiqui, Rimane, Yaisien - Hassani, Weah, Mlaab.

Le match :

A l’occasion de la 26e journée de National 2, la réserve du PSG, 8e avec 35 points, accueille le SC Schiltigheim, 4e, au Stade Georges Lefèvre.

Entame catastrophique pour Paris

Le début de rencontre est catastrophique pour le club de la capitale : sur son premier ballon, Samuel Guibert perd le ballon et le numéro 9 schilikois, Godfred Bekoe, part en contre. Bekoe gagne son face-à-face avec Cibois d’un tranquille plat du pied et ouvre la marque pour Schiltigheim (1e). Les Parisiens repartent tout de même de l’avant et Yaisien, lancé et excentré dans la surface, est légèrement touché par le gardien et tombe, mais l’arbitre décide de ne rien siffler (3e). Face à un pressing très intense de l’équipe alsacienne, la formation parisienne est très déstabilisée et contrainte à des longs ballons lobés, à l’image de la superbe passe en profondeur de Rimane pour Mlaab, signalé hors-jeu (12e). Paris va ensuite se créer sa meilleure occasion de la première période : Mlaab lance bien Weah dans la profondeur, qui finit par remettre au premier. Le numéro 11 parisien temporise et passe à Hassani qui, après une feinte, enroule sa frappe mais ça passe au-dessus (13e). Le PSG subit beaucoup, avec une défense dépassée : Guibert tente de dégager le ballon d’une reprise de volée mais cette dernière retombe sur Nellec, le numéro 10 de Schiltigheim, devant la surface parisienne. L’ailier gauche schilikois temporise et décale bien Genghini, le numéro 7 schilikois, dans la profondeur, mais ce dernier est rattrapé in extremis par la défense (24e). Samabali, le numéro 6 schilikois, est ensuite averti pour un tacle sur Rimane (25e). Schiltigheim continue de pousser et Krasso, le numéro 11 schilikois, se débarrasse de Guibert d’un joli grand pont, avant d’envoyer un centre fort devant le but mais personne ne suit (28e). Sur l’action qui suit, Gauclin, le gardien alsacien, rate totalement sa passe et cette dernière arrive sur Yaisien. Le capitaine parisien envoie, sans contrôle, une frappe qui prend de vitesse le gardien adverse et permet au PSG d’égaliser totalement contre le cours du jeu (29e). Avant la pause, Krasso passe Rimane et, en bonne position devant la surface, frappe mais ça passe un peu au-dessus (39e). A la mi-temps, les deux formations rejoignent les vestiaires dos à dos, sur un score de 1 but partout. Ce score de parité est miraculeux pour les joueurs parisiens, tant ils auront été dominés et tant ils n’auront jamais su mettre en danger le gardien adverse (excepté sur l’égalisation, offerte par le gardien lui-même).

Paris encaisse un but lors de sa meilleure période 

A l’instar de son début de sa première période, Schiltigheim démarre très fort sa deuxième période : Bekoe remet, entre les deux défenseurs centraux parisiens, à Genghini qui frappe mais Cibois remporte son face-à-face (51e). En contre, Krasso passe Guibert d’un grand pont, entre dans la surface et centre à ras de terre mais la défense parisienne repousse (52e). Dans la foulée, Bekoe, lancé dans la surface, remet parfaitement en retrait pour Genghini qui frappe bien mais Cibois réalise une nouvelle parade et maintient Paris dans le match (52e). Kévin Rimane est ensuite remplacé par Antoine Bernède (53e). La rencontre se rééquilibre un peu et le club de la capitale commence à se procurer des occasions : sur un coup franc qu’il a obtenu, Hicham Mlaab adresse un bon centre mais aucun parisien ne parvient à prendre le dessus de la tête (60e). Après une heure de jeu très moyenne en avant-centre, qui n’est pas son poste de prédilection, Timothy Weah laisse sa place à Virgiliu Postolachi (63e). Et sur son premier ballon, le Franco-Moldave, en tentant de récupérer le ballon, met une semelle sur Metzler, le numéro 5 de Schiltigheim, et est sanctionné d’un carton jaune (64e). Deux minutes plus tard, en contre, Krasso lance Bekoe en profondeur, qui centre à ras de terre mais Nellec ne parvient pas à se débarrasser de la défense (66e). Paris réagit bien et Yaisien adresse une superbe passe en profondeur pour Postolochi, mais le gardien schilikois sort bien dans les pieds de l’attaquant parisien (68e). Sur corner, Mlaab adresse un bon centre au point de penalty, Postolachi saute plus haut que tout le monde et envoie un joli coup de tête mais le ballon passe au-dessus de la barre (77e). Paris continue de pousser, mais manque de réalisme dans le dernier geste et ni la frappe de Mlaab (78e), ni la frappe de Toufiqui (79e) ne sont cadrés. François Rodrigues procède ensuite à son dernier changement de la partie et fait sortir Azzedine Toufiqui pour l’entrée de Stanley N’Soki, qui entre dans un poste de sentinelle (79e). Ironie du sort, c’est sur sa meilleure période de la rencontre que le club de la capitale va encaisser un but : sur un bon centre de Bekoe, Cibois intervient et repousse sur Boukalada, entré en jeu, qui envoie le ballon au fond des filets d’une frappe bien ciblée (86e). Au bout du temps additionnel, Paris pense même pouvoir égaliser : Mlaab déborde bien et centre en piqué pour Postolachi. L’avant-centre parisien envoie un bon coup de tête mais le ballon est repoussé sur la ligne par la défense (90e+3).
Le PSG s’incline finalement 2 buts à 1 face à une bonne équipe de Schiltigheim, qui confirme sa 4e place. De son côté, Paris perd une place et passe en 9e position, avec deux points d’avance sur l’OL, à une semaine de se déplacer en terre lyonnaise.



News 

Aujourd'hui

mercredi 18 avril

mardi 17 avril

lundi 16 avril

dimanche 15 avril

samedi 14 avril

vendredi 13 avril

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux