Article 

Les U17 s'éloignent de la zone rouge

Publié le dimanche 2 décembre 2018 à 18:06 par Dubdadda
Face à la lanterne rouge Evreux, les U17 Nationaux du PSG ont assuré l'essentiel grâce à des buts signés Bitu Mazala, Malebe et Nagera (3-2). Au classement, les protégés de Laurent Huard grimpent à la dixième place et s'éloignent petit à petit de la zone rouge. Présent cette après-midi au Camp des Loges, CulturePSG vous propose de revenir sur cette précieuse victoire acquise néanmoins dans la douleur.

La composition

Pour cette rencontre face à Evreux, Laurent Huard a décidé de titulariser pour la première fois Ramadani au poste d’ailier tandis que Alloh effectue son retour au poste de latéral gauche. Dans les cages, l’entraîneur parisien a opté pour le jeune Randriamamy, arrivé au club en 2016 en provenance du Paris FC.

Composition : Randriamamy – Baldé, Kamara, Mbuyi, Alloh (Kitenge, 87ème) – Ahamada, Bitu Mazala, Malebe (Noireau, 58ème) – Ramadani, Nagera (c), Chabrol

Non utilisés : Sallard, Louakima, Labila

Le match

Le début de rencontre est équilibré et la première frappe est à mettre à l’actif des visiteurs. Au terme d’une attaque rapide, l’attaquant normand frappe du droit mais Randriamamy se couche bien et repousse le danger (7ème). Au quart d’heure de jeu, le jeune portier parisien se montre nettement moins à son avantage en détournant difficilement un tir lointain qui semblait pourtant anodin (15ème). Sur l’action suivante, Bitu Mazala hérite du ballon aux vingt-deux mètres, crochète son défenseur et décoche une frappe tendue du gauche qui termine sa course au fond des filets (1-0, 16ème).

La domination est parisienne durant cette première demi-heure même si les occasions dangereuses se font rares. Idéalement servi par Baldé dans la surface de réparation, Ramadani est tout proche de doubler la mise mais l’ancien joueur de Coulommiers ouvre trop son plat du pied gauche au moment de conclure (28ème). Dans la foulée, Malebe trouve Nagera qui file au but à l’aide d’un magnifique contrôle orienté. Malheureusement, le capitaine parisien ne profite pas de la sortie approximative du gardien et croise trop sa frappe du gauche (30ème). Finalement, les joueurs de Laurent Huard trouvent la faille de nouveau sur un exploit individuel : trouvé plein axe aux vingt-deux mètres, Malebe ne se pose pas de questions et enveloppe une frappe du gauche qui trompe le portier normand (2-0, 36ème).

Malgré ce retard de deux buts et leur position de lanterne rouge au classement, les visiteurs n’abdiquent pas et réduisent même le score rapidement suite à un dégagement peu inspiré de Randriamamy suivi d’un duel aérien perdu par Bitu Mazala puis un placement approximatif de la charnière centrale (2-1, 38ème). Les visiteurs poussent et effectuent désormais un pressing plus haut et intense qui gêne des Parisiens apathiques. A la suite d’un ballon mal négocié par Chabrol et Bitu Mazala dans les trente mètres normands, les joueurs d’Evreux remontent le ballon rapidement et parviennent à égaliser dans les ultimes secondes de la première période (2-2, 45ème).

Au retour des vestiaires, les approximations parisiennes se poursuivent et Laurent Huard effectue un changement à l’heure de jeu en faisant entrer le jeune international U16 Noireau à la place de Malebe (58ème). Les joueurs de la Capitale poussent enfin et accentuent désormais la pression sur le but normand. Suite à un corner tiré par Chabrol, Ahamada est tout proche de délivrer les siens mais sa reprise de la tête file juste au-dessus de la barre transversale (65ème). Ce n’est que partie remise puisque cinq minutes plus tard, le milieu de terrain parisien est décisif et trouve parfaitement dans la surface Nagera qui marque d’une puissante frappe croisée du droit (3-2, 70ème).

L’équipe d’Evreux ne baisse pourtant pas les bras et cherche à profiter des erreurs individuelles parisiennes à l’image de cette mauvaise relance de Kamara, heureusement sans conséquence (80ème). Positionné sur l’aile gauche, Nagera effectue un raid solitaire conclu par une frappe hors cadre alors que Noireau semblait pourtant idéalement placé dans la surface (82ème). Après une tentative de Noireau de la tête (88ème), ce sont bien les visiteurs qui se procurent enfin une énorme occasion dans les arrêts de jeu suite à une sortie complètement manquée de Randriamamy mais l’attaquant normand croise trop sa frappe malgré le but vide (90ème).

Le jeu et les joueurs

Après deux matches sans défaite (une victoire et un nul), la réception de la lanterne rouge Evreux semblait être l’occasion parfaite pour les protégés de Laurent Huard d’engranger de la confiance et se rassurer après un début de saison compliqué. Malgré une entame de match poussive, deux exploits individuels signés Bitu Mazala et Malebe ont permis aux Parisiens de mener assez rapidement. Malheureusement, les coéquipiers de Mbuyi ont confirmé leur manque de caractère actuel en laissant les Normands revenir complètement dans la partie en dépit de leur statut de lanterne rouge avec une seule victoire en onze journées. En retard dans les duels, fébriles défensivement durant dix minutes, les Parisiens se sont fait logiquement rejoindre en encaissant ainsi deux buts.

Si les premières minutes de la seconde période ont fait craindre le pire avec plusieurs grossières erreurs individuelles, les joueurs de la Capitale se sont enfin décidés à mettre du rythme dans les transmissions après l’heure de jeu et l’entrée de Noireau. Ils ont alors inscrit logiquement ce troisième but salvateur avant d’avoir de nouvelles sueurs froides et cette incroyable occasion normande en fin de match.

Cette victoire acquise dans la douleur face à la lanterne rouge vient donc confirmer les difficultés actuelles, en particulier sur le plan mental et le travail défensif de l’équipe. Si le PSG n’a pas mis aujourd’hui les ingrédients nécessaires (agressivité, justesse technique, rythme notamment) pour se rassurer définitivement, la formation de Laurent Huard grimpe tout de même à la dixième place et s’éloigne petit à petit de la zone rouge. Il s'agit désormais d'enchaîner en décembre afin de pouvoir jouer sans doute de façon plus libérée en 2019.



News 

Aujourd'hui

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux