Article 

Les U19 de Thiago Motta accrochés par Lille (1-1)

Publié le lundi 22 avril 2019 à 9:00 par Dubdadda
Au terme d’une très belle rencontre, les protégés de Thiago Motta ont concédé le match nul à domicile face à Lille (1-1). Auteurs d’une excellente seconde période, les coéquipiers de Aouchiche sont tombés sur un Dejonge en état de grâce dans les cages lilloises. Au classement, ce score de parité fait les affaires du leader Caen qui pourrait valider mercredi son ticket pour les demi-finales du championnat de France U19 en cas de victoire face à Valenciennes. Présent cette après-midi au Camp des Loges, CulturePSG vous propose un compte rendu détaillé de la rencontre.

La composition

Privé de Pembele et Fiawoo, Thiago Motta a décidé d’aligner une ligne défensive classique composée de Yapi, Nianzou, Nya et Larkèche. Au milieu de terrain, l’entraîneur parisien a fait le choix de laisser sur le banc Ruiz au coup d’envoi tandis que le trio Aouchiche Kalimuendo Providence avait pour mission d’animer l’attaque parisienne en l’absence de Yaisien.

Innocent - Yapi, Nianzou, Nya (c), Larkèche (Makutungu, 71ème) - Oufella (Ruiz, 46ème), Kapo, Fadiga - Providence (Fressange, 76ème), Kalimuendo, Aouchiche

Joueurs non utilisés : Matimbou, Coulibaly

Le match

Dès le coup d’envoi, les Lillois confisquent le ballon et se montrent rapidement dangereux sous l’impulsion du talentueux duo Mouaddib Cogalan. Heureusement pour le club de la Capitale, Nya est parfaitement rentré dans son match et le défenseur central et capitaine réalise plusieurs interventions décisives afin de repousser les offensives adverses. Les protégés de Thiago Motta parviennent tout de même à créer du danger lorsque Providence s’intercale entre les lignes. Une première fois, l’ailier rouge et bleu alerte en profondeur Kalimuendo qui se heurte dans la surface au capitaine nordiste Kanda (7ème). Sur l’action suivante, il décale Fadiga qui tente sa chance aux dix-huit mètres mais la tentative du néo-professionnel n’inquiète pas Dejonge (8ème). Les joueurs de Mickaël Delestrez transpercent souvent le milieu de terrain adverse et se déjouent trop facilement du pressing désordonné des Parisiens.

Il faut attendre le premier corner de la rencontre pour voir réellement une première occasion à mettre à l’actif des locaux : Aouchiche trouve au second poteau Kalimuendo qui remise intelligemment de la poitrine pour Fadiga dont la reprise au point de penalty est contrée in extremis par une jambe lilloise (10ème). Après une nouvelle tentative signée Oufella (14ème), ce sont finalement les Nordistes qui se créent la meilleure occasion de ce début de match par l’intermédiaire du virevoltant Ceita, arrivé l’été dernier au LOSC dans l’ombre de Leao en provenance du Sporting de Lisbonne. Après avoir mystifié Larkèche puis Kapo dans la surface, le jeune Portugais adresse une puissante frappe repoussée sur sa ligne par Innocent (22ème).

Suite à une pause fraîcheur, le jeu reprend et c’est au tour des Parisiens de se procurer une énorme occasion : Yapi déborde côté droit et centre pour Fadiga dont la reprise au point de penalty est contrée. Le ballon revient dans les pieds de Providence qui contrôle et frappe malheureusement juste au-dessus des cages gardées par Dejonge (25ème). Alors que la rencontre s’équilibre et perd en intensité, Lille ouvre finalement le score sur un dégagement complètement manqué de Yapi en situation de dernier défenseur. Pau ne se fait pas prier pour ajuster tranquillement Innocent et donner l’avantage aux siens (1-0, 41ème). Alors que l’on dispute les dernières minutes de la première période, le PSG obtient un corner et Aouchiche dépose le ballon sur la tête de Nianzou. Battu, Dejonge est tout heureux de voir le ballon sortir et frôler son poteau gauche. L’arbitre siffle inexplicablement un nouveau corner pour les Parisiens et on assiste au remake de l’action précédente avec un Nianzou dominateur dans les airs et un ballon qui passe cette fois-ci juste à côté du poteau droit des cages nordistes (43ème) ! L’arbitre siffle la fin de la première mi-temps sur ce score de 1-0 en faveur des visiteurs.

Au retour des vestiaires, Thiago Motta procède à un premier changement avec la sortie de Oufella et l’entrée en jeu du jeune Ruiz (46ème). L’effet est immédiat et les Parisiens parviennent à se montrer très rapidement dangereux par l’intermédiaire de Aouchiche. Trouvé juste à l’entrée de la surface de réparation, le jeune international U17 ne se pose pas de question et déclenche une belle frappe du droit qui est magnifiquement repoussée par Dejonge (48ème). Sur le corner qui suit, le ballon file devant les cages nordistes et Kapo est à deux doigts de reprendre (49ème). Les actions se multiplient pour les coéquipiers de Aouchiche qui parvient une nouvelle fois sur coup de pied arrêté à trouver Nianzou. Seul à trois mètres des cages lilloises, le défenseur central expédie le ballon de la tête juste au-dessus de la transversale (52ème) ! Finalement, l’égalisation parisienne intervient grâce à un coup franc obtenu par Providence suite à un tacle non maîtrisé de Mouaddib aux vingt-deux mètres. Aouchiche s’élance et enroule une superbe frappe du droit qui vient se loger en pleine lucarne (1-1, 55ème).

A l’heure de jeu, le rythme de la rencontre diminue après un énorme temps fort des protégés de Thiago Motta. L’entraîneur parisien procède à un nouveau changement avec la sortie de Larkèche pour Makutungu qui vient se placer côté droit (71ème). Après un long renversement de jeu signé Nianzou, Kalimuendo contrôle le ballon le long de la ligne de touche côté gauche et se lance dans un raid solitaire. Après s’être débarrassé de deux joueurs, le jeune attaquant choisit de frapper du gauche dans un angle fermé mais Dejonge se détend parfaitement (72ème). Le portier lillois est infranchissable et réalise quelques instants plus tard un magnifique arrêt sur un coup franc de Aouchiche (75ème). Sur le corner qui suit, Kapo croit délivrer les siens en catapultant le ballon au fond des filets mais son but est logiquement refusé pour une position de hors jeu (76ème).

Fressange fait à son tour son apparition sur la pelouse en prenant la place de Providence pour le dernier quart d’heure (76ème). Cinq minutes plus tard, le jeune attaquant a la balle de match et se présente seul face à Dejonge mais le gardien nordiste réalise une nouvelle parade incroyable du bout du pied. Le ballon revient dans les pieds de Kalimuendo dont la frappe du plat du pied droit est sauvée sur la ligne par un défenseur lillois (81ème) ! Le rapport de force s’est complètement inversé en seconde période et depuis le retour des vestiaires les joueurs de Mickaël Delestrez subissent les assauts des joueurs de la Capitale. Bien décalé côté droit, Aouchiche centre fort devant le but pour Kalimuendo qui ne parvient pas à couper la trajectoire. Au second poteau, Yapi contrôle et déclenche une puissante frappe du droit. En état de grâce, Dejonge sauve une nouvelle fois les siens en claquant le ballon en corner (86ème). Après une dernière tentative pas assez appuyée de Fressange (87ème), l’arbitre siffle la fin de la rencontre sur ce score de parité.

Le jeu et les joueurs

Disputée sous un grand soleil, cette rencontre au sommet opposant le second au quatrième du groupe A a tenu toutes ses promesses et le niveau de jeu affiché par les deux équipes a été à la hauteur de l’évènement. Dominateur en début de match avec un jeu de possession parfaitement huilé servi par de très bonnes individualités comme Mouaddib, Cogalan ou encore Ceita, le LOSC a donné du fil à retordre à des Parisiens qui ont laissé beaucoup trop d’espace entre leurs lignes et dont le pressing haut a semblé désordonné. Malheureusement pour les coéquipiers de Nianzou, l’ouverture du score lilloise n’est pas intervenue durant la première demi-heure et leur temps fort mais seulement sur une erreur individuelle dont a su profiter Pau.

Au retour des vestiaires, la rentrée de Ruiz a stabilisé le milieu de terrain et le néo-professionnel est devenu la plaque tournante de l’entrejeu parisien. Avec la fatigue générée par les efforts répétés et la chaleur, les espaces se sont accentués et les protégés de Thiago Motta sont parvenus à prendre l’ascendant. Sans un excellent Dejonge, Lille aurait pu encaisser plusieurs buts au cours de ce second acte. Du côté des individualités, les joueurs parisiens ont réalisé vraiment une très belle seconde période à l’image de Yapi, Kalimuendo ou encore Kapo, en difficulté pourtant au cours des quarante-cinq premières minutes.

Au classement, le PSG compte désormais six points de retard sur Caen et les Normands pourraient valider leur ticket pour les phases finales du championnat en cas de succès mercredi à domicile face à Valenciennes en match en retard.



News 

samedi 20 juillet

vendredi 19 juillet

jeudi 18 juillet

mercredi 17 juillet

mardi 16 juillet

lundi 15 juillet

dimanche 14 juillet

samedi 13 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux