Article 

Retour sur Szeged-PSG (27-30)

Publié le lundi 24 avril 2017 à 18:02 par Yorgos Bonos
En déplacement en Hongrie à l'occasion des quarts de finale aller de la Ligue des Champions, Paris a ramené une victoire de 3 buts contre le MOL-Pick Szeged (27-30). Match retour samedi prochain à Coubertin à 20h45 pour une place pour le Final Four de Cologne.

Le match

C'est rien de moins que l'objectif le plus important de sa saison que joue le PSG ce dimanche en Hongrie dans l'antre de Szeged et avec un public bouillant. Au bout de sa double confrontation face au vice-champion de Hongrie, le PSG peut se qualifier pour un deuxième Final Four de suite. Et les Parisiens commencent leur match avec une grande intensité. Symbolisé par Abalo qui aimante les deuxièmes ballons aussi bien en attaque qu'en défense, Paris mène les débats et prend rapidement quatre buts d'avance (0-4 - 6ème).

Mais le Pick Szeged n'abdique pas et avec dans les buts José Manuel Sierra, ancien Parisien de 2012 à 2014, qui sort des arrêts de grandes classes face à Gensheimer et Rémili, les Hongrois reviennent progressivement. Avec une défense très dure qui laisse Paris muet pendant près de 3 longues minutes, les Hongrois reviennent à un but et réveillent leur public anesthésié par le départ canon des Parisiens (6-7 - 12ème). Dans cette ambiance et alors que les débats étaient plutôt bien arbitrés jusqu'ici, la paire d'arbitres roumains va perdre le fil du match. Après l'exclusion temporaire sévère de Nikola Karabatic, c'est au tour d'Uwe Gensheimer d'être exclu pour ne pas avoir entendu le coup de sifflet arbitral après un léger passage en force sifflé contre Narcisse alors que Paris pouvait prendre le large (7-9 - 16ème).

Ce coup du sort va remettre Szeged dans son match avec une égalité parfaite au terme de sa supériorité numérique (9-9 - 17ème). Mais malgré tout, c'est le PSG qui domine les débats et qui reprend logiquement la tête. Bien aidé par la sortie d'Omeyer pour Skof, les Parisiens terminent bien la mi-temps. Il faut dire qu'avec 4 arrêts dont 2 pénalties, Gorazd Skof écoeure les tireurs adverses. Malheureusement après une double parade qui semble offrir le +3 à la mi-temps, un coup franc est sifflé pour les Hongrois alors qu'il ne reste plus de temps à jouer. Le tireur n'a donc plus de temps pour faire une passe et doit tirer au but directement malgré le mur. Richard Bodo, 2m03 s'avance et décoche un tir qui passe juste au dessus des mains parisiennes pour se loger dans la lucarne de Skof. 

Score à la mi-temps : 14-16

En infériorité numérique au coup d'envoi de la seconde période, les Parisiens reviennent de la pause avec beaucoup d'abnégation en défense. Et il va leur en falloir puisque les arbitres sont excessivement durs avec les Parisiens qui doivent se passer tour à tour de Luka Karabatic (15-18 - 34ème), Mikkel Hansen (18-20 - 39ème), Uwe Gensheimer (19-20 - 40ème) ou Nedim Rémili (21-22 - 43ème). Malgré ce contexte très compliqué à ce niveau de la compétition, les rouges et bleus tiennent bon et Nikola Karabatic ou Mikkel Hansen maintiennent Paris en tête. A chaque occasion de revenir à égalité, la balle revient aux Parisiens qui reprennent leurs deux buts d'avance. 

Le MOL-Pick Szeged espère bien une issue heureuse sur la huitième exclusion temporaire parisienne alors que l'écart est d'un but et qu'il ne reste que 7 minutes (25-26 - 53ème). Mais malgré tous les éléments contraires, les Parisiens ne veulent pas laisser passer leur chance. Alors que Juan Carlos Pastor pose son temps mort et qu'il ne reste que deux minutes, la prise de parole de Daniel Narcisse va être épique. Après les consignes données par Serdarusic, le capitaine parisien prend la parole : "On s'en bat les c*******. On se fait voler mais c'est pas grave".

Gonflés à bloc les Parisiens reviennnent sur le terrain pour aborder au mieux les dernières minutes. Si Szeged revient à une longueur, c'est Paris qui termine mieux avec le 7ème but d'Hansen et l'arrêt du match d'Omeyer sur pénalty. Encore réduits à 6, le PSG défend bien et a la dernière possession pour prendre trois buts d'avance. Et comme un symbole, Rémili, en echec une bonne partie du match prend la balle, passe la défense et décoche une flêche dans le but hongrois. Paris termine idéalement sa rencontre avant le retour samedi prochain à 20h45 à Coubertin pour l'un des quatre tickets pour le Final Four de Cologne.

Score final : 27-30

Fiche technique

Szeged-PSG : 27-30 (14-16) - Halle des sports Varosi (HON) - Arbitres : Dinu et Din (ROU)

MOL-Pick Szeged : Sierra (7 arrêts à 21%), Sego (2 arrêts à 33%), Rodriguez (6 buts), Balogh (5), Källman (4), Banhidi (4), Skube (2), Bodo (2), Gorbok (2), Zubai (1), Buntic (1), Obranovic, Gonçalves Dos Santos, Gaber, Sostaric, Boka. 

PSG Handball : Skof (8 arrêts à 30%), Omeyer (1 arrêt à 11%), Hansen (7 buts), N.Karabatic (7), Gensheimer (6), Remili (3), Abalo (3), L.Karabatic (2), Stepancic (1), Kounkoud (1), Mollgaard, Accambray, Barachet, Narcisse, Nielsen, Nahi.

Réactions et résumé

Gensheimer passe la barre des 100 buts

Avec ses 6 buts marqués ce dimanche, Uwe Gensheimer, ailier gauche et véritable star en Allemagne, est le premier à passer la barre des 100 buts marqués en Champions League cette saison. Avec 102 buts, il est premier du classement des buteurs devant Momir Ilic, le joueur de Veszprém et ses 88 buts. Il est suivi des Parisiens Hansen, 4ème avec 82 buts, Rémili, 11ème avec 73 buts et Nikola Karabatic, 19ème avec 69 buts.

Pour l'occasion, l'EHF a compilé en vidéo un florilège de ses plus beaux buts en prenant soin de terminer par le buzzer beater de la victoire à Veszprém.

Kiel l'emporte contre Barcelone

Dans l'autre match du dimanche, comme l'an dernier au même stade de la compétition, Kiel l'a emporté à la Sparkassen Arena contre Barcelone. Cette fois-ci l'écart n'est que de 2 buts entre les deux équipes ce qui donner un match ouvert au retour. On se rappellera qu'en début d'année, en phase de poule, le THW Kiel est l'équipe qui a posé le plus de problèmes au Barça dans son antre du Palau Blaugrana avec une petite défaite de 1 but (26-25).

D'ailleurs c'est une constante, tous les 1/4 retour sont ouverts avec un écart maximum de 3 buts lors des matches aller. 

1/4 de finale 

  • Veszprém-Montpellier : 26-23
  • Flensburg-Vardar : 24-26
  • Szeged-PSG : 27-30
  • Kiel-Barcelone : 28-26 

Tableau final



News 

samedi 20 juillet

vendredi 19 juillet

jeudi 18 juillet

mercredi 17 juillet

mardi 16 juillet

lundi 15 juillet

dimanche 14 juillet

samedi 13 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux