Article 

Débuts réussis en Champions League pour le PSG Hand

Publié le jeudi 13 septembre 2018 à 17:30 par Yorgos Bonos
Paris n'a pas tremblé ce mercredi pour son entrée en Ligue des Champions face au club ukrainien du Motor Zaporozhye. Première équipe à jouer dans sa poule, le PSG prend logiquement la tête de son groupe en attendant le reste des rencontres ce dimanche dont l'explosif Nantes-Flensburg.

Le match

Même s'il s'agit de l'un des petits poucets du groupe B de la Champions League, le déplacement en Ukraine contre Zaporozhye a tout du piège. Régulièrement dans la compétition depuis 2013 grâce à sa domination sur le handball ukrainien, le Motor Zaporozhye était un pensionnaire régulier des poules basses avant d'obtenir son ticket pour la poule haute cette année grâce à ses bonnes performances des années passées.

Et Paris, renforcé par le retour de Mikkel Hansen, commence son match sérieusement avec le jeu entrevu face à Ivry la semaine dernière. La mue du jeu parisien initiée par le nouveau technicien parisien Raul Gonzalez commence à porter ses fruits avec en particulier le positionnement des joueurs en phase défensive. Constamment en mouvement de manière à isoler le joueur portant le ballon, Paris pose de nombreux problèmes aux attaquants ukrainiens. C'est donc sans difficulté et avec un Thierry Omeyer performant dans les cages que Paris domine d'une courte tête la rencontre (10-11 - 20ème). Cette avance, Paris va même la renforcer en fin de mi-temps bien aidé par les deux exclusions du seul Kus, habitué des brutalités.

Score à la mi-temps : 12-17

Avec une telle avance, la deuxième mi-temps est une promenade de santé pour le PSG qui continue de réciter ses gammes en défense au point d'écoeurer des Ukrainiens obligés à l'exploit à chaque tir. En attaque, les progrès par rapport au Trophée des Champions sont flagrants avec une belle variété de combinaisons intéressantes qui permettent à chaque joueur de se mettre en valeur.

C'est aussi le turnover qui est intéressant depuis le match de championnat face à Ivry. A l'exception de Kim Ekdahl du Rietz, barré logiquement par Mikkel Hansen et la disponibilité des trois pivots, tous les joueurs ont foulé le palais des sports Yunost. En fin de match, l'attaque à sept sans gardien ne permet pas à Zaporozhye de recoller. C'est même Omeyer qui en profite pour se fait plaisir avec trois buts lors des dix dernières minutes en tirant dans le but vide depuis ses buts. Paris n'est donc pas tombé dans le piège ukrainien et repart avec les deux points de la victoire et des progrès dans le jeu qui sont de bon augure pour la suite de la saison.

Score final : 29-35

Fiche technique

Zaporozhye-PSG : 29-35 (12-17) - Palais des sports Yunost (UKR) - Arbitres : Pavicevic et Raznatovic (FYR)

HC Motor Zaporozhye : Kireev (9 arrêts à 25%), Terekhov (3 arrêts à 60%), Komok (1 arrêt à 17%), Malasinskas (6 buts), Pukhouski (5), Kubatko (4), Buinenko (3), Peshevski (3), Paczowski (3), Shynkel (2), Babichev (2), Soroka (1), Kus, Denysov, Dontov, Kasai.

PSG Handball : Omeyer (12 arrêts à 29% et 3 buts), Corrales, Remili (8 buts), Abalo (5), N.Karabatic (5), Hansen (3), Sagosen (3), Kounkoud (2), L.Karabatic (2), Gensheimer (2), Toft Hansen (1), Stepancic (1), Morros, Ekdahl du Rietz, Nahi, Keita.

Réactions

Nantes-Flensburg à l'affiche

Toutes les autres rencontres du groupe B auront lieu dimanche avec un choc déjà particulièrement important qui opposera le HBC Nantes à l'équipe allemande du SG Flensburg-Handewitt. En effet, avec le PSG, ces deux équipes font office de favorites du groupe.

Classement

  1. PSG : 2 pts (+6)
  2. Celje : 0 pt (0)
  3. Skjern : 0 pt (0)
  4. Flensburg-Handewitt : 0 pt (0)
  5. Nantes : 0 pt (0)
  6. Szeged : 0 pt (0)
  7. Zagreb : 0 pt (0)
  8. Zaporozhye : 0 pt (-6)

1ère journée

Ce mercredi

  • Zaporozhye-PSG : 29:35

Dimanche

  • Celje-Skjern
  • Nantes-Flensburg-Handewitt
  • Zagreb-Szeged


News 

Aujourd'hui

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux