Article 

Retour sur la victoire du PSG Hand contre Saint-Raphaël (27-25)

Publié le samedi 7 octobre 2017 à 16:30 par Yorgos Bonos
Paris continue son parcours parfait en championnat en s'offrant Saint-Raphaël en clôture de la 4ème journée de Lidl Starligue. Paris est désormais en tête du classement avec Montpellier, lui aussi vainqueur de ses quatre premiers matches.

Le match

L'avant-match entre le PSG et le SRVHB est l'occasion de rendre hommage à deux grands hommes du handball national, Philippe Médard et Alain Mouchel. Les deux hommes qui ont marqué chacun à leur manière le handball français sont décédés la semaine dernière. Pour les amateurs de handball, Philippe Médard est bien connu puisqu'il était le gardien de la glorieuse épopée des Bronzés, médaillés de bronze en 1992 aux JO de Barcelone. Alain Mouchel est bien moins connu du grand public puisqu'il a officié au poste de DTN pendant la période où l'équipe de France a gravi tous les échelons du handball mondial.

Après l'émotion, place au jeu et surtout à l'enjeu. Paris a la pression au moment d'affronter St Raphaël, candidat sérieux à l'Europe qui a terminé dans le top 4 les trois dernières saisons. Et le scénario de la première mi-temps est exactement celui anticipé. Les deux équipes sont au coude à coude et les Varois font mieux que de défendre leur peau en s'appuyant sur leur défense et son excellent gardien Demaille face à des rouges et bleus qui peinent en attaque comme contre Flensburg (6-7 - 17ème). Mais Paris va progressivement prendre le dessus et un fait de jeu va faire tourner la partie. 

Agacé alors que le PSG commence a faire un petit écart, la banc varois bondit à chaque décision arbitral et la tension est palpable (11-10 - 23ème). Réputé pour sa dureté en défense, Adrien Dipanda confirme en découpant Sagosen en l'air. Les deux minutes d'exclusion temporaire sont logiques mais l'arrière droit de l'équipe de France va aggraver son cas en lançant au duo arbitral : "Et pourquoi pas un rouge!". Logiquement la sanction tombe, Dipanda est définitivement expulsé. C'est un vrai coup dur pour le SRVHB qui voit logiquement Paris faire tout de suite le break (12-10 - 24ème). La situation est problématique pour Joël da Silva, l'entraîneur des visiteurs, dont l'équipe vient d'encaisser un 5-2. Il prend un temps mort et va décider de terminer la mi-temps en attaquant sans défenseur. Cette tactique risquée dont le technicien varois est friand va permettre à son équipe de limiter la casse et de terminer la mi-temps à égalité.

Score à la mi-temps : 13-13

La deuxième mi-temps commence résolument en faveur du PSG. Malgré quatre exclusions temporaires dans les 10 premières minutes, Paris fait la course en tête et les Varois ne se sauvent que grâce à une double exclusion temporaire qui leur permet d'effacer un retard de deux buts (19-19 - 42ème). Ce sera la dernière fois que le SRVHB reviendra à hauteur du PSG. Malgré les arrêts de Demarre qui repousse l'échéance, l'écart monte à trois unités au moment d'aborder les dix dernières minutes de jeu (23-20 - 50ème).

Paris s'est fait peur mais maîtrise maintenant son match. Et l'entrée d'Omeyer va enterrer les derniers espoirs varois. Avec deux arrêts dès son entrée en jeu, il aurait même pu marquer un but en profitant du but vide si Kounkoud ne lui avait intercepté le tir pour s'offrir un sublime kung-fu. Nul doute que le portier alsacien aurait hurlé sur le jeune Réunionais si celui-ci n'avait pas marqué (24-20 - 52ème). 

Avec quatre puis cinq buts de retard, les ambitions du quatrième du dernier championnat s'évanouissent. Saint Raphaël aurait même pu voir un deuxième de ses joueurs prendre un carton rouge pour un plaquage cathédral sur Sagosen. Heureusement sans conséquence pour le jeune Norvégien, cette action dangereuse qui aura fait bondir tout le banc parisien restera étonnemment sans sanction pour le fautif. Ce sera sans conséquence pour Paris qui s'impose face à un prétendant au places européennes.

Score final : 27-25

Fiche technique

PSG-St Raphaël : 27-15 (13-13) - Stade Pierre de Coubertin - Arbitres : Pichon et Reveret

PSG Handball : Corrales (5 arrêts à 29%), Omeyer (5 arrêts à 28%), Sagosen (6), Gensheimer (4), Abalo (4), N.Karabatic (4), Hansen (3), Kounkoud (3), Narcisse (1), L.Karabatic (1), Remili (1), Mollgaard, Stepancic, Damjanovic, Nahi.

St Raphaël Var Handball : Demaille (10 arrêts à 29%), Mathias (1 arrêt à 50%), Sarmiento (8 buts), Lynggaard (4), Jurka (4), Krantz (2), Simicu (2), Dipanda (2), Mapu (1), Abily (1), Caucheteux (1), Kolakovic, Vigneron, Trottet, Hmam.

Résumé et réactions

Paris et Montpellier seuls en tête

Paris rejoint donc Montpellier en tête de la Lidl Starligue. Les deux équipes sont les seules à avoir fait un parcours parfait jusqu'ici avec 4 victoires. Suivent Aix, Nantes et Nîmes qui ont toutes perdues un match. 

4ème journée

  • Chambéry-Toulouse : 23 -27
  • Nîmes-Dunkerque : 31-25
  • Saran-Aix : 35-37
  • Massy-Cesson-Rennes : 21-21
  • Tremblay-Ivry : 26-27
  • Nantes-Montpellier : 27-30
  • PSG-St Raphaël : 27-25



News 

vendredi 15 décembre

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux