Article 

Aulas : « Ce que fait Nasser, j'applaudis des deux mains »

Publié le samedi 12 août 2017 à 15:54 par Homer
Alors qu'il s'exprimait en marge de la victoire de son équipe à Rennes (1-2), Jean-Michel Aulas n'a encore une fois pas pu s'empêcher de disserter sur son adversaire préféré, le PSG.

Interrogé au micro de Canal+ Sport après la rencontre de ses joueurs au Roazhon Park de Rennes, le président lyonnais Jean-Michel Aulas répondait à la demande du journaliste, lui demandant s'il allait jeter un oeil sur la rencontre du PSG, dimanche soir à Guingamp. Comme très souvent, le dirigeant de l'OL s'est montré très loquace : « C'est fantastique d'avoir un joueur comme Neymar dans le championnat français. J'ai vu que Kombouaré était content qu'il joue à Guingamp. Moi, à sa place, je serais un petit peu plus prudent parce que c'est pas la peine de le motiver, le garçon est suffisamment fort. »

Souvent taclé d'anti-PSG par ses détracteurs, le boss de l'OL s'en défend : « Après, comme je l'ai évoqué, mais ca n'a rien à voir, je m'en suis déjà expliqué avec Nasser hier à Madrid, puisque j'étais à la réunion de l'ECA, je pense qu'il faut raison garder. C'est-à-dire qu'il faut avoir les très très bons joueurs et ne pas créer trop de différences parce que le championnat doit être attractif. Et puis, il faut aussi sur le plan de la valeur absolue des choses se garder de faire des choses qui ne seraient absolument pas cohérentes avec ce qu'attendent les gens. Parce que le football est un football populaire. C’est fantastique que Neymar soit là. J’ai eu la chance de l’apercevoir il y a deux jours à Saint-Tropez. J’ai vu qu’il était très agile aussi à la plage et le soir. »

Après qu'on lui ait demandé s'il était présent sur le yacht de Saint-Tropez, avec l'entourage de Neymar, le président rhôdanien se montrait un peu plus amusé : « Non, je n’y étais pas, mais je n’étais pas très loin. Mais j’espère que d’autres viendront. »

Mais quand le journaliste lui rappelle que le PSG négocie avec l'AS Monaco pour le transfert de Kylian Mbappé, Aulas est redevenu un peu plus sérieux, voire un peu envieux : « Non, cela ne rentrera pas dans le fair-play financier, je ne pense pas. Ceci étant, on est dans un contexte qui est différent. Mbappé joue en France donc ce n'est pas la même situation que pour Neymar. Mais si le PSG veut faire venir Messi, je suis tout à fait d'accord. Après ce qu'il faudra, c'est que le PSG nous prête un certain nombre de sponsors pour rééquilibrer les choses. Et je trouve que ce serait bien qu'on trouve, avec un certain autre nombre de clubs Français, la capacité à avoir des sponsors de la même veine. Parce qu'alors cela mettra la valeur du championnat au plus haut. En tous cas, ce que fait Nasser, je l'applaudis des deux mains, j'ai eu l'occasion de lui dire hier (jeudi). »

 



News 

Aujourd'hui

dimanche 17 décembre

samedi 16 décembre

vendredi 15 décembre

jeudi 14 décembre

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux