Article 

4 absents et 4 incertains pour Lille/PSG, les contres lillois redoutés

Publié le samedi 13 avril 2019 à 15:03 par Philippe Goguet
A la veille de Lille/PSG, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel a évoqué la partie et donné des nouvelles de l'infirmerie. Les absents sont nombreux puisque Cavani, Neymar, Marquinhos et Nsoki ne seront pas là alors que de nombreux joueurs sont incertains. Le coach du PSG a aussi insisté sur le besoin de gérer au mieux les contres-attaques des Lillois.

L'infirmerie est encore pleine côté PSG

Choc entre les deux premiers du classement et possible match du titre pour le leader, Lille/PSG va opposer ce dimanche soir (21h) une équipe lilloise pratiquement au complet et une parisienne encore une fois décimée. Présent devant la presse ce samedi midi, l'entraîneur du PSG Thomas Tuchel a listé les absents pour la rencontre : « Ney et Edi Cavani ne sont pas disponibles tandis que Stanley Nsoki est avec la Nationale 2 (NDLR : l'équipe réserve). » Un quatrième absent avait même été oublié et rajouté quelques instants plus tard : « Marquinhos ne sera pas avec nous, j'oubliais. Mais ne le dites pas à Marqui ! »

À ces quatre joueurs absents de façon régulière depuis quelques temps, il faut également ajouter un nombre non négligeable de joueurs incertains : « Avec Angel Di Maria, Moussa Diaby, Eric Maxim Choupo-Moting et Thilo Kehrer, on doit attendre l'entraînement d'aujourd'hui. Ce n'est pas clair, peut-être qu'ils seront sur le banc, peut-être qu'ils ne pourront pas jouer. On pourra décider seulement après l'entraînement d'aujourd'hui. » Seule bonne nouvelle, Thomas Meunier n'est plus listé dans les incertains et il devrait donc faire son retour.

Pour le PSG, ce match à Lille sera la deuxième opportunité d'être titré après le match nul contre Strasbourg. Tuchel raconte la suite : « Nous avons eu une semaine très longue pour nous, malheureusement, mais c'était une semaine très calme. Nous sommes confiants et bien préparés pour demain. Tout le monde sait que c'est un match très dur à Lille. C'est absolument nécessaire que nous soyons bien préparés, que nous jouions de façon très attentive et avec beaucoup de qualité. C'était un match intensif contre Strasbourg, comme à chaque fois, et c'est maintenant notre défi d'être préparés contre Lille. On a eu une bonne semaine, avec beaucoup de qualité à l'entraînement, on se sent bien mais c'est clair que c'est un match très dur et difficile. »

Des contres lillois redoutés

«Une des meilleures équipes pour faire des contre-attaques, peut-être même en Europe»

L'entraîneur parisien va ensuite longuement évoquer l'adversaire qui l'attend, à savoir ce LOSC jeune et plein de talents : « J'aime beaucoup car ils ont beaucoup de qualités individuelles mais aussi en tant qu'équipe. L'entraîneur est très bien et on peut voir sur le terrain qu'ils sont très forts, à mon avis une des meilleures équipes pour faire des contre-attaques, peut-être même en Europe. Ils ont beaucoup de vitesse, d'énergie et de talent : ils font des contre-attaques avec leurs quatre attaquants et sont toujours dangereux. C'est le défi ! Ils font une bonne saison, sont très fiables et très constants, c'est mérité qu'ils soient où ils sont. C'est un grand challenge pour nous de contrôler le match et les contres. On l'a très bien fait durant le premier match au Parc des Princes, c'était un de nos meilleurs matches. On doit le faire encore car c'est peut-être le plus difficile contre Lille : contrôler le match et les contre-attaques avant qu'elles aient lieu. Si nous n'en sommes capables, on va avoir des grands problèmes car ce n'est plus possible de défendre plus tard. »

Relancé sur une équipe lilloise possiblement plus joueuse que d'habitude, Tuchel va repousser cette hypothèse : « Normalement, Lille aime défendre dans leur camp mais ils défendent un peu bas afin d'avoir de l'espace pour faire des contre-attaques. C'est notre qualité qui a fait qu'ils ont dû défendre très bas au Parc des Princes et c'était très difficile pour eux de contre-attaquer. Nous avons fait des couvertures très haut sur le terrain et de façon très disciplinée dans notre structure. C'est exactement le défi pour demain, de faire ça encore mais à Lille. C'est super dur mais c'est un grand challenge et un bon test, un bon défi pour nous. »

« On veut pousser le match dans le camp adverse, pousser Lille très bas »

De lui-même, il va même annoncer le plan de jeu de son équipe : « C'est exactement ce qu'on veut : on veut pousser le match dans le camp adverse, pousser Lille très bas et contrôler leurs contres dans le camp adverse. À mon avis ,c'était grâce à notre qualité qu'on a fait un match pareil au Parc des Princes mais Lille n'est pas une équipe qui aime presser très haut et je n'attends pas ça. Mais on doit être préparés à toutes les situations, c'est le foot. Et dans un match qui oppose le 2e au 1er, je suis très sûr qu'ils veulent montrer leurs qualités contre nous donc on doit être prêts à tous les scénarios. »

«L'équipe n'a jamais lâché, elle donne tout et toujours. C'est exceptionnel car ce n'est pas normal.»

Le technicien pense donc au présent avant tout comme il l'avait expliqué quelques minutes avant alors qu'il lui était demandé s'il était déjà en train de trirer des enseignements en vue de la saison prochaine : « Oui mais je préférerais que tout le monde soit là. Si un entraîneur a beaucoup de décisions dures (à prendre), c'est bien pour l'équipe car ça veut dire qu'on a une équipe très forte sur le terrain. Le problème n'est pas notre qualité, l'équipe en a montré beaucoup, le problème n'est pas qu'on n'a pas confiance en nos joueurs jeunes mais, à mon avis, pour combattre dans les meilleures compétitions et pour protéger nos qualités pendant une saison complète, c'est nécessaire qu'on ait un peu plus de joueurs qui sont habitués à jouer 50, 45 ou 60 matches pendant une saison. On a besoin de plus de joueurs pour améliorer notre niveau, le garder, le protéger. Comme vous avez dit, on a beaucoup essayé et on sait maintenant de choses de nos joueurs, à plusieurs postes et dans plusieurs systèmes. Mais c'est mieux que tout le monde soit avec nous, pour la qualité mais aussi pour l'esprit, que tout le monde puisse combattre pour son poste dans l'équipe. C'est mieux comme ça mais l'équipe fait très bien depuis plusieurs semaines. Nous n'avons été que 14 joueurs pendant l'entraînement mais l'équipe n'a jamais lâché, elle donne tout et toujours. C'est exceptionnel car ce n'est pas normal.»

Match lié 


News 

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux