Article 

Areola sur son capitanat : «Ça m'a un peu surpris et fait plaisir en même temps»

Publié le dimanche 6 janvier 2019 à 23:11 par Philippe Goguet
Capitaine pour la fin du match face à Pontivy, Alphonse Areola s'est arrêté sur Eurosport dans Soir de Coupe pour revenir sur la partie mais aussi ce premier brassard de capitaine. C'est un gardien très content du score et de la soirée qui s'est exprimé.

Capitaine pour la fin du match :

«Oui, c'est Thiago qui m'a appelé, je me retournais vers le but, ça m'a un peu surpris et fait plaisir en même temps. C'est un beau signe de confiance.»

Un match gagné sur la durée :

«C'est vrai que ça n'a pas été évident aujourd'hui, le terrain était un peu sec mais ce n'est pas une excuse car c'est pour les deux équipes. C'était le premier match de l'année, il fallait se remettre dans le rythme et il faut continuer à l'aller de l'avant et avancer pour être de plus en plus fort. »

Comment on vit ce genre de rencontre :

«Je n'ai pas eu grand chose à faire mais sur le peu de choses que j'avais, il fallait être concentré. Sur les matches comme ça, il faut vraiment être concentré du début jusqu'à la fin. On l'a vu, j'ai eu deux sorties aériennes dans le match, il fallait être présent et c'est mon travail.»

La grosse occasion de Pontivy juste après l'ouverture du score du PSG :

«Je m'attends à une grosse frappe donc je me mets de suite sur mes appuis et, au final, je ne sais pas, peut-être qu'il a voulu faire une petite passe sur le côté, je n'ai pas revu les images. (On lui dit que l'attaquant se rate en fait et il complète) Avec la balle qui arrivait pile sur son pied droit, je m'attendais à une grosse frappe de sa part.»

Son avis sur l'équipe de Pontivy :

«Elle nous a donné du fil à retordre, ils ont été bons, ils n'ont pas été inhibés par l'enjeu ni par nous, c'est bien pour eux, il faut qu'il continue.»

Une Coupe de France pas négligée :

«Il ne faut pas négliger les compétitions, on joue à fond et on espère rapporter le plus de titres au club.»

Un premier match très rapide après la reprise, pas trop dur ?

«On a repris rapidement mais on a eu un programme individuel à respecter donc il fallait faire le boulot pour être prêt aujourd'hui. Je pense que tout le monde a fait ce programme (sourire), surtout qu'on a eu un peu plus de jours de repos donc il ne fallait pas couper net.»

Sa saison jusque-là, sans n°1 défini :

«C'est nouveau, oui, parce que c'est vraiment un partage équitable du temps de jeu. Cela se passe super bien, je vais répéter ce que je dis à chaque fois : avec Gigi, on avance ensemble et on essaye de faire le maximum pour le club. Moi, à côté de mon idole, je profite clairement un max et j'essaye de grandir encore plus.»

Ce qui l'impressionne le plus chez Buffon :

«C'est un monsieur qui est très humble, qui n'impose pas ses choix. A l'entraînement, on fait les exercices et il ne va pas t'imposer la chose, je vais lui demander si c'est bien, s'il y a des choses à modifier ou pas et il va te l'expliquer humblement, c'est ce qui fait qu'il est un grand monsieur. (Eurosport lui montre Buffon disant des mots très gentils sur lui et Areola commente) Cela fait plaisir, ça rejoint exactement ce que je vous ai dit, c'est à moi de grandir à ses côtés.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 17 novembre

samedi 16 novembre

vendredi 15 novembre

jeudi 14 novembre

mercredi 13 novembre

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux