Article 

Dijon/PSG (1-2), les performances individuelles

Publié le samedi 14 octobre 2017 à 22:16 par Max DC
Le PSG s'est imposé 2-1 à Dijon grâce à un but très tardif de Meunier mais les Parisiens n'avaient pas spécialement brillé auparavant. Retour sur les performances individuelles des joueurs parisiens au cas par cas.

Alphonse Areola : Une belle envolée pour détourner la tentative de Chang-Hoon Kwon en première période et un arrêt réflexe pour sortir le retourné acrobatique de Papy Djilobodji en seconde, le portier parisien aura été impérial dans les airs et vigilant sur sa ligne jusqu'à la magnifique reprise lobée de Benjamin Jeannot, sur laquelle il ne peut pas grand chose. Malgré ce but encaissé qui le prive d'un nouveau clean sheet cette saison, Alphonse Areola continue d'afficher la même sérénité qu'avant la trêve internationale.

Thomas Meunier : Prestation inégale de la part de l'international belge. Fébrile défensivement, notamment face à Naim Sliti, et peu entreprenant dans son couloir en première mi-temps, ne tentant ainsi qu'un seul centre du match, il a pourtant très largement contribué au succès parisien en s'inscrivant son premier doublé au PSG. À l'affut aux avants-postes pour ouvrir le score après une frappe de Neymar repoussée par Baptiste Reynet, il s'est ensuite mué en renard des surfaces pour reprendre un centre fuyant de Kylian Mbappé dans le temps additionnel.  

Presnel Kimpembe : Supérieur dans le domaine aérien et physiquement impressionnant, l'international français a toutefois connu des sautes de concentration et affiché un excès de confiance certain, sans pour autant que cela ne porte directement préjudice à son équipe. Sévèrement averti en début de seconde période, il a été un complément plutôt solide à Marquinhos jusqu'à leur suspecte intervention commune sur Wesley Saïd à l'origine du but égalisateur dijonnais.

Marquinhos : Dominant dans les duels, vif dans l'anticipation et rassurant dans la relance, celui qui enchainaît un second capitanat a rayonné dans le secteur défensif, en plus de son apport offensif aérien, bien que sa reprise de la tête n'échoue sur la barre transversale de Baptiste Reynet. Seule ombre au tableau, son erreur d'appréciation de trajectoire à l'origine du but de Jeannot. Meilleur joueur de la rencontre, il confirme son bon début de saison, très loin du niveau inquiétant affiché en fin d'année dernière.

Yuri Berchiche : Souvent touché en début de match, il a tenté d'apporter sa fougue et son volume de jeu par des montées tranchantes et une activité très intéressante sur le côté gauche. Bien plus discret après la pause, il a souffert de son déficit technique évident malgré la qualité de son travail défensif. Correct mais on en attend encore davantage.

Adrien Rabiot : S'il avait déjà affiché à maintes reprises en interview son désir de ne plus évoluer en tant que sentinelle devant la défense comme l'an dernier, il a pu allier le geste à la parole en affichant un dilettantisme latent, en témoigne sa grosse faute sur Xeka sanctionnée d'un carton jaune et consécutive à une passe molle et mal ajustée dans sa moitié de terrain. Frustrant de nonchalance et perdant plus de ballons qu'il n'en a récupérés, il a souvent dézoné et délaissé ses tâches défensives, participant ainsi au déséquilibre collectif général.

Daniel Alves : Au four et au moulin grâce à son positionnement et ses compensations, il a tenté de réguler et d'animer le jeu parisien dans la morosité dans la première mi-temps puis s'est contenté d'assurer le repli défensif et d'être un précieux relais au milieu de terrain. Efficace dans un rôle inhabituel de piston bien qu'averti pour une intervention rugueuse dans le coeur du jeu, il aurait d'ailleurs pu inscrire son premier but sous ses nouvelles couleurs en championnat mais son coup-franc direct a heurté la barre transversale dijonnaise juste avant la pause.

Julian Draxler : Après une entame de match active, l'international allemand s'est peu à peu éteint. Très loin de ce qu'il avait produit il y a deux semaines face à Bordeaux à un poste similaire quoique nouveau, il a subi l'impact physique du milieu adverse et fut dépassé à la récupération malgré sa bonne volonté et ses nombreux replis défensifs pour aider Yuri. Remplacé par Giovani Lo Celso juste après l'ouverture du score de Meunier.

Angel Di Maria : À l'image de son équipe, il a su monter en puissance au cours de la rencontre mais n'a pu compenser un déchet technique patent par ses rares fulgurances. À court de rythme lors de ses dernières sorties, il n'a guère été plus brillant lors d'une première mi-temps où, auteur du seul tir cadré parisien, il mit à contribution Reynet grâce à une frappe vicieuse dans le petit filet. L'Argentin a ensuite affiché un visage plus déterminé et conquérant, en témoigne ce magnifique caviar offert à Mbappé, esseulé au second poteau, après s'être arraché pour redresser un ballon supposément trop long. Suppléé pour le dernier quart d'heure par un Lucas remuant.

Neymar : S'il a été maintes fois brillant sous ses nouvelles couleurs, Neymar a connu son premier match sans à l'extérieur.  Peu en vue, notamment en première période, en manque d'influence devant malgré un nombre élevé de ballons touchés, il a donné l'impression de courir dans le vide lorsqu'il ne s'empallait pas sur les rugueux défenseurs dijonnais, au-delà d'un repli défensif inexistant. Heureusement, le feu follet brésilien s'est réveillé vers l'heure de jeu, se montrant enfin dangereux près du but adverse et en étant ainsi à l'origine du premier but parisien.

Kylian Mbappé : Aligné en pointe pour la première fois de la saison en l'absence d'Edinson Cavani et dans la continuité de la fin de match face à Bordeaux, l'ancien monégasque a souffert. Peu servi lors du premier acte, étouffé par la densité physique de l'arrière-garde adverse, sa relation, pourtant si privilégiée avec Neymar, s'en est considérablement ressentie. Enfin, l'avant-centre de circonstance a vendangé deux opportunités majeures avant de se rattraper et de se montrer décisif en servant Meunier pour le but de la victoire. Match compliqué pour celui qui devrait logiquement retrouver l'aile droite de l'attaque parisienne dès mercredi lors du déplacement à Anderlecht.

Match lié 


News 

jeudi 23 novembre

mercredi 22 novembre

mardi 21 novembre

lundi 20 novembre

dimanche 19 novembre

samedi 18 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux