Article 

Fautes, centres ratés et sortie précoce, Rennes/PSG en 3 chiffres

Publié le lundi 19 août 2019 à 7:36 par Thibaut Brossard
Le PSG s'est incliné 2-1 face à Rennes lors de la deuxième journée de Ligue 1, retour en trois chiffres sur cette première défaite de la saison.

19

Soit le nombre de fautes commises par les Parisiens. C’est quatre de plus que les Bretons. Cela a généré cinq cartons jaunes pour Draxler, Meunier, Verratti, Bernat et Cavani (contre 1 pour le Rennais Siebatcheu à la 85ème). Si l’on intègre le Trophée des Champions, c’est déjà le second avertissement pour quatre d’entre eux (les joueurs précités excepté Cavani). Et cela fait 12 cartons jaunes en tout en trois matches pour les Parisiens, soit 4 de moyenne par rencontre, contre 1.7 l’an passé.

En terme de fautes commises, ce total de 19 sur un match n’avait jamais été atteint par les joueurs de Thomas Tuchel l’an passé (maximum 18 à St Etienne lors de la 25ème journée, et à Angers lors de la 36ème).

En trois matches, les Parisiens en sont à 51 fautes, soit 17 de moyenne par match (18 si l’on s’en tient au championnat). C’est bien au-delà de leur moyenne de la saison passée qui était de 12.5, signe des difficultés sans ballon des Parisiens. On constatera d’ailleurs au passage que le niveau de la saison 2018-2019 était lui-même supérieur à celui des exercices précédents.

Face à Rennes, les fautes sont bien réparties puisqu’ils sont pas moins de 10 joueurs à avoir été sanctionnés au moins une fois par Gautier. Le plus véhément et le plus sanctionné aura été Cavani (4 fautes), devant Diallo (3), Bernat, Draxler, Verratti et Paredes (2) ; l’Argentin, entré en fin de match, réussissant l’exploit de commettre deux fautes en treize minutes de jeu seulement. A signaler que depuis le début de la saison (Trophée des Champions inclus), Diallo en est à 8 fautes (plus haut total de l’équipe), sans pour autant avoir récolté de carton jaune.

5/28

Il s’agit du nombre de centres réussis et tentés par les Parisiens à Rennes, soit un « magnifique » taux de réussite de 18 %. Les Rennais, eux, en ont réussi 2 sur les 8 tentés.

Déjà à Shenzhen face au même adversaire, les joueurs de Thomas Tuchel avaient usé et abusé de cette arme, sans succès (5/26). En championnat, ce fut donc encore pire, notamment pour les arrières latéraux : Meunier n’a pas trouvé de partenaire en 5 tentatives et Bernat non plus lors de ses deux essais. Il faudra l’entrée de Dagba pour qu’un latéral réussisse un centre. Les joueurs à vocation offensive n’ont pas fait mieux puisque Di Maria, Sarabia, Mbappé et Draxler cumulent à eux quatre un pathétique 2/14 dans l’exercice. Heureusement que l’inattendu Verratti était là (2 réussis) !

Le détail complet ci-dessous :

 

Centres réussis

Centres tentés

Meunier

0

5

Sarabia

1

5

Di Maria

1

4

Verratti

2

3

Mbappé

0

3

Bernat

0

2

Draxler

0

2

Dagba

1

2

Diallo

0

1

Marquinhos

0

1

 

Si ce taux de 18 % de réussite n’est malheureusement pas inhabituel (la moyenne l’an passé du PSG était de 22 %), le nombre de centres tentés (28) lui est plus atypique. En effet, la moyenne 2018-2019 était presque deux fois plus fable (15.4 par match), et seulement à deux reprises les protégés de Thomas Tuchel avaient dépassé ce total sur une rencontre (à Caen et contre Nice).

Alors, serait-ce le jeu rennais et la tactique mise en place par J. Stephan qui incitent les Parisiens à passer par les côtés et centrer ? Ou une nouvelle façon d’aborder les blocs bas mises en place par le tacticien allemand ? Les 10 petits centres tentés lors de la journée précédente contre Nîmes incitent à pencher pour la première option, mais à suivre néanmoins…

64ème

Comme la minute à laquelle Thomas Meunier a quitté le terrain, remplacé poste pour poste par Colin Dagba. Depuis le début de saison il n’a pas disputé un match officiel en intégralité puisque, titulaire à deux reprises contre Rennes, il est sorti les deux fois en cours de partie (à la 80ème lors du Trophée des Champions). Et Thomas Tuchel avait décidé de faire confiance à Thilo Kehrer au poste de latéral droit pour le match inaugural en Ligue 1 contre Nîmes. Le Belge était néanmoins rentré à 15 minutes de la fin suite à la blessure de l’ancien défenseur de Schalke 04.

Ce n’est pas complètement une nouveauté pour Meunier puisque déjà l’an passé, Thomas Tuchel le faisait souvent quitter ses camarades avant le coup de sifflet final (7 fois sur les 21 titularisations de Ligue 1 et Ligue des Champions, sans compter les deux sorties sur blessure). C’est néanmoins la première fois qu’il le sort si tôt dans le match (jamais avant la 70ème jusque-là, hors blessures).

Alors, entre sa « air defense » sur le second but rennais, les rumeurs d’arrivée de joueur à son poste (notamment dans le cadre d’un éventuel départ de Neymar), les choix clairs (l’an passé et déjà cette saison) de Tuchel quand il en a eu l’occasion en faveur de Kehrer en tant que latéral droit, et cette nouvelle sortie prématurée au profit du jeune Dagba (20 ans), il apparaît nettement que l’international Belge a du souci à se faire…

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mardi 17 septembre

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux