Article 

Le match, l'attitude de ses joueurs, l'infirmerie, Mbappé, la conf' de Tuchel après Nantes/PSG (3-2)

Publié le jeudi 18 avril 2019 à 0:41 par Philippe Goguet
Souvent protecteur avec ses joueurs, Thomas Tuchel a tenu un discours bien différent ce mercredi soir devant la presse au moment d'évoquer la défense de ses troupes sur la pelouse de Nantes. Alors que son équipe a subi une nouvelle défaite, il a critiqué l'attitude de ses troupes et a jeté le contenu du match à la poubelle. Concernant Mbappé, il a évoqué un simple choix de sa part.

Son analyse du match :

« C’est facile, très facile. On a joué très très mal et Nantes a gagné de façon méritée. On peut encore être heureux de ne pas perdre 4-1 ou 5-1. C'est très facile à analyser (ironique). »

Un club presque champion mais en crise ?

« Je ne sais pas, je ne sais pas si nous sommes en crise ou pas mais c'est la réalité maintenant. C'était un match très mauvais de notre part, on a perdu de façon méritée. »

Un lien avec les autres matches ratés des dernières semaines ?

« C'est totalement différent.  À Lille, on a contrôlé le match pendant 60 minutes et on a joué à 10 joueurs et beaucoup de blessés pendant le match, c'était trop car c'était un match de niveau Champions League. Mais aujourd'hui il n'y a pas eu de performance de notre part durant 90 minutes donc ce n'est pas possible de gagner. On peut perdre ou faire des erreurs et on va toujours défendre les joueurs si on a l'impression qu'ils jouent avec une grande mentalité, avec faim et comme une équipe. Quand on joue comme ça, je défends toujours mes joueurs mais aujourd'hui, ce n'est pas possible. »

De la décompression et du relâchement de la part des joueurs ?

« Vous devriez poser cette question à mes joueurs. Si je ressens ça ? C'est une interprétation, je suis réaliste et je regarde la performance, notre état d'esprit et notre qualité, techniquement comme tactiquement, la possession, je regarde nos statistiques. Je ne fais pas trop de l'interprétation quant au fait que nous soyons relâchés ou fatigués, c'est de l'interprération. Nous jouons pour le PSG et quand on joue pour le PSG, c'est absolument nécessaire d'être prêt à jouer chaque trois jours et de montrer qualité et mentalité. On ne l'a pas fait aujourd'hui pour la première fois. C'était une surprise. »

Des joueurs de retour contre Monaco ?

« Je ne sais pas. Aujourd'hui, nous avions neuf joueurs au Camp des Loges qui s'entraînaient et on a vu avec quelles conséquences pour nous. Je ne sais pas s'ils seront prêts dimanche et qui peut l'être. C'est la réalité depuis des semaiens et la situation est très difficile car ce n'est pas la façon de créer de la performance. On peut créer de la performance si tout le monde est en concurrence à son poste, si tout le monde doit défendre son poste, si tout le monde doit combattre pour avoir une place sur le banc. Depuis des semaines et des semaines, c'est des cadeaux, des cadeaux et des cadeaux. Si tu es là à l'entraînement jeudi et vendredi, tu es dans l'équipe dimanche. Ce n'est pas une question de choix depuis des semaines et c'est le résultat. »

Le pire match de son équipe depuis qu'il dirige le PSG ?

« Bien sûr. »

Comment remobiliser ses joueurs ? 

« Tout d'abord avec l'entrée de joueurs (NDLR : le retour). Ensuite, si on joue et qu'on travaille pour le PSG, on doit avoir la mentalité et la motivation chaque jour à l'entraînement et à chaque match. C'est absolument nécessaire quand tu joues dans un grand club comme ça d'avoir cette motivation intérieure. On doit le montrer, c'est nécessaire d'arrêter cette phase et c'est un grand défi. »

Neymar de retour contre Monaco ?

« Beaucoup de choses sont possibles mais je ne peux pas grand-chose, il y a beaucoup de choses à penser et des examens avant. Je ne sais pas. »

Comment expliquer cet échec ?

« Je peux seulement constater et analyser, pas expliquer. Mais peut-être que c'est la réalité dans cette phase, valable dans le football comme dans la vie, mais c'est quelque fois dur de regarder la vérité et d'avoir une expérience avec la réalité. Aujourd'hui, c'est très dur et c'est nécessaire de rester calme et de trouver cette solution pour arrêter cette phase. »

L'absence de Mbappé : 

« C’est ma décision avec le joueur. Je n’ai pas d’explication à donner. Des regrets ? C’est mon management et vous faites une interprétation. Il y a des raisons, c’est une décision prise entre moi et le joueur. On a fait ça  avec les 9 joueurs (absents) et on a fait ça avec Kylian. Il n'y a pas grand-chose à dire. Une sanction ? Quoi ? Non ! Pourquoi une sanction ? Je ne peux pas répondre à chaque interprétation, j'ai dit que c'était une décision avec le joueur, entre nous, je n'ai pas dit que c'était contre le joueur ou quelque chose comme ça. S'il-vous-plaît, pas de science-fiction ! » 

Ce qu'il a dit aux joueurs à la mi-temps et à la fin du match ?

« A la mi-temps, je ne peux pas le dire et à la fin du match, rien. »

Des joueurs qui ont perdu de la fiabilité à ses yeux ?

« Je ne sais pas, je ne veux pas faire grand-chose de ce match, on va rester calme avec cette performance, si c'était une performance... C'est possible de dire après la vérité après un bon match, un match où on a perdu mais où on a été bons, quand j'ai l'impression que ce n'est pas la responsabilité de l'équipe, je peux dire "vous devez accepter." Mais maintenant, l'équipe doit accepter que c'était une performance très mauvaise. On doit gérer cette situation parce que c'est nouveau. »

Ses sourires nerveux en tribunes durant le match :

« Je ne sais pas... Je suis entraîneur depuis huit ans et j'ai vu des images de moi en colère mais ce n'était pas la même situation. Je n'aimais pas quand on joue comme ça et je ne riais pas parce qu'on joue comme ça. Que ce soit en tribunes ou sur le banc, j'ai des émotions et je ne sais pas ce que j'ai fait pendant le match. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

vendredi 23 août

jeudi 22 août

mercredi 21 août

mardi 20 août

lundi 19 août

dimanche 18 août

samedi 17 août

vendredi 16 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux