Article 

Le match, Neymar, Cavani, le 4-4-2, Kouassi, etc, la conf' de Tuchel après PSG/Galatasaray (5-0)

Publié le jeudi 12 décembre 2019 à 1:17 par Philippe Goguet
C'est un Thomas Tuchel forcément heureux du match de son équipe qui s'est présenté à la presse ce mercredi après la large victoire contre Galatasaray. L'Allemand est aussi revenu sur Neymar, son beau geste envers Cavani, le match de l'Uruguayen, la première titularisation de Kouassi ou encore son schéma en 4-4-2.

Le visage de son équipe qu'il veut voir en permanence ?

« Si possible, oui mais ce n'est pas facile. J'ai eu aujourd'hui le même sentiment au bord du terrain lors du match à Montpellier. Nous sommes très heureux de la performance avec cet esprit et cette mentalité. Cette victoire un effort de l'équipe et c'est le plus important. »

La prestation de Neymar :

« On a fait un bon match ensemble mais on pouvait s'attendre à ce qu'il gagne en capacités physiques. Il était déjà super important et très fort à Montpellier dans un match difficile, déjà décisif pour nous. Dans le jeu, il s'est amélioré physiquement, il a beaucoup travaillé sans le ballon, il en a récupéré beaucoup, il a beaucoup attaqué pour le récupérer et, offensivement, il retrouve sa forme. C'est plus facile pour lui maintenant d'accélérer et c'était très bien de sa part. »

Le geste de Neymar pour donner le penalty à Cavani :

« C'est un bon geste de Neymar et j'en suis très heureux parce que je dis toujours qu'il a un grand cœur et c'est quelque chose qu'il doit montrer à tout le monde. Il nous le montre chaque jour à l'entraînement et dans chaque dialogue avec moi. Maintenant, tout le monde voit qu'il est très sensible et nous sommes une équipe ensemble. Il l'a donné à Edi et j'espère que ce sera un symbole pour l'équipe cette saison. »

Ce ressenti sur le but de Cavani et ce que ses 20 minutes de jeu peuvent changer à l'avenir

« C'est le plus important ! On peut toujours voir qu'il manque de rythme et c'est aussi ma faute, ainsi que celles des blessures. Les autres, Mauro (Icardi) et Kylian (Mbappé), sont toujours décisifs donc c'est difficile de changer et d'intégrer l'équipe. Mais j'ai toujours dit qu'il était et reste important pour nous. Le plus important c'est qu'il marque, c'est la seule façon pour lui de regagner confiance. Je suis très heureux qu'il ait pu marquer.  Où il en est physiquement ? C'est une chose de s'entraîner et une autre de faire des matches. On a décidé de ne pas le faire commencer car il a manqué quelques entraînements encore avec une petite blessure et le match à Montpellier. Il fait tout à l'entraînement et est toujours fit parce qu'il travaille dur, c'est son caractère. Il manque de rythme, il a besoin de minutes et s'il peut jouer, il va montrer qu'il est là et peut marquer. C'est la meilleure chose. »

Ce qu'il a pensé de ce 4-4-2 ?

« On l'a fait deux fois et on a joué deux fois comme une équipe. On a travaillé ensemble défensivement, toujours en bloc, avec des distances très courtes entre les joueurs. Il y avait toujours un joueur prêt à courir pour les autres et pour être agressifs à la récupération du ballon, comme une équipe. C'est le plus important si on veut grandir et s'améliorer. C'est notre défi, on a eu beaucoup de ballons récupérés très haut, et même en général. Cela nous a donné beaucoup de possibilités de faire des transitions offensives et d'utiliser des espaces un peu plus facilement. On a tout eu aujourd'hui : la possession du ballon, les transitions et le contre-pressing. C'est un esprit très positif, on gagne en confiance mais aussi en capacité physique. On peut continuer à jouer en 4-4-2 seulement si tout le monde est prêt à défendre ensemble et à fermer les espaces. Si on fait ça, nous sommes très dangereux ainsi et c'est donc la responsabilité des joueurs. »

Surpris par l'aisance de Tanguy Kouassi ?

« Je dois dire, honnêtement, que j'attendais une performance comme ça. Parce que je le vois à chaque entraînement et il est top. C'est un grand joueur, il a beaucoup de qualités et une grande personnalité. Je n'ai pas eu de doute quant au fait qu'il était prêt à jouer pour nous. Il a eu deux possibilités puisqu'il avait déjà débuté dans un match super difficile à Montpellier. Aujourd'hui, en Ligue des Champions, il a été bon et je suis très content de lui. »

Ce qu'il a pensé de Galatasaray :

« Ils ont quelques joueurs clés qui étaient blessés aujourd'hui, comme Feghouli, Babel ou Falcao, et ils leur manquent beaucoup. Ils ont toujours de la qualité mais ce n'était pas facile de jouer contre nous parce qu'on a joué avec beaucoup de confiance, chez nous, avec nos supporters et c'est jamais facile. Galatasaray est un grand club, avec de grands joueurs et beaucoup de qualités individuelles. C'est toujours compliqué donc c'était nécessaire de faire beaucoup d'efforts. On l'a fait et c'était donc difficile de jouer contre nous. »

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 22 janvier

mardi 21 janvier

lundi 20 janvier

dimanche 19 janvier

samedi 18 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux