Article 

Le titre, le projet du PSG et la suite, Neymar, la conf d'Emery après PSG/Monaco (7-1)

Publié le lundi 16 avril 2018 à 1:50 par Philippe Goguet
Après la victoire 7-1 contre Monaco qui a offert le titre à son équipe, son premier, l'entraîneur parisien Unai Emery s'est arrêté devant la presse pour revenir sur la partie. Il est notamment longuement revenu sur le futur et le projet du PSG, l'estimant solide pour le futur.

Son sentiment sur le match face à Monaco (7-1) :

« Nous avons parlé du fait que c'était un bon moment pour jouer chez nous, avec nos supporters, face à l'équipe qui a démontré qu'elle était la plus forte derrière nous en championnat. Nous ne voulions pas laisser passer cette option et nous avons fait un match complet. Nous avons pensé à gagner mais aussi à être régulier, à maintenir le niveau de jeu, la constance. L’équipe a montré beaucoup de personnalité et de régularité pour gagner le match et le titre. Le sentiment, c'est que le championnat démontre la régularité sur 38 journées et l'équipe a maintenu ce niveau toute la saison. »

La place du PSG dans l’histoire du championnat :

« J’ai fait l’analyse de la situation et il faut d'abord regarder ce qui se fait en France : quand nous regardons le palmarès, Saint-Etienne a gagné dix titres de champion, Marseille neuf, Monaco et Nantes huit et Lyon sept.  Aujourd'hui, nous avons gagné le 7ème. L’histoire du PSG avance pas à pas et ouvre les options pour toutes les compétitions, mais d’abord en France. Ensuite, à l’extérieur. Cette équipe, avec ces joueurs, est proche parce qu'elle s'améliore pas à pas. Avec de l'expérience, des résultats, en France comme à l'extérieur, tu peux gagner mais tu peux aussi perdre. Mais il y a une vingtaine d’années, gagner le championnat était quelque chose d’historique, de très important. Pour nous aussi, c’est très important. On crée un espace pour les autres, et ça sera peut-être la Ligue des champions. Mais je suis sûr que le PSG va la gagner. C'est un projet très solide, qui va avoir du temps dans le présent et le futur. Mais avec de la patience, de la constance, comme au cours des derniers années en France, cela va marcher. Il faut d'abord grandir en France, puis à l'extérieur. C'est vrai que c'est une déception de perdre en huitième contre le Real mais c'est une équipe qui a gagné 3 des 4 dernières éditions. Le PSG va casser un jour la porte et aura un jour la possibilité de gagner, j'en suis sûr.»

Un club qui manque de patience ?

« Je suis content parce qu'après la défaite face au Real Madrid, l’équipe aurait pu tomber mais elle a réagi. Les joueurs ont démontré de l'implication : ils ont été dans le travail et toujours ensemble. Pas avec le coach, mais avec tout le PSG. C'était une réaction d'orgueil qu'ils ont démontré. Contre Saint-Etienne, la semaine dernière, nous avons fait la pire première période de la saison, c'est vrai, mais la deuxième mi-temps était un grand test avec un joueur de moins et ils ont répondu avec cette implication. Aujourd'hui, ils ont démontré qu'ils veulent grandir et progresser. Pour moi, cela passe par de la patience, être très fort en France, démontrer ici qu'il peut progresser avec les titres nationaux et aller chercher les autres comme Nantes ou Saint-Etienne. Ensuite, à l'extérieur, il y aura l'opportunité de gagner. »

De la joie ou de la revanche le concernant ?

«Non, non, c'est l'affaire de tous (NDLR : il refuse de parler de lui, la question étant en ce sens). Il ne restera que ce qui est sur le coeur, le logo. Tout le reste peut changer. Tout. Mais c'est un projet très solide, avec le président et l'idée de grandir. Dans mon projet individuel, je suis très content ici car je crois que l'équipe a progressé, ce qui est important. Les résultats disent aussi ce qu'il en est et je suis déjà content de maintenir le niveau en France.»

Une avance de 17 points qui symbolise l'écart du PSG avec les autres ?

«Monaco avait mérité de gagner le titre l'année passé mais nous voulions démontrer notre force, mais avec de la personnalité. Ils ont des bons joueurs mais nos joueurs étaient très motivés pour aujourd'hui et le championnat, tout d'abord pour démontrer notre force en France.»

Les ambitions du PSG pour la saison prochaine : 

«L'ambition, c'est d'être le meilleur possible. Et pour moi, c'est clair, c'est continuer d'imposer la force en France et de continuer de grandir pas à pas en Europe. Cette année, nous avons commencé très fort en Champions League, nous avons fini premier mais le tirage au sort est aussi important. Si tu regardes le tirage d'une équipe ou d'une autre, tu peux avoir un chemin plus ou moins facile. Et après, tu dois démontrer que tu es prêt à battre les meilleures équipes du monde. Et je crois en cette équipe, avec les pas faits cette année, avec les défaites qu'elle va utiliser comme expérience, l'objectif sera de continuer à grandir. L'effectif devra être amélioré et le club est prêt à faire ça. Je crois en ce projet, en la progression de cette équipe, avec ou sans moi. »

Une absence de Neymar regrettée ?

«Tous les joueurs sont importants mais le titre consacre la régularité. Aujourd'hui, nous avons joué sans Neymar, Mbappé et d'autres joueurs mais le plus important c'est de maintenir l'esprit collectif. Et cet esprit collectif, l'équipe l'a et tous les joeuurs ont joué en championnat durant la saison. C'est le titre de tous les joueurs.»

Match lié 


News 

Aujourd'hui

dimanche 22 juillet

samedi 21 juillet

vendredi 20 juillet

jeudi 19 juillet

mercredi 18 juillet

mardi 17 juillet

lundi 16 juillet

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux