Article 

Les blessures, ses ambitions, Icardi/Cavani : la conférence de presse de Kimpembe avant Nice/PSG

Publié le vendredi 18 octobre 2019 à 9:52 par Jean Chemarin
Presnel Kimpembe était en conférence de presse jeudi au Camp des Loges avant de défier Nice ce vendredi soir à l'Allianz Riviera. Le défenseur parisien a évoqué son retour en forme, la multiplication des blessures au PSG, ses ambitions personnelles et a aussi donné son avis sur les différences techniques entre Mauro Icardi et Edinson Cavani.

Sa longue préparation estivale

«La préparation est très importante. La mienne a été assez particulière et plus longue que mes coéquipiers, mais voilà, c'était l'objectif. Et il est atteint. L'objectif était déjà que je revienne bien physiquement dans un premier temps, et je pense que ça se ressent. Moi aussi je le ressens.»

La multiplication des blessures au PSG

«Il y en a beaucoup, mais c'est comme dans tous les clubs. C'est le football, c'est comme ça, il faut savoir faire avec. Après c'est sûr qu'il y a beaucoup de compétitions, beaucoup de matches et jouer un vendredi après une trêve internationale, c'est aussi compliqué, mais bon c'est comme ça, c'est la vie. Il faut savoir faire avec.»

Un déclic après sa mauvaise saison 2018/2019 ?

«Bien sûr. Je sais me remettre en question et je sais que ma saison dernière n'a pas été bonne, surtout la fin de saison. Je suis un compétiteur et cela me tenait à coeur de pouvoir relever le défi et revenir à un meilleur niveau. Pour l'instant, c'est chose faite, mais la saison est encore longue et il y a encore beaucoup de travail. Mais c'est sûr que cette période m'a forgé du caractère. Je ne vais pas dire que c'est une revanche, mais ça me tenait à coeur.»

Ses ambitions en club et en Bleu

«En club, c'est un objectif d'être titulaire indiscutable, comme la plupart des joueurs dans le club. C'est quelque chose de normal et pour un compétiteur, c'est comme ça. Pour l'équipe de France, ça me tient aussi à coeur d'être titulaire, après chaque chose en son temps. Pour l'instant, on va dire que je vis un peu au jour le jour. Je pense à aujourd'hui, demain on verra. Mais voilà, ça reste quand même dans un coin de ma tête et je travaille au quotidien pour ces objectifs-là.»

Inquiet de ne pas être au complet pour les prochaines semaines chargées ?

«Pas du tout. Avant de parler de tous ces matches-là, il y a Nice. On va se concentrer sur celui-là d'abord, c'est le match le plus important pour l'instant. On a un groupe qui n'est pas au complet, mais on en a l'habitude. On a des grands joueurs et on est un grand club. C'est une situation à laquelle il va falloir s'habituer.»

Son rôle avec les jeunes du PSG

«Je suis un peu le grand frère on va dire et ça fait toujours plaisir d'avoir des Titis dans le groupe professionnel. Après c'est sûr que c'est compliqué, il n'y a pas de la place pour tout le monde. J'essaie toujours de les guider comme on m'a guidé quand je suis arrivé. Il y a des périodes un peu difficiles pour eux, c'est normal, mais c'est comme ça dans la vie d'un jeune Titi. Il faut qu'ils s'accrochent.»

Nice, un match piège ?

«On sait que Nice est une très bonne équipe, surtout à domicile. Cela a toujours été compliqué pour nous là-bas. Il va falloir être solides pour pouvoir faire un gros match. On sait qu'ils nous attendent et que ça va être un match très ouvert.»

Les différences entre Cavani et Icardi

«Techniquement, je dirais que Mauro vient plus au ballon, il essaye un peu de faire le jeu. Edi, c'est quelqu'un qui fait des appels, c'est compliqué pour le suivre. Je dirais qu'Edi se projette vite dans la surface tandis que Mauro est plus un renard des surfaces. C'est mon point de vue à moi, je précise (sourire).»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

jeudi 07 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux