Article 

Neymar, les jeunes, sa 1e au Parc, la défense à 3, la conf de Tuchel après PSG/Caen

Publié le lundi 13 août 2018 à 2:41 par Philippe Goguet
Après sa première au Parc des Princes face au Stade Malherbe de Caen, Thomas Tuchel s'est longuement confié à la presse. Nous étions là pour recueillir ses propos concernant Neymar, les jeunes parisiens, sa découverte du Parc, Rabiot, Diarra ou encore ses expérimentations tactiques.

Neymar avant-centre car pas à 100% ?

«Oui. Il y avait la possibilité pour lui de faire le match dès le début plutôt que de faire seulement quelques minutes. Ce n'est pas la même intensité que dans un poste latéral mais Cavani va revenir et Tim Weah est aussi là. C'était une décision difficile pour Timmy parce qu'il a joué tous les matches depuis 5 semaines mais c'était nécessaire parce que pour Ney et les autres joueurs, ceux qui sont arrivés tard, on est encore dans une période de préparation. Elle commence même maintenant mais la saison commence aussi maintenant et c'est donc une situation difficile. C'est pour ça que nous avons décidé que Neymar jouerait en n°9.»

Les jeunes qui ont joué :

«Nous avons commencé avec trois jeunes et on finit avec cinq. Ils ont mérité de jouer, c'est mon avis, parce qu'ils sont avec nous depuis 5 semaines. Ils ont travaillé dur, avec une bonne mentalité, un bon état d'esprit, et ils se sont améliorés en permanence. Pour moi, c'est une chose normale et j'ai confiance en mes joueurs. Ils étaient prêts dans les matches amicaux contre des adversaires très durs. Après, tu es ensuite prêt à jouer pour nous car ce n'est pas une question de match amical ou non, c'est une question de savoir si tu es prêt à jouer avec l'équipe première ou non. A mon avis, ils sont prêts pour ce niveau mais c'est clair que nous ne pouvons pas en attendre autant (que les titulaires) mais si nous n'essayons pas, nous ne pouvons pas le savoir. Nous étions confiants et ils ont bien fait.»

La situation des gardiens :

Avant le match, il avait dit qu'on saurait bientôt la hiérarchie.

«J'ai gagné du temps (rires) parce qu'Alphonse, Kimpembe et Kylian sont arrivés trop tard et sont restés au centre d'entraînement. Au début, je dois parler avec mes gardiens et, quand on aura fait un choix, je vous le dirai.»

Le match très positif de Lassana Diarra :

«Oui, c'est très important. Nous avons perdu Thiago Motta comme joueur et comme personnalité. Lass a joué pour nous durant ces 5 semaines à cette position mais aussi en défense centrale quand nous avons joué à 3. Là, il était en 6, une position clé dans notre jeu et dans notre structure. Il a fait un très bon match.»

Ce qu'il retiendra de sa première au Parc des Princes :

«C'était très agréable de jouer ce premier match en soirée, avec toutes les lumières. Au début, c'était un peu troublant parce qu'à Singapour ou Shenzhen, vous savez exactement où vous devez aller, à gauche ou à droite. Le terrain était en parfait état, les lumières étaient allumées, le stade était heureux de voir les joueurs mais il y a encore beaucoup à faire. Nous avons beaucoup de choses à améliorer. La situation actuelle est bonne car nous avons gagné et avons encore beaucoup à montrer, cela nous donne une bonne base pour démarrer la prochaine semaine d'entraînement. Bien sûr, nous avons besoin d'avoir plus d'intensité, d'avoir des lignes plus rapprochées, d'avoir plus d'intensité dans nos passes et dans notre façon de défendre mais le public nous a beaucoup aidés. L'atmosphère était géniale et c'était vraiment un plaisir d'être là. C'est un stade spécial, avec une atmosphère spéciale, et nous voulons nous améliorer pour rendre tous les supporters heureux. »

La défense à 3 oubliée ou simplement mise de côté de façon temporaire ?

«Oui, je ne veux pas en demander trop aux joueurs. Pour moi, ce n'est pas un gros problème de demander aux joueurs de changer, entre et durant les matches. Pour moi, ce n'est pas une affaire de système ou de formation mais de principes : comment nous jouons, comment nous agissons à telle position. A la fin, il n'y a pas une grande différence entre une défense en 3-1 ou 3-2, c'est juste une histoire de respect des positions et de jouer selon ses principes. Nous avons commencé de cette façon pour aider les joueurs très jeunes que nous avions durant des semaines. Ils pouvaient défendre à cinq et le 3-2 est un système très compact donc le but était de les aider et de leur permettre de grandir jusqu'à un niveau supérieur. A la fin, nous étions en mesure de nous mesurer à l'Atlético Madrid en amical. C'était la raison pour laquelle nous avons commencé comme ça.

Maintenant, c'est pour moi plus histoire d'utiliser un système et une structure que tout le monde connaît car nous sommes dans une structure où nous demandons des choses nouvelles et nous devons voir avec des joueurs qui ne sont revenus que cette semaine ou il y a quelques jours. Nous avons décidé de leur donner la structure qu'ils connaissent et ont l'habitude d'avoir. C'est très difficile actuellement, par rapport à ce que je peux demander en terme d'intensité, d'un point de vue technique, du point de vue du groupe. Nous devons avoir une sorte de seconde présaison mais ce n'est plus la présaison, nous jouons pour des points et c'est important de gagner car les objectifs sont très élevés. Nous avons décidé d'y aller comme ça, avec un système que nous connaissons et de changer les habitudes. Mais à la fin et au cours du processus, c'est totalement normal que nous puissions changer entre et au cours des matches.»

Le transfert de Kehrer : 

«Je ne peux pas confirmer. Nous sommes en contact avec le joueur mais je ne suis pas sûr que le transfert soit fait. C'est une question pour le directeur sportif»

L'avenir de Rabiot :

«Je ne sais pas (s'il va rester au PSG), c'est la décision d'Adrien. J'ai expliqué la situation à Singapour : sa situation contractuelle est claire, il lui reste un an de contrat. J’aime travailler avec Adrien et je suis convaincu qu’il a le potentiel pour devenir un top top joueur pour le PSG. C’est un joueur de l’académie et c’est très important pour moi que nous ayons des joueurs nés à Paris et qui arrivent par le centre de formation. Mais la situation est telle qu’elle est. Adrien doit prendre une décision. Il doit confirmer qu’il veut jouer dans son club.»

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 20 octobre

vendredi 19 octobre

jeudi 18 octobre

mercredi 17 octobre

mardi 16 octobre

lundi 15 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux