Article 

Quand Hoarau avait éteint le Vélodrome

Publié le dimanche 7 février 2016 à 13:50 par Jonas Satin
Il y a pratiquement 8 ans, le PSG de Hoarau, Sessègnon et Makelele avait réalisé un bel exploit en allant s'imposer 4-2 à Marseille. Retour sur la rencontre.

A l’occasion de la 10e journée de Ligue 1 jouée ce dimanche 26 octobre 2008, le PSG se déplace au stade Vélodrome pour y affronter l’Olympique de Marseille. Les Parisiens, 9es au classement, affrontent des Marseillais, 2es, et contre lesquels ils ne se sont plus imposés sur leurs terres depuis 2004. Dans la semaine précédant la rencontre, les deux équipes ont à peu près aussi mal préparé la rencontre l'une que l'autre puisque Marseille est allée perdre 2-0 à Eindhoven en Ligue des Champions quand un PSG très remanié s'est fait fesser à Schalke 04 malgré un énorme parcage visiteurs.

Dans une ambiance très chaude, et soutenus par quelques 1200 supporters ayant fait le déplacement trois jours à peine après le déplacement en Allemagne, les Rouges et Bleus rentrent bien dans leur match quand, dès la 10e minute de jeu, Hoarau ouvre le score de la tête pour Paris sur un corner frappé par Rothen. Mais, douze minutes plus tard, sur un centre marseillais, Niang profite d’une mésentente entre Bourillon et Landreau pour placer sa tête et égaliser. Les Parisiens continuent de souffrir et, dans le temps additionnel de la première période, Koné frappe sur Landreau qui repousse comme il peut, mais mal. Valbuena, à l’affut, en profite et donne l’avantage à Marseille. A la mi-temps, le PSG est mené 2 buts à 1 face à des Marseillais qui, à ce moment, prennent la première place du championnat. Pour autant, les Parisiens ont été des plus intéressants dans le jeu à l'exception du dernier quart d'heure.

La pause va faire du bien au club de la capitale, puisque, à la 53e, sur une passe en profondeur de Sessegnon, relayée par Pancrate, Luyindula remporte son duel face à Mandanda et égalise d’une jolie balle piquée. Le match a changé de physionomie avec un PSG qui joue désormais en contre quand l'OM peine à faire le jeu. Les Parisiens semblent petit à petit prendre le dessus sur les Marseillais et, à la 77e, Rothen envoie un long coup-franc dans la surface de réparation. Personne ne touche la balle et elle termine sa course au fond des filets d'un Mandanda trompé par le déplacement de Hoarau, donnant l’avantage au club de la capitale. Six minutes plus tard, Paris boucle le match sur un contre en or quand Guillaume Hoarau, servi sur un plateau par Luyindula, n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets.  Avec ce doublé, l’attaquant réunionnais vient éteindre les derniers espoirs phocéens et prend au passage la première place du classement des buteurs, avec six réalisations, quelques mois à peine après ses premiers pas dans l'élite.

Le score ne bougera plus et, à la suite d’un match de folie, le PSG crée la sensation en s'imposant 4 buts à 2 au Vélodrome, pour la cinquième fois de son histoire. Grâce à ce précieux succès contre son meilleur rival, Paris prive Marseille d’une place de leader et remonte à la 6e place. La belle saison 2008/2009 du PSG peut réellement commencer et Paris a son match-référence à l'extérieur.

 

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 10 décembre

lundi 09 décembre

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux