Article 

Quel arrière droit pour PSG/Galatasaray?

Publié le mercredi 11 décembre 2019 à 18:45 par Philippe Goguet
La double absence inattendue de Dagba et Meunier ouvre la voie à une titularisation forcément expérimentale au poste d'arrière droit pour PSG/Galatasaray. Tour d'horizon des différentes options.

Kehrer, quatre mois après 

L'Allemand n'est plus blessé à là voûte plantaire depuis maintenant quelques semaines mais Thomas Tuchel n'a pas encore relancé celui qu'il considère pourtant en théorie comme l'arrière droit titulaire de sa défense à quatre. Logiquement, le poste devrait donc lui revenir. Sauf que Kehrer n'a plus joué en match officiel depuis quatre mois pile, contre Nîmes lors de la première journée de L1. Le relancer directement en Champions League comporte donc des risques, notamment celui de le voir exploser face à l'intensité d'une telle partie. Son entraîneur a aussi parlé de sa volonté de ne pas prendre de risques mais face à l'hécatombe touchant le poste, Kehrer pourrait bien devoir s'y coller quand même, quitte à sortir en cours de match. Des divers candidats, il est en tout cas le seul à avoir une expérience significative à ce poste. 

Marquinhos, quatre ans après 

Alors que les deux autres arrières droits de fortune utilisés cette saison, Herrera et Mbe Soh, sont eux aussi absents, le nom de Marquinhos revient forcément étant donné que le Brésilien y avait fait un excellent intermède en 2015 quand Serge Aurier flambait sur les réseaux sociaux. Il n'y a pratiquement pas rejoué depuis, notamment avec Thomas Tuchel, à l'exception du récent match contre Marseille où il a évolué une vingtaine de minutes, entre latéral droit et stoppeur droit d'une défense à trois. L'expérience ne fut d'ailleurs pas vraiment concluante mais tout le PSG s'était arrêté de jouer à la pause. Reste que son entraîneur aura probablement besoin de Marquinhos ailleurs, notamment au milieu où les blessés sont tout aussi nombreux. 

Le couteau suisse Kouassi 

Défenseur central avant tout, c'est comme milieu de terrain que Tuchel l'a lancé dans le grand bain le week-end dernier à Montpellier. Gros talent et parfois utilisé sur un côté durant sa formation, il est en théorie vaguement apte à y jouer mais ce n'est pas lui faire un cadeau pour autant. Car si Kouassi a régulièrement évolué comme 6 durant sa préformation, son bagage comme latéral n'est franchement pas le même et cela fait même un bon moment qu'il n'y a pas joué. Cette saison, le jeune défenseur central parisien Loïc Mbe Soh s'était retrouvé à dépanner sur le flanc droit contre Reims. Littéralement perdu, il avait vécu une heure très compliquée avant de sortir. Pas sûr que Tuchel souhaite réserver le même sort à un jeune joueur qu'il tient en haute estime. 

La folle hypothèse Sarabia en piston

La dernière hypothèse est issue d'un changement de système : puisqu'il n'y a pas vraiment d'arrière droit disponible pour une défense à 4, autant passer à 3 défenseurs centraux et deux pistons sur les côtés. Dans ce rôle où Tuchel a parfois utilisé Nkunku l'an passé, le meilleur candidat du moment vu l'effectif à disposition semble être Pablo Sarabia, certes plutôt ailier. Bien que gaucher, il est un spécialiste du couloir droit, contrairement à in Bernat qui pourrait aussi être vu comme une solution, et a les qualités athlétiques nécessaires pour animer un couloir. C'est une autre histoire concernant les repères défensifs mais l'urgence prédomine et, rappelons-le, le match compte pour du beurre côté parisien.

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 22 janvier

mardi 21 janvier

lundi 20 janvier

dimanche 19 janvier

samedi 18 janvier

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux