Article 

«Un peu maltraité», Di Maria s'est surtout bien vengé

Publié le mercredi 13 février 2019 à 19:28 par Jean Chemarin
Auteur d'une grande deuxième période à Old Trafford mardi soir, Angel Di Maria a répondu aux huées et aux insultes de son ancien public par deux passes décisives, mais aussi quelques jolis noms d'oiseaux.

Trois ans et demi après son départ de Manchester United, où il ne sera resté qu'un an, Angel Di Maria a fait très mal à son ancienne équipe mardi soir. Décevant et secoué par Ashley Young en première mi-temps, il a sorti une grosse deuxième période récompensée par les deux passes décisives du match. D'autant plus costaud que l'Argentin n'a pas été épargné par son ancien public hier. Hué à chaque prise de balle, Di Maria a été encore plus conspué après avoir été balancé dans la main courante par Ashley Young, peu avant la mi-temps.

« Il était très motivé et très concentré. Dès qu'il est entré sur le terrain, ils l'ont un peu maltraité, et ça lui a donné un surplus de motivation », a reconnu Leandro Paredes après le match. « Il était peut-être un peu nerveux », a également concédé Tuchel, surpris par l'accueil reçu par Di Maria à Old Trafford : « J'ai été surpris, je pensais qu’il avait une bonne relation avec les fans et avait laissé un bon souvenir ici. Lui, ça l’a un peu agité et il a peut-être trop voulu en montrer. »

Car après le premier but parisien, consécutif à son corner parfaitement déposé sur le pied gauche de Kimpembe, Di Maria a laissé exploser sa rage et a lancé en direction du public mancunien quelques noms d'oiseaux qui font depuis le bonheur des télés anglaises. Di Maria a aussi feinté de boire une bouteille de bière qui lui avait été lancée dessus par les supporters de Manchester United et a porté la main à son oreille, comme pour montrer qu'il n'entendait pas assez les huées.

Si Di Maria a brillé sur la pelouse d'Old Trafford, il aurait aussi pu être sanctionné pour ses insultes, en application de l'article 15 du réglement disciplinaire de l'UEFA qui prévoit une suspension pour « un match de compétition ou une durée déterminée » en cas de « provocation des spectateurs ». Dans son rapport disciplinaire du jour, l'UEFA ne l'a pourtant pas cité et l'Argentin a donc visiblement totalement réussi son retour : deux passes décisives, des mots doux qui lui tenaient visiblement à coeur et une belle victoire sur un club qui ne l'a jamais totalement compris.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 21 février

mercredi 20 février

mardi 19 février

lundi 18 février

dimanche 17 février

samedi 16 février

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux