Article 

4 Parisiens titulaires, 1 blessé et le Brésil fait match nul en Colombie

Publié le mercredi 6 septembre 2017 à 2:06 par Jonas Satin
Avec un Marquinhos coupable sur l'égalisation et un Neymar qui a joué par périodes, le Brésil a fait match nul 1-1 face à la Colombie, stoppant au passage sa série de neuf victoires consécutives. Comme prévu, les quatre joueurs du PSG étaient titulaires et Thiago Silva est même sorti sur blessure en toute fin de rencontre.

Pas de vainqueur dans le choc du haut de tableau

Pour ce choc de la 16e journée de qualifications zone CONMEBOL (Amérique du Sud) pour la Coupe du Monde 2018, la Colombie, 2e, accueillait le Brésil, leader. Etant déjà assurée de terminer 1ère de son groupe, la seleção n’avait pas de réel enjeu et avait donc une rencontre de gala à jouer, avec, au passage, la possibilité de rappeler que c’est bien eux, les patrons de l’Amérique du Sud. De leur côté, après un match nul 0-0 face au Venezuela (dernier du groupe), les Cafeteros se devaient de prendre des points s’ils ne voulaient pas voir leurs poursuivants revenir trop dangereusement. Et avant les trois dernières journées, six équipes se tiennent encore en quatre points (Colombie, Uruguay, Chili, Argentine, Pérou et Paraguay) et peuvent encore espérer obtenir leur ticket pour la Russie.

Sur la mauvaise pelouse du Metropolitano Roberto Meléndez de Barranquilla, les deux formations commencent par s’observer durant le premier quart d’heure. La première action dangereuse du match est pour le Brésil, qui aurait bien pu ouvrir le score sur un gros cafouillage dans la surface de réparation, suite à un corner de Willian (16e). La Colombie attaque également et Cardona décale James Rodriguez dans la surface qui envoie sa frappe sur Alisson (23e). Après ce coup de chaud dans la surface brésilienne, Jesus Valenzuela siffle la première pause fraîcheur du match (24e). Quelques minutes plus tard, Neymar accélère et combine bien avec Roberto Firminio, qui frappe, mais Ospina dévie en corner (27e). Juste avant la pause, Neymar, bien lancé par Filipe Luis, part vers le but… alors que, dans le même temps, un chien entre sur la pelouse (45e) ! Les Brésiliens n’attendent pas la mi-temps et, après un long ballon de Daniel Alves, Neymar passe en première intention à Willian qui envoie une somptueuse frappe dans la lucarne opposée d’Ospina (45e+2). Grâce à ce but en toute fin de première période, le Brésil mène 1 but à 0 à la pause.

Au retour des vestiaires, le temps fort de la Colombie est récompensé : lancé par une superbe talonnade James Rodriguez, Arias centre sur Falcao qui égalise d’une jolie tête croisée (56e). Quelques minutes plus tard, une faute débile de Daniel Alves sur Edwin Cardona, à gauche de la surface, aurait bien pu coûter cher au Brésil : James Rodriguez frappe le coup franc côté fermé et trouve le poteau, suivi du pied d’Alisson (59e). Dix minutes plus tard, l’arbitre siffle une nouvelle pause fraîcheur (69e). Après cette dernière, l’intensité baisse peu à peu et les deux équipes se quittent finalement sur un match nul 1 but partout. Un match nul qui stoppe la série de neuf victoires consécutives pour le Brésil, mais qui, surtout, ne fait pas les affaires des Cafeteros. Par chance pour la Colombie, dans le même temps, le Chili s’est incliné 1-0 face à la Bolivie, avant dernière du groupe, et ses hautes altitudes de La Paz.

Marquinhos coupable sur l'égalisation, Neymar par périodes

Suite à la blessure de Miranda à l’entraînement, Tite a aligné une défense brésilienne à trois-quarts parisienne, avec Daniel Alves, Thiago Silva et Marquinhos. Et on a bien cru que cette dernière allait rapidement être amputée sur blessure de Daniel Alves, resté une première fois au sol pour la cheville droite (6e) et une deuxième fois où il a même appelé les soigneurs (15e). Assez peu présent offensivement comparé à d’habitude, le numéro 2 brésilien a tout de même tenté durant cette rencontre, notamment quelques frappes comme son coup franc qui partait vers le but mais a été détourné en corner par le mur – l’arbitre a pourtant sifflé six mètres – (12e) ou sa frappe au-dessus du but d’Ospina en fin de match (90e). Le néo-Parisiien est à l’origine du seul but brésilien du match, puisqu’il sert d’une longue passe Neymar, qui donne ensuite à Willian (45e+2). Dans le dur physiquement ce soir, sa faute stupide sur Edwin Cardona aurait pu coûter le but du match à sa sélection (59e). Il est sanctionné d’un carton jaune pour une faute juste derrière (63e).

En avant-dernier rempart, la paire Thiago Silva-Marquinhos a fait un match, comme à son habitude, solide. Pour le second, on retiendra notamment un tacle ferme d’entrée de jeu, qui empêche le Colombien d’aller vers le but (6e). Mais le jeune défenseur parisien est surtout au marquage sur l’égalisation de Falcao et est très en retard (56e). Pour Thiago Silva, son duel remporté de la tête face à Falcao, suite à une belle action collective colombienne, a bien failli tromper son propre gardien, mais Alisson dévie en corner (32e). Dans le temps additionnel, l’ancien joueur de l’AC Milan sort sur blessure, en se tenant à la cuisse gauche, alors que la civière avait été appelée (90e+1). Il est remplacé par Rodrigo Caio, qui sera resté sur le terrain dix secondes.

Neymar est resté très discret lors des 25 premières minutes, mais sa première accélération du match bien failli être décisive : le numéro 10 brésilien accélère et combine avec Roberto Firminio, qui frappe, mais Ospina repousse en corner (27e). Deux minutes plus tard, le néo-parisien subit un coup de coude très limite par Abel Agular et reste quelque temps au sol (29e). Ce geste ne lui a visiblement pas plu, puisque, dans la foulée, Neymar met un petit pont à Agular (30e). La star brésilienne déborde ensuite très bien sur le côté gauche avant de centrer devant le but, mais l’arbitre indique un six mètres alors que son centre était pourtant détourné (33e). Avant la pause, l’attaquant du PSG sert parfaitement Willian pour l’unique but brésilien de la soirée (45e+2). Après l’heure de jeu, très bien servi dans la surface par Gabriel Jesus, le numéro 10 brésilien rate son contrôle alors qu’il était dans une position parfaite pour frapper (67e). En seconde période, hormis un bon centre sur Willian (51e) et une frappe sans élan, Neymar aura beaucoup moins influé sur le jeu brésilien.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 25 août

samedi 24 août

vendredi 23 août

jeudi 22 août

mercredi 21 août

mardi 20 août

lundi 19 août

dimanche 18 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux