Article 

Deschamps : «Rabiot a fait une énorme erreur»

Publié le mercredi 23 mai 2018 à 16:43 par Marius Cassoly
Présent en conférence de presse à Clairefontaine cet après-midi, Didier Deschamps est revenu sur la décision d'Adrien Rabiot de se retirer de la liste des suppléants pour la Coupe du Monde. Le sélectionneur français estime que le milieu de terrain a fait une «énorme erreur»

«Il ne m'a pas répondu»

En conférence de presse cet après-midi à Clairefontaine, Didier Deschamps a été questionné sur la polémique autour d'Adrien Rabiot. Le milieu de terrain parisien a refusé d'intégrer la liste des suppléants pour la Coupe du Monde 2018, visiblement déçu de ne pas faire partie des 23 joueurs qui feront le déplacement en Russie. Le sélectionneur de l'Équipe de France a tout d'abord tenu à s'exprimer sur la forme, et a expliqué qu'il avait prévenu le PSG de la décision du titi parisien : «Ce n'est pas une lettre qui a été envoyée à la FFF, mais un mail qui m'est parvenu lundi en fin d'après-midi. J'ai pris connaissance de ce mail. Je l'ai appelé, envoyé un sms, pour avoir confirmation que c'était bien lui. Il ne m'a pas répondu mais j'ai eu la confirmation que c'était bien lui. Dans la foulée j'ai averti mon président du contenu, mais aussi Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG.»

«Il s'auto-exclut de lui même»

Deschamps s'est ensuite exprimé sur le fond de cette décision qui fait polémique depuis plusieurs heures. L'homme de 49 ans estime que Rabiot s'est tiré lui-même une balle dans le pied : «J’ai été surpris évidemment. Après, je peux comprendre l'immense déception mais de là à prendre une telle position... On parle d'un jeune joueur, il s'auto-exclut de lui même. J'ose espérer que ça lui permettra de mûrir, de réfléchir. Je suis convaincu qu'il a fait une énorme erreur en prenant une telle position.» Le champion du monde 98 poursuit en rappelant la puissance de l'institution qu'est l'Équipe de France : «Il n'y a pas de place pour les états d'âme au très haut niveau, on se doit d'être pro en toutes circonstances. L’équipe de France est au-dessus de tout.»

«C'est sa décision, il assume»

Didier Deschamps explique que c'est au joueur de 23 ans d'en assumer les conséquences  : «J'en prends acte, je ne vais pas dire que ça me fait plaisir mais je ne vais pas en parler pendant des jours. Je sais que je ne peux pas compter sur lui. Il refuse son statut de réserviste, de suivre un programme et d'être appelé comme suppléant. C'est sa décision, il assume.» Enfin, la question fatidique de savoir si Rabiot portera à nouveau le maillot des Bleus un jour est posée à l'ancien entraîneur de la Juventus. Deschamps ne se montre pas catégorique, et en profite pour rappeler la raison initiale de sa non-sélection : «Je n'ai jamais pris de décision radicale. Il se met à la faute, point barre. J’ai argumenté le fait qu’il ne soit pas là par rapport à ce qu’il a pu se passer avec nous sur le terrain. Je n'ai rien eu à lui reprocher en termes de comportement. C'est pour ça que ça me surprend encore plus.»

Enfin, Deschamps a appuyé son raisonnement sur la faible expérience de Rabiot en Équipe de France, auteur seulement de six sélections, et espère qu'il en tirera des leçons : «On parle d'un joueur de 23 ans avec peu de sélections. Ce serait un joueur de 30 ans avec 50 sélections ça me surprendrait aussi mais il y aurait plus de circonstances atténuantes. A lui d'assumer, j'espère qu'il va apprendre.»

Quelques minutes avant la conférence de presse tenue par Didier Deschamps, le président de la Fédération française de Football (FFF) Noël le Graet a réagi par le biais d'un communiqué, partageant lui aussi sa surprise et écartant une éventuelle sanction : «Adrien Rabiot est un joueur de grande qualité et un garçon attachant qui s’est toujours bien comporté dans les sélections nationales où il a évolué. Sa réaction est donc très surprenante. Sa déception ne l’autorise pas à abandonner et à ne pas se mettre au service de l’Équipe de France. Faire partie du collectif de l’Équipe de France, être parmi les trente meilleurs joueurs français, est une chance et un privilège dans la carrière d’un joueur. Adrien a pris une mauvaise décision. Il se pénalise et se sanctionne tout seul.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

samedi 22 septembre

vendredi 21 septembre

jeudi 20 septembre

mercredi 19 septembre

mardi 18 septembre

lundi 17 septembre

dimanche 16 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux