Article 

Deschamps renvoie Rabiot à ses prestations en bleu

Publié le samedi 8 décembre 2018 à 13:56 par Philippe Goguet
Alors que la question de son retour en équipe de France lui a encore été posée, le sélectionneur français Didier Deschamps a rappelé que le milieu du PSG n'avait pas vraiment été brillant avec le maillot français quand il a pu le porter...

C'est la question la plus souvent posée au sélectionneur et Didier Deschamps y a logiquement encore eu droit alors qu'il était l'invité de beIN Sports. Il a une nouvelle fois été demandé au sélectionneur français si Adrien Rabiot allait revenir un jour en équipe de France après son refus d'avoir été réserviste pour le Mondial en juin dernier. Avec un peu d'humour, Deschamps va répondre : «Je vais finir par le dire, ça va être repris et je vais faire le buzz, mais ce n’est pas grave. On me pose évidemment très régulièrement la question : je ne ferme pas la porte.»

Jusque-là rien de nouveau mais le patron des Bleus va alors avancer un argument bien moins souvent entendu : « Mais j’ai l’impression que vous me parlez, quand on me pose cette question, d’un joueur qui a été très bon avec l’équipe de France. Si c’est le cas, regardez les cinq matchs (en fait six) qu’il a faits avec nous. Je n’enlève rien à la qualité d’Adrien Rabiot, ni à ce qu’il peut faire au PSG, même si depuis un certain temps c’est un peu plus compliqué pour lui, sur le terrain et apparemment en dehors, mais ça ce n’est pas mon histoire, ça le regarde lui, son entraîneur et son club. On ne parle pas d’un joueur qui a fait des performances de haut niveau à chaque fois qu’il a été avec nous. L’équipe de France vit, j’ai appelé d’autres joueurs qui ont répondu à mes attentes. Dernièrement, j’ai appelé Tanguy Ndombélé, qui a répondu. Il y a de la concurrence.»

Après ce gros rappel sur les performances de Rabiot en bleu, Deschamps va continuer à s'expliquer : «Je ne fais pas une fixation, ce n’est pas une punition pour une punition, même s’il ne faut pas minimiser la décision qu’il a prise. On parle de l’équipe de France et de ce que représente ce maillot ! Il n’a rien fait de mal, il y a toujours des choses plus graves mais par rapport au message que je porte aux joueurs depuis que je suis devenu sélectionneur en 2012, ce que j’ai toujours considéré dans ma première vue quand j’étais joueur… Avoir cette attitude et cette décision, non! »

Deschamps conclut enfin, reprenant les deux points précédents : «Ce n’est pas une sanction, j’étais bien obligé d’accepter sa décision. Ça a des conséquences pour lui, mais vis-à-vis du groupe aussi. Il y a d’autres joueurs, il y a une concurrence. Les joueurs qui ont été à la Coupe du monde, et après, ont répondu présent.» Le sélectionneur va également expliquer qu'il n'a pas parlé avec Rabiot, ni avant que le joueur refuse son statut de réserviste, ni après. 

Joueur(s) lié(s) 


News 

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux