Article 

Kalimuendo et Aouchiche décisifs, la France éliminée par le Brésil

Publié le vendredi 15 novembre 2019 à 8:24 par Jean Chemarin
Les U17 Français ne réaliseront pas leur rêve de remporter la Coupe du Monde au Brésil. Après avoir mené 2-0, les Bleuets se sont écroulés après la pause et se sont finalement inclinés 3-2 face aux Brésiliens. Cruel.

Les Français étaient très confiants avant le match et n'avaient cessé de clamer haut et fort leur ambition de remporter la compétition. On ne va pas leur reprocher d'avoir été ambitieux, mais on peut quand même être très déçus ce matin au vu du scénario de leur élimination en demi-finale, face à un Brésil qui n'avait franchement rien de bien folichon, mais a eu le mérite d'y croire jusqu'au bout. Tout avait pourtant bien commencé pour cette équipe de France qui alignait ses 4 Parisiens au coup d'envoi, notamment Arnaud Kalimuendo, préféré en pointe au Rennais Georginio Rutter.

Un choix payant de la part de Jean-Claude Giuntini puisque c'est Kalimuendo qui a ouvert le score cette nuit dès la 7e minute de jeu après une superbe passe d'Adil Aouchiche, sa 7e offrande de la compétition. Six minutes plus tard, c'est l'intenable Rémois Nathanaël Mbuku qui s'en allait doubler la mise après un échange avec le Parisien Timothée Pembele, inscrivant au passage son 5e but dans la compétition. Mais les Bleuets vont ensuite baisser le pied et laisser le Brésil revenir dans le match.

Après avoir failli obtenir un penalty juste avant la mi-temps, la Seleção va se relancer après une action confuse dans la surface et un but du bout du crane de Kaio Jorge (2-1, 62e). Puis le très remuant Veron va égaliser d'une frappe croisée à la 77e. C'est dans la foulée que la France va rater le coche par l'intermédiaire du Marseillais Isaac Lihadji, qui n'avait plus qu'à pousser au fond une frappe d'Aouchiche mal négociée par le portier brésilien et revenue dans ses pieds. Le Marseillais a envoyé le cuir sur le poteau et le Brésil marquera finalement en toute fin de match par Lazaro, dans la foulée d'un but refusé des Bleus pour un hors-jeu.

«Ça s'est joué au mental. Je suis dégoûté, a confié Aouchiche après le match dans des propos rapportés par L'Equipe. On avait fait le plus dur en menant 2-0 et puis on les a laissés revenir dans le match. Ce premier but, il nous a tués. On ne doit jamais le prendre. Après, ça s'est joué dans la tronche. Et c'est là qu'on a craqué. On savait qu'il ne fallait pas les laisser revenir. Avec l'ambiance qu'il y avait, c'était le danger. Le public a joué son rôle de 12e homme. Mais bon, on imaginait ça et comme je l'ai déjà dit, on aime jouer dans ce genre d'ambiance...Maintenant, il faut relever la tête. La mienne d'abord et celles des autres ensuite. On a une petite finale à disputer et à gagner.»

Les Bleuets affronteront en effet les Pays-Bas ce dimanche à 19h pour tenter d'arracher une médaille de bronze.



News 

Aujourd'hui

mardi 10 décembre

lundi 09 décembre

dimanche 08 décembre

samedi 07 décembre

vendredi 06 décembre

jeudi 05 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux