Article 

Le capitaine Verratti a assuré avec l'Italie

Publié le mercredi 16 octobre 2019 à 17:45 par Philippe Goguet
Marco Verratti a porté pour la première fois le brassard de capitaine avec l'Italie ce mardi soir au Liechtenstein. Son équipe s'est imposée 5-0, non sans souffrir, et Verratti a largement assuré comme l'écrit la presse italienne du jour.

Qualifiée depuis le week-end dernier pour l'Euro 2020, c'est une équipe d'Italie dans une version très alternative qui s'est présentée à Vaduz pour affronter le Liechtenstein ce mardi soir dans un match officiel à enjeu très modéré. Conséquence de cet affrontement avec une équipe bis ou pas loin, la Nazionale avait un nouveau capitaine en la personne de Marco Verratti, seul cadre de l'équipe à débuter. L'Italie s'est imposée 5-0, bien que sévèrement bousculée entre son ouverture du score dans les premières secondes par Bernardeschi et le but du break de Belotti à la 70e.

Positionné comme milieu relayeur gauche, Marco Verratti a signé une bonne puisque la presse italienne lui donne entre 6 et 6,5 sur 10 pour sa partie. Habituellement très positive avec lui, c'est la Gazzetta dello Sport qui se montre la plus dure avec lui et estime que malgré « une infinité de ballons touchés (166), il n'a fait que peu d’inventions à la Verratti » et rappelle qu'il a été « plus convaincant contre la Grèce » samedi dernier. 

Dans le Corriere dello Sport, le commentaire est plus positif, de même que la note qui passe de 6 à 6,5 : « C'était la première fois qu'il portait le brassard de capitaine et il l'a honoré avec une nouvelle bonne performance, en quantité plus qu'en qualité. Sans Jorginho à ses côtés, il a pris en charge la direction de l'équipe, touchant une infinité de ballons. Jouant sur le centre-gauche du terrain, il a constamment recherché Biraghi (l'arrière gauche du soir). Même trop. »

Alors que Tuttosport lui donne 6/10 et met aussi en avant le fait qu'il a pris l'équipe en main mais a rarement réussi à créer une supériorité numérique, c'est le Corriere della Sera qui signe la critique dans laquelle les supporters parisiens vont le plus se retrouver : « Qu’il soit en forme, on l’avait vu à l’Olimpico (NDLR : stade où a eu lieu Italie/Grèce samedi dernier). Un peu moins ce soir, mais il reste la source de jeu la plus crédible. Une percussion dans la surface adverse, conclue par une passe mal ajustée, fait soulever cette question : pourquoi tire-t-il aussi peu ? »

A défaut d'avoir été génial comme il peut l'être Verratti aura donc assuré mais, dans cette large victoire italienne, c'est pourtant un autre joueur bien connu du PSG qui est pourtant le plus salué ce mercredi par la presse transalpine, à savoir... le gardien Salvatore Sirigu. Les Italiens ont longtemps peiné alors qu'ils ne menaient que 1-0 et le portier du Torino a multiplié les parades pour garder son équipe à flot. Pour les journaux sportifs, il a même été le meilleur joueur de la Nazionale.

Joueur(s) lié(s) 


News 

mardi 12 novembre

lundi 11 novembre

dimanche 10 novembre

samedi 09 novembre

vendredi 08 novembre

jeudi 07 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux