Article 

Rabiot, Kimpembe, Areola, le point de Deschamps sur les Bleus du PSG

Publié le lundi 12 novembre 2018 à 19:50 par Philippe Goguet
Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps était devant la presse ce lundi au premier jour du rassemblement des Bleus à Clairefontaine. Il a notamment évoqué deux présents, Kimpembe et Areola, tout comme un absent, Rabiot.

Pourquoi Sissoko plutôt que Rabiot :

« Et pourquoi pas Moussa Sissoko ? On le connaît, il a déjà été avec nous même s'il n'était pas à à la Coupe du Monde. Il joue et est performant avec son club. Ça me paraissait logique. Quant à Adrien, je me suis déjà exprimé par rapport à ce qu'il s'est passé et j'estime que ce n’est pas le moment pour qu'il revienne avec nous et il a connu quelques difficultés avec son club, à part hier où il a repris la compétition. Pendant plusieurs matchs, auparavant, ce n’était pas le cas. Mais ça, ça fait partie de son histoire avec Paris. Par rapport à la sélection, c'est toujours par rapport à ce qui s'est passé avant la Coupe du Monde. J'estime que ce n'est pas encore le moment pour qu'il puisse prétendre à revenir avec nous. »

Par quels moyens faire progresser Kimpembe :

« Par tout ! Il y a le discours, les performances, il y a aussi son entraîneur au PSG qui est important pour lui au quotidien. C’est un jeune joueur de toute façon, il a des étapes à franchir et je suis convaincu que les deux matches du dernier rassemblement lui serviront même s’il y a eu du négatif. C'est quelqu'un qui écoute et qui doit être amené à corriger certaines choses. Mais aant ça, Kim avait fait beaucoup de très bonnes choses. D’ailleurs, vous vous demandiez pourquoi il n’était pas titulaire. Sa valeur est bien évidemment nettement supérieure à ce qu’il a fait lors du dernier rassemblement. Mais il évolue à un poste de défenseur où la moindre erreur peut être fatale. Il a une marge de progression importante et ça passe par des moments parfois un peu difficiles. Je suis convaincu qu'il n'y a pas de souci avec Kim'. Il lui manque probablement un peu de concentration, un peu plus de lucidité pour gagner en efficacité dans certaines situations, parce qu’on ne peut pas bonifier tous les ballons. L'efficacité d’un défenseur, c’est parfois d'éloigner le danger pour ne pas prendre de risque. »

La hiérarchie chez les gardiens des Bleus avec Areola et Mandanda :

« Il y en a une. Ça n’enlève rien à ce qu’a fait Alphonse avec son club ou en sélection contre l’Allemagne ou les Pays-Bas en septembre. C’est à mettre à son crédit mais ce n'est pas au détriment de Steve Mandanda par rapport à ce qu'il avait fait avant. Il a aussi eu une période difficile, avec des pépins musculaires, liés aux soucis de son club, mais je ne vois pas pourquoi ça changerait la hiérarchie des gardiens. Tant mieux pour celui qui joue, et qu'il soit bon, mais ce n'est pas au détriment d'un autre qui est absent. Steve était à la Coupe du Monde et il avait été performant face au Danemark. J'ai la chance de pouvoir compter sur trois gardiens de haut niveau, avec des âges différents donc des projections différentes aussi. Mais ce sera dans le moyen ou long terme.»

Le fichage ethnique au PSG :

« Je vais faire court : ce sont des choses inacceptables et intolérables. »

 

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

lundi 03 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux