Article 

Gagner avec au moins 2 buts d'écart, la norme au Parc cette saison

Publié le mardi 20 février 2018 à 19:39 par Philippe Goguet
Alors que le PSG est en quête d'une folle remontée face au Real Madrid, il peut au moins s'appuyer sur une statistique porteuse d'espoirs : il a gagné tous ses matches au Parc des Princes avec au moins deux buts d'écart cette saison...

Depuis sa défaite 3-1 à Madrid mercredi dernier, le PSG cherche des motifs d'espoirs alors que l'ogre madrilène est annoncé au Parc des Princes pour le mardi 6 mars prochain à l'occasion du huitième de finale retour de Ligue des Champions. Pour se qualifier, Paris devra s'imposer avec au moins deux buts d'écart, de préférence sans prendre de buts sous peine de devoir en avoir au moins trois d'écart en sa faveur, et les performances à domicile du club parisien laissent filtrer un bel optimisme.

Depuis le début de la saison, le PSG a disputé pas moins de 17 rencontres à la maison, pour 17 victoires. Que ce soit en L1 (13 matches), en Champions League (3) ou en Coupe de France (1), le club parisien est toujours reparti sous les vivas de son public, et avec une victoire à la clé. Mieux, et particulièrement prometteur en vue de la Ligue des Champions, les troupes d'Unai Emery n'ont jamais fini une partie avec moins de deux buts d'écart en leur faveur.

L'écart constaté en faveur du PSG à la fin des rencontres cette saison :

  • 2 buts d'écart : 6 fois
  • 3 buts d'écart : 5 fois
  • 4 buts d'écart : 3 fois
  • 5 buts d'écart : 1 fois
  • 6 buts d'écart : 1 fois
  • 7 buts d'écart : jamais atteint
  • 8 buts d'écart : 1 fois.

En se projettant sur PSG/Real Madrid, et bien évidemment sans faire du géant madrilène l'égal du malheureux Dijon FCO qui était par exemple reparti avec un 8-0 dans la musette, il y a 11 des 17 scores ayant eu lieu cette saison au Parc des Princes, à savoir tous ceux par trois buts d'écart ou plus. Ils auraient qualifié le PSG sans même que la fameuse règle du but à l'extérieur ne s'applique vu la défaite 3-1 du match aller.

Concernant les 6 matches qui se sont terminés avec 2 buts d'écart, 3 d'entre eux le sont sur un score parfait pour se qualifier, à savoir 2-0, un score obtenu contre Amiens en août, Lyon en septembre et Troyes en novembre. Le PSG a aussi gagné 2 rencontres sur le score de 3-1, face au LOSC puis contre Caen en décembre, un score qui pousserait Paris et Madrid en prolongation. Et une seule des rencontres qui a eu lieu au Parc des cette saison s'est achevée sur un score qui serait éliminatoire, à savoir le 16e de finale de Coupe de France contre Guingamp (4-2).

En regardant de plus près et en sélectionnant les adversaires par leur niveau, on se rend compte que les gros clubs sont aussi tombés au Parc sur des scores non négligeables. Si les deux dauphins du PSG en L1 que sont Monaco et Marseille ne sont pas encore venus cette saison, c'est le cas de Lyon, Nantes et Montpellier, soient les 4e, 5e et 6e du classement. Les scores ? 2-0, 4-1 et 4-0. Mais là où cela devient intéressant, c'est que le PSG a aussi réussi des cartons en Ligue des Champions : 5-0 contre Anderlecht, 7-1 contre le Celtic et surtout 3-0 face au FC Bayern.

Depuis cette claque, le Bayern a tout de même gagné 21 des 24 matches suivants (dont une seule défaite). C'est donc un exploit à la hauteur de celui-ci que les joueurs du PSG vont devoir réaliser. Et ce ne sera pas simple puisque, de son côté, le Real n'a perdu que deux matches à l'extérieur cette saison, les deux coup sur coup fin octobre puis début novembre. Mais aussi bien le score à Gérone (1-2) qu'à Wembley (1-3) face aux Spurs n'éliminerait pas le Real le mardi 6 mars prochain...

Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 13 décembre

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux