Article 

Décembre, mois honni du PSG de QSI

Publié le mercredi 5 décembre 2018 à 17:42 par Homer
Depuis la reprise du PSG par Qatar Sport Investments en juin 2011, le mois de décembre est la période de l'année où les Parisiens ont subi le plus de défaites.

Après cinq ans de torture, le PSG était enfin libéré de ses chaines en juin 2011 quand Qatar Sport Investments a racheté le club au fonds de pension américain Colony Capital. Depuis cette période, le PSG a remporté 5 titres de Champion de France (un 6e est en cours), 4 Coupes de France, 5 Coupes de la Ligue et 6 Trophées des Champions. Le club parisien est d'ailleurs devenu seul recordman des victoires en coupes nationales, comptant 2 trophées d'avance en Coupe de France, 5 d'avance en Coupe de la Ligue et 1 d'avance concernant le Trophée des Champions. Bref, plutôt une période dorée pour le club parisien qui a joué 413 matches officiels dans l'ère QSI.

Sur cette même période, le PSG l'a emporté à 300 reprises, a concédé 69 matchs nuls et n'a perdu que 44 rencontres. Et sur ces 44 défaites, le PSG en a perdu 10 lors du mois de décembre. Dix défaites en 44 matchs joués d'après les chiffres compilés par l'historien du PSG Michel Kollar, soit 23% de défaites. Il s'agit du mois où le PSG a été le plus battu, devant les mois de mars et d'avril (7 défaites chacun, 18% de défaites en mars, 16% de défaites en avril) puis le mois de novembre avec 5 défaites.

La saison dernière, le PSG perdait à Strasbourg (1-2, 02/12) puis s'inclinait de nouveau sur la pelouse du Bayern Munich en Ligue des Champions (1-3, 05/12), lâchant son invincibilité dans ces deux compétitions coup sur coup. La saison précédente, le PSG d'Unai Emery sombrait par également deux fois à l'extérieur en décembre, à Montpellier (0-3, 03/12) puis à Guingamp (1-2, 17/12). Et s'il ne s'agit pas d'une défaite, le nul contre Ludogorets en avait le goût vu les conséquences (2-2).

Si lors de sa dernière saison, Laurent Blanc aura échappé à la traditionnelle défaite de décembre, les années précédentes n'ont pas été du même acabit. Lors de sa première saison en tant que coach parisien, son équipe perdait à Evian (0-2, 04/12) puis à Benfica (1-2, 10/12). Lors de sa seconde saison, Paris perdait à Barcelone (1-3, 10/12) puis à Guingamp quatre jours après (0-1, 14/12). L'Italien Carlo Ancelotti a lui aussi goûté à cette mauvaise tradition, en perdant à Nice (1-2, 01/12). Et son prédécesseur Antoine Kombouaré avait sûrement scellé son avenir en se faisant éliminer de l'Europa Ligue après une défaite à Salzbourg (0-2, 01/12), fâcheuse défaite car le PSG a finalement été éliminé à la différence de buts particulière à cause du deuxième but encaissé par le PSG à la 94e minute sur la pelouse de Salzbourg...

La plupart de ces défaites ont eu lieu sur le premier match du mois de décembre et le PSG l'a évité en ramenant le point du match nul sur la pelouse de Bordeaux, là où il aurait dû logiquement l'emporter, comme lors de la rencontre à Strasbourg la saison dernière, où Paris avait terminé avec 29 tirs contre 5 seulement pour Strasbourg. Le Racing n'avait d'ailleurs cadré que deux tentatives, pour deux buts marqués...

En attendant de conquérir l'Alsace, le coach allemand du PSG a effacé des tablettes deux de ses prédécesseurs. Sur les 20 premières rencontres qu'il a dirigées,  Tuchel compte 17 victoires, 2 nuls et une défaite toutes compétitions confondues, soit deux victoires de mieux que Gérard Houiller en 1985/86 et Laurent Blanc en 2013/14. En revanche, Houiller garde pour le moment la plus longue série d'invincibilité du club, avec 26 matchs sans défaite en championnat. 



News 

mercredi 12 décembre

mardi 11 décembre

lundi 10 décembre

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux