Article 

Jean-Claude Blanc met en garde le PSG pour son projet de futur stade

Publié le lundi 4 mars 2024 à 12:48 par Jean Chemarin
Ancien directeur général délégué du PSG, Jean-Claude Blanc a été interrogé sur l'épineuse question du Parc des Princes et le projet du club parisien de construire un nouveau stade ailleurs.

Directeur général délégué du PSG de 2011 à 2023, Jean-Claude Blanc fait partie des personnes qui ont permis au club de grandir et d'en faire aujourd'hui l'un des plus puissants d'Europe au niveau économique. Désormais CEO de la branche sport d'Ineos, qui possède l'OGC Nice et a des parts dans Manchester United depuis peu, l'ancien dirigeant du PSG s'est confié à La Tribune en marge des Trophées Sporsora du marketing sportif. L'occasion pour le Savoyard d'évoquer le projet de construction de nouveau stade du PSG. 

« Le PSG est-il obligé de partir du Parc pour se développer ? », a ainsi demandé La Tribune à Jean-Claude Blanc. « C'est un dossier sensible que je connais très bien, donc je préfère ne pas répondre », a d'abord botté en touche le natif de Chambéry, avant de lâcher un peu du lest et d'expliquer que pour lui, l'un des principaux enjeux de la construction d'un nouveau stade concernait son emplacement : « L'expérience du public commence au moment où il télécharge son billet sur son téléphone, elle se poursuit à l'arrivée dans l'enceinte et se termine au retour chez soi. Donc il faut être sûr que ça ne devienne pas une aventure d'y aller. » 

« Si le fan qui a acheté son billet hésite parce qu'il a trente minutes de transport, on risque le no show »

Cela veut-il dire que Jean-Claude Blanc, qui a activement participé aux récentes rénovations du Parc, n'est pas favorable à un départ du PSG dans le Nord-Est de Paris, à Aulnay-sous-Bois ou Gonesse par exemple ? « La règle que je fixe toujours à mes équipes est celle-ci : on ne cherche pas comment remplir le stade pour un Juve-Milan mais pour la venue de Lecce un mercredi soir par zéro degré. Si le fan qui a acheté son billet ou un abonnement hésite parce qu'il a trente minutes de transport, on risque le no show. Et un siège vide, même payé, c'est un échec », estime Jean-Claude Blanc.

L'ancien dirigeant parisien, qui a aussi souligné l'importance de ne pas construire un stade trop grand, a également été interrogé sur son passage au PSG, qui a généré plus de 800 M€ de chiffre d'affaires la saison passée. « C'est plus collectif, et on a beaucoup travaillé, a-t-il répondu. On n'a pas gagné la Ligue des champions, mais on a remporté plus de cinquante trophées. Et puis on a construit une marque mondiale en dix ans. Ça a été validé par le fait qu'ils ont trouvé un actionnaire [Arctos Partners] ayant valorisé le club à plus de 4 milliards. On a été innovants, notamment avec le partenariat Jordan. Les Anglais avec qui je travaille me présentent comme l'homme qui a signé Neymar, Messi et Mbappé. D'accord, je prends. Les trois plus gros transferts de l'Histoire, c'est vrai que je les ai négociés et signés. Oui, je suis assez content de ça. » 


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

Aujourd'hui

samedi 20 avril

vendredi 19 avril

jeudi 18 avril

mercredi 17 avril

mardi 16 avril

lundi 15 avril

dimanche 14 avril

samedi 13 avril

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee