Article 

Regain physique, utilisation, efficacité, etc, comment Icardi renaît de ses cendres à Galatasaray ?

Publié le mercredi 23 novembre 2022 à 18:00 par Luca Demange
Auteur de 4 buts et 3 passes décisives en 6 matchs, Mauro Icardi retrouve des couleurs à Galatasaray et commence à se faire adopter en Turquie. Journaliste local et suiveur assidu de Galatasaray depuis de nombreuses années, Sinan Yilmaz nous éclaire sur la renaissance de l’Argentin.

Icardi semble retrouver un niveau correct à Galatasaray récemment. À quel point ses performances sont bonnes ?

Il a eu du mal lors de ses premiers matchs, mais récemment, il a fait la différence. L'entraîneur Okan Buruk s’est attaché à le titulariser dès qu'il était en forme et Icardi ne l'a pas laissé tomber. Il n'est pas égoïste et n'essaie pas de forcer les tirs. Bien au contraire, il aide ses coéquipiers et contribue à la construction du jeu.

À quel point Icardi est titulaire vis-à-vis de son statut ou de ses performances ?

Galatasaray a renouvelé sa ligne d'attaque cette saison. Seferovic et Icardi sont les nouveaux arrivants. Seul Bafetimbi Gomis est resté de la saison précédente, mais le vétéran de 37 ans est plutôt un remplaçant. Seferovic est arrivé en juillet, un mois et demi plus tôt qu'Icardi. Il a débuté les quatre premiers matchs de compétition mais a été très inefficace. Sa contre-performance a permis à Icardi d'être titularisé. Et pour l'instant, l'Argentin n'a pas de concurrent réaliste à ce poste.

Dans quel état se trouve-il d’un point de vue athlétique ? On l’avait littéralement vu gros en France sur ces derniers mois, a-t-il changé sur ce point ?

« Il joue avec environ 70% de ses capacités physiques »

Il semble beaucoup mieux physiquement qu'à son arrivée. Lors du dernier match de championnat contre Basaksehir, il a affronté l'un des défenseurs centraux les plus forts et les plus agressifs du championnat, Youssuf Ndayishimiye, et a tenu bon face à lui. Avant le premier but de Galatasaray, les deux se sont battus pour un ballon à 50/50 près du drapeau de corner. Icardi a gagné ce duel et a créé la position qui a donné l'avantage à Galatasaray. Il doit encore couvrir des distances à grande vitesse.

Contre Alanyaspor, il gagne un ballon face au défenseur central près de la ligne médiane. Au lieu de le dribbler dans la surface, il a essayé de lober le gardien de loin. Une situation similaire s'est produite contre Basaksehir. Dans les situations de un contre un, il s'abstient de forcer et dribbler son défenseur. Peut-être sera-t-il plus disposé à affronter ses adversaires lorsqu'il sera plus en forme. Il joue avec environ 70 % de ses capacités physiques et fait encore la différence grâce à ses qualités.

Dans quelle configuration tactique est-il utilisé ? Qu’est-ce que l’entraîneur de Galatasaray lui demande réellement ?

Il est l'avant-centre d'un 4-2-3-1 et joue comme un 'poacher' (N.D.L.R. un chasseur de buts). Il a une bonne entente avec les joueurs techniquement doués qui jouent derrière lui, comme Ricardo Oliveira et Dries Mertens. Sur les ailes, il est aidé par des joueurs dynamiques comme Milos Rashica et Kerem Aktürkolu. Ces dernières semaines, Galatasaray a augmenté l'intensité de son pressing dans le dernier tiers, ce qui, à mon avis, allait être difficile à suivre pour Icardi. Je ne peux pas dire que cela a été le cas, il n'a pas laissé tomber l'équipe dans l’asphyxie de l'adversaire.

Ses péripéties amoureuses et extra-sportives ont largement secoué son actualité ces derniers mois. Cela a t-il suscité une réaction, un agacement chez Galatasaray ?

« Il a semblé plus concentré et plus calme »

Pas vraiment. En fait, après sa séparation avec Wanda, il a semblé plus concentré et plus calme. Les buts et les passes décisives qu'il a enregistré donnent l'impression d'un joueur qui ne ressent pas de pression et qui s'amuse.

Le président du club a récemment confié envisager l’idée d’un transfert. Dans quelle mesure Galatasaray peut prétendre signer définitivement Icardi (Un petit point sur la santé financière du club) ?

Les clubs turcs sont très réticents à payer des indemnités de transfert élevées, mais ils sont très généreux en matière de salaires. Cela a contribué à faire de la Süper Lig l’un des championnats d’Europe parmi les plus vieux en terme de moyenne d’âge. Si aucune indemnité de transfert ne doit être versée au PSG, Galatasaray pourrait potentiellement répondre aux exigences salariales d'Icardi.

Les clubs de Chine, des États-Unis et du Qatar pourraient certainement offrir des salaires plus élevés que Galatasaray. Cependant, la perspective de jouer au football européen pourrait faire pencher la décision d'Icardi en faveur de Gala. 

De son côté, a-t-il déjà montré des signes qui pourraient faire penser qu’il pourrait rester plus longtemps à Galatasaray ?

Je ne peux pas dire qu'il ait déjà manifesté son intention de rester à Galatasaray. Il semble heureux ; ses buts et ses passes décisives affluent. S'il gagne le championnat et si sa forme actuelle peut durer toute la saison, il sera chéri et adoré par les fans. Il voudra peut-être continuer à recevoir cet amour, qu'il n'a peut-être pas ressenti en Italie ou en France.

NB : Un grand merci à Sinan Yilmaz (@sinan_yilmazz) pour sa disponibilité. 


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 

News 

Aujourd'hui

dimanche 04 décembre

samedi 03 décembre

vendredi 02 décembre

jeudi 01 décembre

mercredi 30 novembre

mardi 29 novembre

lundi 28 novembre

dimanche 27 novembre

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee