Article 

Les dirigeants du Bayern s'agacent de la mauvaise dynamique de l'équipe

Publié le lundi 30 janvier 2023 à 16:30 par Maxence Venot
À deux semaines du choc entre le PSG et le Bayern, les deux clubs traversent une période délicate. Les Bavarois, qui comptent plusieurs blessés, voient ses dirigeants s'agacer de la situation.

Des adversaires au même visage. Dans deux semaines, le PSG reçoit le Bayern Munich pour le 8e aller de la Ligue des Champions mais en ce moment les deux équipes se ressemblent beaucoup. Habitués à écraser leur championnat respectif, les ogres français et allemand se cassent les dents depuis plusieurs rencontres. Si les Parisiens ont perdu des points contre Lens (3-1), Rennes (1-0) et Reims (1-1), les Bavarois restent sur trois matches nuls consécutifs face à Leipzig, Cologne et Francfort (trois fois 1-1).

Nagelsmann, Kahn et Salihamidzic montent au créneau

Une dynamique qui déplaît logiquement à la direction munichoise. Oliver Kahn, président du conseil d'administration du Bayern, a tapé du poing sur la table face aux journalistes. « Ce n'est pas du tout satisfaisant. J'ai le sentiment que nous avons deux équipes : l'une très performante d'avant la Coupe du Monde et l'actuelle qui est méconnaissable » a lâché l'ancien gardien emblématique du club de Bavière.

Si le PSG inquiété par sa fébrilité défensive, cinq buts encaissés en quatre matches de Ligue 1 depuis le début de l'année 2023, le Bayern souffre plutôt d'une inefficacité offensive. « Ce qui m'inquiète, c'est que si nous nous sommes créé un grand nombre d'occasions à cette époque (celle avant la Coupe du Monde), ce n'est plus le cas aujourd'hui » a confié Oliver Kahn.

Le président du conseil d'administration du Bayern Munich n'est pas le seul à grincer des dents du côté de la Bavière. Julian Nagelsmann ne s'est pas gêné de pointer du doigt l'un de ses joueurs : « Sur le but encaissé, Matthijs De Ligt, qui était déjà averti, n'a pas osé attaquer Kolo Muani et il l'a laissé filer. Il doit se montrer plus percutant ». Que l'entraîneur allemand se rassure, ses dirigeants s'apprêtent à attirer Joao Cancelo en prêt de Manchester City afin de renforcer l'arrière-garde.

Hasan Salihamidzic, directeur sportif des Rouge et Blanc, en a rajouté une couche. « Les joueurs peuvent faire ce qu'ils veulent de leur temps libre, mais quant on a été éliminés aussi rapidement de la Coupe du Monde et qu'on vient de bénéficier de plus d'un mois de vacances, j'attends autre chose de la part de Serge » a glissé l'ancien joueur, qui n'a toujours pas digéré le voyage express de l'international allemand à Paris pour la Fashion Week la semaine passée.

Comme le PSG, le Bayern est rattrapé en championnat

À cette ambiance tendue s'ajoute la longue liste des blessés dans l'effectif du leader de Bundesliga. Manuel Neuer et Lucas Hernandez sont assurés de manquer le choc face au PSG tandis que Noussair Mazraoui et Sadio Mané restent encore incertains. Les concurrents de Munichois profitent de ce marasme pour recoller au classement puisque les quatre concurrents (Union Berlin, Leipzig, Dortmund et Fribourg) se retrouvent désormais tous à trois, ou moins, points de l'ogre bavarois. Tout comme le PSG qui voit Lens et Marseille se tenir à trois et cinq unités.


Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.

News 

samedi 25 mars

vendredi 24 mars

jeudi 23 mars

mercredi 22 mars

mardi 21 mars

lundi 20 mars

dimanche 19 mars

samedi 18 mars

vendredi 17 mars

jeudi 16 mars

 

Soutenez CulturePSG 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee