Article 

Retour sur PSG Hand-THW Kiel (42-24)

Publié le mardi 14 mars 2017 à 13:30 par Yorgos Bonos
Paris a terminé en apothéose sa phase de groupe avec une victoire de prestige contre le THW Kiel dans un match sans enjeu. Les Parisiens terminent deuxième du groupe A et joueront Nantes en 1/8ème.

Le match

Privé de ses deux Niçois Accambray et Barachet, le PSG retrouve pour cette dernière rencontre de la phase de groupe Rémili, blessé lors de la défaite en Coupe de France contre Montpellier. L'affiche est belle contre le THW Kiel, triple vainqueur de la Champions League et demi-finaliste de la dernière édition, mais le match ne revêt aucun enjeu puisque Paris est assuré de terminer deuxième du groupe tandis que Kiel ne peut rien espérer de plus que sa 5ème place.

Et les deux équipes vont aborder ce manque d'enjeu de façon diamétralement opposée. Quand Kiel titularise son vétéran croate Lackovic, Paris fait jouer ses titulaires et imprime une grosse intensité notamment défensive. Ce n'est donc pas un hasard si Paris domine au score avec déjà 5 buts d'avance après 9 minutes (8-3 - 9ème). En attaque, Gensheimer est en feu comme toujours face à ses compatriotes allemands et en particulier contre Kiel. On se souvient qu'à l'aller il avait marqué la bagatelle de 10 buts et il démarre sur les mêmes bases avec en particulier une merveille de roucoulette inversé sur pénalty qui trompe Niklas Landin, l'un des meilleurs gardiens de la planête.

De l'autre côté du terrain, mieux protégé par une défense plus agressive, Omeyer est impérial et confirme son retour en forme après une période délicate après les Mondiaux. L'Alsacien en forme et il redevient la rampe de lancement des contre-attaques de son équipes. Enchainant les courses, les rouges et bleus permettent au score de prendre de plus en plus d'ampleur avec la barre des dix buts d'écart passés à la 23ème minute (18-8). Les Parisiens ne s'arrête pas là puisqu'il vont retourner au vestiaire avec un écart incroyable de 12 buts. Comme un symbole, c'est Dylan Nahi, 17 ans, qui va marquer le 22ème but parisien en transpersant une défense allemande lymphatique.

Score à la mi-temps : 22-10

Après une mi-temps parfaite et avec un calendrier chargé, nous aurions pu penser que Paris allait baisser de pied pour préparer ses prochaines échéances mais il ne va pas desserrer l'étreinte. Kiel essaye bien de varier en tentant d'attaquer à 7 sans gardien mais la défense parisienne est toujours présente et il s'en faut de peu qu'Omeyer n'ouvre son compteur but en Champions League. La claque se précise inéluctablement et les visages allemands se ferment à mesure que le score s'alourdis. Avant la moitié de la mi-temps, l'écart monte jusqu'à la marque symbolique de +15 alors que Paris enchaîne les infériorités numériques (31-16 - 45ème).

Avec une telle démonstration, Noka Serdarusic a tout loisir de faire participer tout le monde à la fête et il fait rentrer le bleuet Dylan Garain, 20 ans, pour les 10 dernières minutes. Le joueur, emprunté contre Dunkerque, se met cette fois-ci au diapason de ses coéquipiers et marque tout juste une minute après son entrée en jeu (34-19 - 50ème). Pour le symbole, c'est lui qui marquera le 40ème but de son équipe. Paris termine sa phase de groupe par une démonstration en infligeant à Kiel la plus lourde défaite de son histoire en Europe.

Score final : 42-24

Fiche technique

PSG-Kiel : 42-24 (22-10) - Stade Pierre de Coubertin - Arbitres: Zotin et Volodkov (RUS)

PSG Handball : Omeyer (15 arrêts), Skof (6 arrêts),Gensheimer (7 buts), N.Karabatic (7), Hansen (6), Stepancic (5), Nielsen (4), Abalo (3), Garain (3), Kounkoud (2), Remili (2), L.Karabatic (1), Nahi (1), Narcisse (1), Mollgaard.

THW Kiel : Wolff (4 arrêts), Landin (1 arrêt), Vujin (5 buts), Ekberg (3), Nilsson (3), Bilyk (2), Dissinger (2), Duvnjak (2), Lackovic (2), Zeitz (2), Brozovic (1), Santos (1), Toft Hansen (1), Dahmke, Sprenger.

Réactions et résumé du match

 

 

 

Place aux huitièmes

Paris termine la phase de groupe avec le deuxième bilan de l'ensemble des deux groupes principaux avec 12 victoires et 2 défaites à Kiel et Barcelone. Cette deuxième place lui donne l'avantage de recevoir lors de son huitième et de son quart.

Nantes, vainqueur de son tour de barrage contre les Espagnols de Naturhouse La Rioja, sera l'adversaire des Parisiens en huitièmes. Le match aller se jouera le 25 mars à 20h45 à la Trocardière et le retour le 1er avril à 17h à Coubertin. Entre les deux matches, les deux équipes joueront à domicile, Paris contre Toulouse et Nantes contre Nîmes. D'ici le match aller, Paris aura un match en moins à jouer à cause de son élimination en Coupe de France.

L'équipe qui se qualifiera dans ce duel franco-français rencontrera le vainqueur du match entre Bjerringbro-Silkeborg, 6ème du groupe A, et le MOL Pick Szeged, 4ème du groupe B.

Tableau complet

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.


News 

Aujourd'hui

jeudi 29 juillet

mercredi 28 juillet

mardi 27 juillet

lundi 26 juillet

dimanche 25 juillet

samedi 24 juillet

vendredi 23 juillet

jeudi 22 juillet

mercredi 21 juillet

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux