Article 

Garcia, la pelouse qui a blessé Neymar et les 220M à l'infirmerie

Publié le mardi 27 février 2018 à 19:57 par Philippe Goguet
Avant le deuxième PSG/OM consécutif, l'entraîneur de l'OM Rudi Garcia s'est laissé aller à des propos douteux concernant Neymar, sa santé et la réaction du PSG après le match de dimanche marqué par la blessure du Brésilien.

Quelques heures après un Unai Emery qui a surtout parlé de Neymar et assez peu du match, c'était au tour de l'entraîneur olympien Rudi Garcia de passer devant la presse pour évoquer le PSG/OM à venir et il a été pour le moins taquin dans ses propos, notamment concernant la blessure de Neymar. Côté Paris, certains joueurs dont Thiago Silva ont reproché aux Marseillais un surplus d'agressivité concernant le traitement réservé à son compatriote brésilien. 

Rudi Garcia a donc répondu avant le quart de finale de Coupe de France, et pas en finesse : «Même si on échangerait bien leur pelouse contre la nôtre, je crois qu’il faut qu’ils se plaignent contre la pelouse pour la blessure de Neymar et sur rien d’autre. J'ai revu le match, il y a eu autant de fautes d’un côté que de l’autre, il n’y a pas de problèmes là-dessus. On ne fait pas des matches sur des déclarations… Ils ont gagné en championnat, faisons en sorte de nous qualifier en coupe.»

Relancé sur ce que l'absence de Neymar va changer, celui qui avait regretté après le match de dimanche la blessure du Brésilien va cette fois-ci se montrer bien moins compatissant : «S'il n'y a pas Neymar, il y aura Di Maria. Mais Neymar sera probablement forfait pour le Real donc est-ce qu'il va vouloir aligner Mbappé et Cavani ensemble dès demain au risque de les blesser pour le match le plus important ? C'est une équipe bâtie pour gagner la Ligue des champions et ce serait un échec s’ils n’y arrivaient pas. Ils ont investi 400 millions d’euros l’été dernier pour se renforcer et il y a déjà 220 millions qui sont déjà à l'infirmerie…»

Quant à l'explication de la défaite à l'aller, le coach a une idée : «Il faut être plus efficace dans les zones de vérité, plus de réussite. Si on regarde les stats, on a fait jeu égal, voire mieux, car on a plus tiré au but. Mais ils ont gagné logiquement car leurs individualités ont fait la différence, notamment dans notre défense. On a aussi peut-être ajouté une touche de trop. Il faudra retrouver plus de fluidité. Je mettrai la meilleure équipe. On y va pour se qualifier. On ne sera peut-être pas obligé de marquer pour se qualifier, mais il faudra être solide. Après, dimanche, on n'a rien souffert dans notre dos. On a pris les deux premiers buts en étant tous derrière. Il faudra être efficace dans les trente derniers mètres offensifs et défensifs.»

Et le coach de l'OM compte aussi appuyer sur des ressorts mentaux : «On va essayer de jouer avec cette rivalité, pour que les joueurs surpassent leurs envies, leurs fatigues. Il faut se dire qu'on est en passe de rejoindre le PSG en nombre de victoires en Coupe de France. On donnera tout sans penser à dimanche. Pour battre le PSG, il faut être à 100% dans tous les domaines.» 

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

mercredi 28 octobre

mardi 27 octobre

lundi 26 octobre

dimanche 25 octobre

samedi 24 octobre

vendredi 23 octobre

jeudi 22 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux