Article 

Di Maria : «Le président a réalisé qu'il devait continuer avec le même entraîneur pour créer quelque chose sur le long terme»

Publié le vendredi 15 mars 2019 à 10:56 par Jean Chemarin
De retour en sélection argentine, huit mois après sa dernière convocation, Angel Di Maria a accordé un long entretien téléphonique à la chaîne argentine TyC Sports. El Fideo revient notamment sur l'élimination face à Manchester United et se félicite de la probable prolongation de Thomas Tuchel.

Di Maria est de retour en sélection argentine. Snobé par le nouveau sélectionneur depuis la fin de la Coupe du monde, l'ailier parisien fait partie du groupe argentin qui affrontera à la fin du mois le Venezuela à Madrid (23 mars) puis se déplacera au Maroc le 26 mars pour y défier les Lions de l'Atlas. Les deux derniers matches amicaux de l'Albiceleste avant la Copa América au Brésil cet été : «Soulagé non, mais c'est une énorme joie de revenir en sélection comme je l'ai toujours dit. Porter ce maillot est quelque chose d'unique. J'ai parlé plusieurs fois à Leo (Scaloni, le sélectionneur) ces dernières semaines et il m'avait laissé entendre que j'allais faire mon retour. Je veux donner le meilleur de moi-même et gagner ma place pour la Copa América», a confié le numéro 11 du PSG à TyC Sports.

«On l'aurait joué 1000 fois, on ne l'aurait perdu qu'une fois»

El Fideo est aussi forcément revenu sur la récente élimination du PSG en Ligue des champions et comme son entraîneur Thomas Tuchel, il n'a pas d'explications : «On l'aurait joué 1000 fois, on ne l'aurait perdu qu'une fois. Nous avons fait un match énorme à l'extérieur, comme nous l'avions fait à domicile face au Barça il y a deux ans. Et au retour, on aurait dit qu'on était une autre équipe que par rapport à l'aller. On a commis des erreurs inexplicables, il n'y a pas de mots pour expliquer ce qu'on a fait». Di Maria a ensuite fait un parallèle avec la remontada de la Juve face à l'Atlético Madrid : «Il s'est passé la même chose entre la Juve et l'Atlético. Manchester a tiré quatre fois, ils ont marqué trois buts. La Juve a tiré cinq fois, ils en ont mis trois aussi. Et les deux sont passés. Quand tu regardes ces statistiques, tu te dis que c'est impossible. Mais il faut savoir vivre avec ça, faire mieux la prochaine fois et apprendre de nos erreurs. On pensait qu'on avait déjà appris de nos erreurs, mais on les a répétées et c'est ce qui nous a coûté la qualification.»

«Ce qui est important, c'est ce que tu construis»

Di Maria a aussi été interrogé sur la possibilité que le PSG ait été éliminé par manque de vécu, manque de prestige sur la scène européenne. En réponse, l'Argentin a confirmé la probable prolongation de Tuchel et estimé que c'était une bonne décision de la part de ses dirigeants : «Ce n'est pas parce que tu as les meilleurs joueurs que tu vas aller en finale forcément. Ce qui est important, c'est ce que tu construis. Cela a commencé il y a plusieurs années avec divers entraîneurs, mais il n'y a pas eu de continuité car nous n'avons pas gagné la Ligue des champions. Je crois que cette fois, le président a réalisé qu'il devait continuer avec le même entraîneur pour créer quelque chose sur le long terme, et pas seulement sur un ou deux ans. Je crois qu'ils vont prolonger l'entraîneur et c'est important pour le club, pour les joueurs, pour tout le monde.»

Enfin, Di Maria a été amené à s'exprimer sur Messi, Cristiano Ronaldo et Neymar, trois joueurs avec qui il a joué ou joue encore. Sont-ils les meilleurs qu'il a fréquentés durant sa carrière jusque-là ? «Je crois que Kylian Mbappé n'est pas loin du niveau de ces trois phénomènes. Il est impressionnant. Si on était allé loin en Ligue des champions, il aurait été un candidat sérieux au Ballon d'or», a-t-il répondu, confiant enfin son envie de finir sa carrière dans un club argentin, lui l'ancien de Rosario Central.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

mardi 19 mars

lundi 18 mars

dimanche 17 mars

samedi 16 mars

vendredi 15 mars

jeudi 14 mars

mercredi 13 mars

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux