Article 

Enquête pour corruption ouverte contre Al-Khelaïfi par la justice suisse

Publié le jeudi 12 octobre 2017 à 15:21 par Philippe Goguet
La justice suisse vient d'annoncer avoir ouvert une enquête pour corruption concernant le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi. Cela concerne la FIFA et l'attribution des Coupes du Monde à venir à beIN Sports dont il a été le président.

Dans un communiqué, la justice suisse vient d'annoncer avoir «ouvert une procédure pénale contre l’ancien Secrétaire général de la FIFA et contre le directeur de la société BEIN MEDIA GROUP LLC en lien avec l‘octroi de droits média pour les Coupes du monde de football.» Comme précisé plus loin dans le communiqué, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi est bien celui visé par cette enquête puisqu'il était au moment des faits le président de BeIN Media group. Il est notamment accusé de corruption pour l'attribution des droits TV des Coupes du Monde.

L'enquête a été ouverte le 20 mars 2017 concernant les deux cités ainsi qu'«un homme d’affaires actif dans le domaine des droits sportifs» dont le nom n'est pas cité : «Cette enquête est menée pour soupçon de corruption privée, d’escroquerie, de gestion déloyale que de faux dans les titres. Jérôme Valcke est soupçonné d’avoir accepté des avantages indus en lien avec l’octroi de droits média dans certains pays de la part d’un homme d’affaires dans le domaine des droits sportifs en ce qui concerne les Coupes du monde de football de la FIFA de 2018, 2022, 2026 et 2030 et de la part de Nasser Al-Khelaïfi en ce qui concerne les Coupes du monde de la FIFA de 2026 et 2030.»

La justice suisse annonce également avoir auditionné Jérôme Valcke concernant cette affaire mais ne précise rien concernant Al-Khelaïfi. Elle précise aussi que, «en collaboration avec les autorités compétentes de France, de Grèce, d’Italie et d’Espagne, des perquisitions ont eu lieu simultanément et en divers lieux.» Le communiqué se conclut en précisant avec un point sur la situation actuelle : «Aucune personne ne se trouve en détention préventive. La présomption d‘innocence prévaut pour toutes les personnes impliquées.»

Pour l'heure, le président du PSG n'a pas répondu à ces lourdes accusations portées contre lui.



News 

Aujourd'hui

mercredi 13 décembre

mardi 12 décembre

lundi 11 décembre

dimanche 10 décembre

samedi 09 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux