Article 

Gestion de Neymar & Mbappé, fins de contrats : les prochains travaux de Leonardo (LP)

Publié le jeudi 5 septembre 2019 à 9:30 par Marius Cassoly
À peine le mercato terminé, le travail de Leonardo reprend de plus belle avec plusieurs lignes sur le cahier des charges, comme l'explique Le Parisien ce jeudi.

Pour Leonardo, pas le temps de souffler. Après un mercato estival marqué par la conservation de Neymar et les renforts de Navas et Icardi dans les dernières heures, le directeur sportif du PSG est de retour au travail, avec plusieurs chantiers en ligne de mire, comme l'explique Le Parisien

Gestion de Neymar & Mbappé

Faute d'offre financière à la hauteur, Neymar n'a donc pas rejoint le Barça cet été - alors qu'il le désirait plus que tout - et va ainsi disputer la saison 2019/2020 sous le maillot parisien. Actuellement en rassemblement avec la Seleção, l'international brésilien (97 sélections, 60 buts) devrait (enfin) disputer une rencontre de football face à la Colombie, dans la nuit de vendredi à samedi.

Mais, à son retour en France, le joueur formé à Santos va t-il s'engager à fond dans le projet du PSG ? C'est la question que se pose le quotidien régional, tout en révèlant que Leonardo a décidé de remettre la discipline au coeur du club de la capitale et donc de stopper les fameux «passe-droits», dont Neymar jouissait pleinement. Mais il faut également, déjà, préparer l'avenir du Brésilien, alors que son transfert au Barça pourrait se faire «dans un an», rapporte nos confrères du Parisien, qui citent un membre de son clan. 

Reste donc à Leonardo de bien gérer le dossier, sans qu'il ne pollue le vestiaire, avec deux possibilités qui s'offre à lui : préparer le départ du joueur ou déjouer les plans avec une prolongation de contrat du Brésilien, comme l'avait déjà abordé le père du joueur en mars dernier, même si les choses ont bien changé depuis. 

Dans son papier, Le Parisien évoque également brièvement la situation d'une autre superstar du PSG, à savoir Kylian Mbappé, qui attire toujours autant Zinedine Zidane et le Real Madrid. Un chantier de plus pour le directeur sportif, l'été prochain risquant, à nouveau, d'être très long. 

Le défi des fins de contrats

Autre chantier inscrit sur le cahier des charges de Leonardo : la gestion des joueurs en fin de contrat en juin 2020. Ils sont quatre au total : Thiago Silva, Edinson Cavani, Thomas Meunier et Layvin Kurzawa. Le premier, qui entame sa huitième saison en tant que défenseur central du PSG, a récemment déclaré son envie de prolonger l'aventure parisienne, annonçant d'ailleurs que des discussions allaient bientôt avoir lieu avec sa direction. Le Parisien indique néanmoins que le directeur sportif devra lui trouver un remplaçant. 

Concernant le cas de Cavani, autre pilier du vestiaire, le journal explique que l'attaquant uruguayen pourrait être rentabilisé financièrement s'il prolongeait son bail puis songeait à un départ dans la foulée. Une hypotèse qui semble tout de même dure à imaginer, tandis que le principal intéressé, qui a souvent déclaré vouloir aller jusqu'au bout de son contrat, expliquait il y a un mois qu'il n'avait pas encore discuté du sujet avec Leonardo. Le remplaçant du Matador, lui, semble déjà tout trouvé avec l'arrivée de Mauro Icardi, rapporte le média français. 

De son côté, Meunier a réitéré, pas plus tard qu'hier, son intention de prolonger son contrat, alors qu'il ne bénéficie plus d'une très grande cote auprès de son coach Thomas Tuchel. Le constat semble être le même pour Kurzawa, qui aimerait lui rebondir dans un «contexte compétitif», selon les informations récentes de L'Équipe. Le problème est que le latéral gauche, qui a fêté ses 27 ans hier, n'a reçu aucune offre à la hauteur cet été, et pourrait donc partir libre en juin prochain... 

Pour résumer, Leonardo vient tout juste de sortir d'un mercato agité mais se retrouve déjà avec plusieurs dossiers brûlants à régler.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 16 septembre

dimanche 15 septembre

samedi 14 septembre

vendredi 13 septembre

jeudi 12 septembre

mercredi 11 septembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux