Article 

Hechter : «Il manque une véritable politique sportive au PSG»

Publié le mercredi 20 mars 2019 à 9:39 par Jean Chemarin
Président du PSG de 1974 à 1978, Daniel Hechter est revenu sur l'actualité de son ancien club dans les colonnes du Parisien. Des maux actuels du PSG au prochain mercato, en passant par les maillots parisiens, l'ancien créateur de mode se confie.

S'il affirme n'avoir aucun lien avec les dirigeants actuels du PSG, Daniel Hechter n'en reste pas moins un suiveur attentif du club, qu'il a présidé officiellement de 1974 à 1978, le faisant passer de la D3 à la D1, tout en laissant dans l'histoire du club ce maillot mythique qui porte son nom (sa "tenue" même pour reprendre ses propres mots). Dans les colonnes du Parisien, l'ancien créateur de mode, désormais âgé de 80 ans, a un peu parlé du passé, mais a surtout donné son avis sur le PSG version 2019.

«L’attelage entre Leonardo et Ancelotti était parfait»

Pour lui, les maux du PSG sur la scène européenne s'expliquent par plusieurs facteurs : «Le club est train de mûrir et n’a pas l’expérience de Manchester United, du Real ou Barcelone. Il faut du temps. Le PSG pâtit de la L1 qui n’est pas du même niveau que la Premier League ou la Liga. Il y a un problème quand tu as 20 points d’avance sur ton dauphin», confie-t-il tout d'abord. Il évoque ensuite la relation tumultueuse entre Antero Henrique et Thomas Tuchel : «Il manque une véritable politique sportive ! Il y a une animosité entre Henrique et Tuchel donc ça ne peut pas marcher. Ce qui se passe à la tête du club se répercute sur le terrain, c’est systématique dans le foot. Comme dans une entreprise, les employés et les ouvriers marchent à l’image de la direction. L’attelage entre Leonardo et Ancelotti était parfait. La direction a peut-être été un peu trop exigeante à l’époque.»

«Si on veut gagner la Ligue des champions, il faut recruter 2 cracks au milieu»

Se félicitant en revanche de voir de nombreux joueurs formés au club percer en équipe première, Hechter va aussi évoquer le prochain mercato du PSG. Et il n'est pas très optimiste : «Je suis inquiet à court terme car le Real vient de réaliser un grand coup. Les Madrilènes étaient aussi mal que le PSG après leur élimination contre l’Ajax. Mais ils ont fait un grand coup en rappelant Zidane. Et cela veut dire que le prochain mercato va être difficile. On bénéficie à Paris de deux joueurs exceptionnels et on n’a jamais eu une attaque aussi fournie avec Mbappé, Neymar, Cavani, Di Maria. Le PSG a besoin de se renforcer, pas de se diminuer. Motta et Matuidi n’ont jamais été remplacés.» En parlant de remplacer Motta et Matuidi, Hechter a sa petite idée sur la question : «Si on veut gagner la Ligue des champions, il faut recruter 2 cracks au milieu. J’aimerais bien N’Golo Kanté, un formidable ratisseur de ballons. Associé avec Verratti plus un autre milieu ce serait vraiment pas mal…»

«Le vrai maillot c’est celui que j’ai dessiné»

Resté célèbre pour le design du maillot de son époque, qu'il avait lui-même dessiné, Daniel Hechter a profité de cet entretien au Paris pour donner son avis sur les récents maillots du PSG et sans surprise, il n'est pas très fan : «Le maillot de cette saison ? Il est moche ! Il n’est pas pire que celui de 2016 qui était épouvantable en bordeaux et marine. Le vrai maillot c’est celui que j’ai dessiné. Mais, on peut faire des dérivés. Je peux en dessiner dix pour demain matin qui n’auront peut-être pas la même force que le premier mais qui seront au moins dans l’esprit du club. Maintenant, les gens de Nike ont leur créateur de quatrième zone car je n’ai jamais vu un beau maillot chez eux. C’est dommage de ne pas faire des choses plus jolies.» Et si Nike lui demandait son aide, par exemple pour le maillot du cinquantenaire en 2020, serait-il prêt à donner un coup de main ? «Oui si je suis encore vivant.»



News 

Aujourd'hui

mercredi 19 juin

mardi 18 juin

lundi 17 juin

dimanche 16 juin

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux