Article 

Kehrer : «Tuchel sait qu'il doit parfois me calmer un peu»

Publié le vendredi 19 octobre 2018 à 19:15 par Philippe Goguet
S'il n'a pas eu droit de présentation à la presse à son arrivée, Thilo Kehrer était en revanche ce vendredi en conférence de presse pour la première fois. Intégralement en français, le jeune Allemand a répondu à toutes les questions. Il a notamment été question de ses premiers pas à Paris dans un vestiaire, de son poste préféré, de Kylian Mbappé ou encore de son compatriote et entraîneur Thomas Tuchel.

Son poste de prédilection : 

«Je n'ai pas vraiment de poste préféré, je me sens bien à droite ou dans l'axe de la défense. Moi, je suis content quand je joue. Quel poste, ça ne m'est pas égal, mais ce n'est pas le plus important.»

Le bilan de ses premiers mois à Paris :

«Je suis content d'être ici, j'ai vécu une bonne intégration. Les gens au club, mes coéquipiers et mes entraîneurs, m'ont bien intégré. Je suis content d'être là et content de pouvoir progresser et m'améliorer. C'est ce qui est important pour moi. J'ai un bon sentiment pour le futur, sur comment l'équipe va s'améliorer, mais aussi moi-même. La vie à Paris ? Ce n'est pas trop difficile pour moi car j'ai beaucoup de gens dans mon cercle qui m'aident. Je me trouve bien à Paris pour rencontrer de nouvelles personnes, découvrir une nouvelle vie. Cela fait du bien.»

La différence avec Schalke :

«Au début, c'était très différent pour moi quand je compare à Schalke ou l'Allemagne. Individuellement, c'est bien car je m'entraîne avec des joueurs au plus haut niveau. Je peux m'améliorer et progresser chaque jour à l'entraînement et chaque minute sur le terrain en match. Je suis content d'être ici et tout le temps content quand le coach me laisse jouer. Le plus important, c'est que je progresse chaque jour. [...] D'Allemagne, j'avais l'image d'un grand club, un club avec de très grands joueurs et l'image d'un club vraiment connu par tout le monde. Et ici je découvre que les plus grands joueurs sont aussi des hommes. Dans le vestiaire, en tant que coéquipiers, ce n'est pas difficile ou différent de leur parler. C'est bien pour moi-même, c'est une expérience vraiment bien.»

Un défi déjà réussi au PSG ?

«Quand je suis arrivé, j'ai parlé de long terme, c'est quelque chose dont ne peut pas parler en deux ou trois mois. Pour le moment et pour les deux premiers mois que je suis là, je me sens bien. Il y avait beaucoup de choses et des structures différentes. Je m'adapte et je pense que cela va de mieux en mieux chaque jour. Je veux rester sur ce chemin.»

Mbappé Ballon d'Or, quelque chose qui serait mérité ?

«(Il rigole) J'ai vu une interview de Griezmann et il a dit "On verra mon ami." Oui, Kylian a montré de grandes choses durant la Coupe du Monde. Moi-même, je pense qu'il y a beaucoup de joueurs nommés pour le Ballon d'Or qui le méritent aussi. Mon duel face à lui durant France/Allemagne ? Je n'ai pas vu de fautes de ma part sur Kylian (rires). Je rigole, c'est très difficile de défendre en un-contre-un face à lui avec ses qualités énormes et sa vitesse. C'est un joueur exceptionnel, bien sûr. Que puis-je dire encore ? En fin de match, j'étais énervé du résultat, mais le reste, ce n'était pas un problème.»

Sa relation avec Thomas Tuchel :

«La relation est bonne, il m'aide sur le terrain, mais aussi dans la vie normale. Il peut m'aider pour que je progresse. Tactiquement, il est aussi très bien, il me donne aussi parfois des conseils. Il connaît aussi mon caractère et il sait que je vais parfois me mettre la pression parce que je veux m'améliorer chaque jour et donner tout ce que je peux. Il sait qu'il doit parfois me calmer un peu. Ce sont des trucs qui m'aident ici. Je suis content de travailler avec lui et avec tout le staff.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 11 novembre

samedi 10 novembre

vendredi 09 novembre

jeudi 08 novembre

mercredi 07 novembre

mardi 06 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux