Article 

Kurzawa : «Thiago Silva parle plus. C’est tout simplement ça que j’ai voulu dire»

Publié le dimanche 16 avril 2017 à 12:07 par Philippe Goguet
Layvin Kurzawa s'est confié à la web-tv OKLM durant son dernier séjour en bleu. Il est revenu sur ses propos concernant Thiago Silva.

La pression au quotidien :

«Personnellement, je la vis bien, c’est plus mon entourage à qui cela donne un peu plus difficultés à vivre. Mais ça fait partie du métier, on est habitué à ça et on vit avec.»

Ses critiques sur Thiago Silva :

Il y a quelques semaines, il avait expliqué au Canal Football Club que le capitaine du PSG parlait beaucoup sur le terrain.

«Ça a été pris d’une façon où je le descendais un petit peu alors que ce n’était pas du tout le cas. C’est quelqu’un de très important au club, c’est notre capitaine. Quand je joue avec Presnel et quand je joue avec Thiago, la seule différence c’est que Thiago parle plus. C’est tout simplement ça que j’ai voulu dire. Il n’y a rien de méchant, comme ça a pu être interprété par certaines personnes. »

Le devoir d'exemplarité du footballeur :

«On est obligés d'y penser, nous sommes des personnages publics et on sait que beaucoup de personnes nous regardent, notamment des jeunes de notre âge ou même des plus jeunes, des plus vieux aussi. J'y pense et beaucoup de monde y pense aussi. Il faut y faire attention, c'est important.»

La Ligue 1 :

«Cette saison, et on l’a vu en Ligue des Champions avec Paris malgré notre sortie et Monaco, la Ligue 1 a franchi un cap. Pour perdurer, il faudrait que certains clubs de Ligue 1 arrivent à garder leurs talents dans leurs équipes. On a réussi à attirer des joueurs comme Memphis (OL), comme Balotelli (Nice). Pour les clubs, pour la Ligue 1 et pour les supporters, c’est quelque chose de très très bien. Quand on regarde un match, on veut voir des grands joueurs, des beaux buts, des beaux gestes techniques et cette saison c’est ce que l’on voit. »

Sa reconversion :

« Je ne pense pas à mon après-carrière, je vis le moment présent, j’essaye de me donner des objectifs. Je vis, je profite à fond de ces moments-là parce que ce n'est pas éternel. Mes objectifs ? Ils sont personnels, je ne me fixe aucune limite, j’essaie d’aller le plus loin possible et de faire le maximum pour moi, pour ma famille et pour tous mes proches. »

L'entretien en intégralité :

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

lundi 26 juin

dimanche 25 juin

samedi 24 juin

vendredi 23 juin

jeudi 22 juin

mercredi 21 juin

mardi 20 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux