Article 

Le PSG paye une partie des impôts de ses joueurs les plus cotés (F.Leaks)

Publié le samedi 10 novembre 2018 à 12:37 par Philippe Goguet
Les Football Leaks reviennent sur un point particulier du fonctionnement du PSG, à savoir le paiement des impôts de certaines des plus grandes stars du club. Le club assure un salaire fixe après impôts et compense en augmentant le salaire brut si nécessaire.

Il n'est pas simple d'attirer des grands joueurs en Ligue 1 et le PSG se retrouve régulièrement à proposer de gros salaires pour attirer des joueurs reconnus. Mais le club va un peu plus loin que ça et il propose un dispositif un peu particulier à ses stars les mieux payées dont les Football Leaks se font l'écho. Ce système est baptisé en interne la « garantie fiscale » et concerne très exactement neuf joueurs selon Mediapart : Neymar, Kylian Mbappé, Ángel Di Maria, Thomas Meunier, Marquinhos, Marco Verratti, Thiago Silva, Edinson Cavani et Dani Alves. Soit plus ou moins les 9 joueurs les plus cotés de l'effectif.

Le système est très simple, le club garantit à ces joueurs un salaire précis après le paiement de tous les impôts, sorte de salaire « ultra net » comme le décrit Médapart, donc après toutes les taxes et l'impôt sur le revenu. Plutôt que ses joueurs se retrouvent à devoir gérer eux-mêmes leurs impôts, ce qui a valu des problèmes à certains par le passé, le club calcule et ajuste la rémunération brute des joueurs afin qu'ils aient toujours le même montant en « net-net » à la fin. Le club évite tout problème avec le fisc aux joueurs même si ce sont bien eux qui payent leur dû à l'état à la fin. Ce système qui assure une de la tranquillité à ses stars coûte en revanche très cher au PSG puisqu'il est estimé entre 67 et 74M€ en 2018 selon des documents internes.

Interrogé sur ce système un peu particulier, le PSG ne s'est pas caché et a même confirmé la chose, expliquant à Mediapart que les négociations salariales avec les joueurs d'élite se faisaient « toujours sur la base d'un salaire net-net afin qu'ils puissent comparer les offres ». Ce système existe depuis 2012 et l'arrivée de QSI à Paris, quand le club a basculé dans une toute autre dimension financière. Avant les neuf actuels, bien d'autres joueurs en ont d'ailleurs profité, de Zlatan Ibrahimovic à Pastore en passant par Lavezzi, Trapp et même Unai Emery. Son successeur Thomas Tuchel ne semble en revanche pas en bénéficier.



News 

lundi 19 novembre

dimanche 18 novembre

samedi 17 novembre

vendredi 16 novembre

jeudi 15 novembre

mercredi 14 novembre

mardi 13 novembre

lundi 12 novembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux