Article 

Motta revient sur le problème Cavani, l'entourage de l'Uruguayen aussi

Publié le mardi 26 janvier 2016 à 12:19 par Philippe Goguet
Thiago Motta est revenu sur la fameuse réunion de Doha évoquant Cavani et a confirmé des soucis avec l'Uruguayen. Si ce dernier ne s'exprime pas, son entourage le fait et évoque un possible départ.

A l'issue de PSG/Angers, Thiago Motta s'est arrêté auprès de la presse française pour revenir sur le match et faire l'apologie d'Angel Di Maria mais aussi auprès des journalistes italiens. Devant ceux-ci, il est revenu sur la réunion de Doha où le comportement de Cavani a été évoqué et il a fait passer quelques messages à destination de l'attaquant. Si ce dernier n'a pas répondu, son entourage s'en est chargé dans la presse uruguayenne.

Motta donne sa version des faits 

Fin décembre, à Doha, une réunion interne au PSG a réuni Laurent Blanc, Olivier Létang et 4 joueurs (Silva, Motta, Ibra et Matuidi) pour évoquer la vie du groupe et le cas de Cavani a été abordé, le joueur étant parti en vacances trois jours avant les autres en raison d'un souci au mollet, officiellement. Laurent Blanc a confirmé cette fameuse réunion dont la presse avait eu vent et admis qu'un problème de comportement concernant l'Uruguayen avait été abordé mais a tenté depuis de dédramatiser l'impact de ce petit rendez-vous.

Samedi, Motta a donc donné sa version de cette réunion : « On a eu une réunion à Doha, le coach sportif, le directeur sportif et les 4 capitaines. Même si on a bien travaillé, on sait qu’on peut faire mieux. Nous, en tant que capitaines et joueurs importants de l’équipe, on donne notre avis. L’entraîneur et le directeur sportif donnent le leur. Mais à la fin, ce qui compte, c’est que le club décide, l’entraîneur prend des décisions, et nous on fait notre boulot. » Le joueur précise ensuite : «Que ce soit Cavani, Lucas, moi et Di Maria, Pastore ou Matuidi qui joue, à la fin on ne peut pas manquer de respect à l’entraîneur, c’est lui qui décide. »

Mais les propos de Motta prennent une autre signification quand le journaliste italien qui l’interroge évoque le fameux « problème de comportement de Cavani » et avance qu'il « n’est pas résolu. » Motta effectue ce qui ressemble à un signe d’approbation et répond : «Blanc a aussi fait une réunion avec tout l’effectif, où il a établi les règles que l’on pense importantes. À partir de là, ce sont ses décisions, c’est son métier et nous, on doit l’accepter et le respecter. »

L'entourage de Cavani répond pour lui

Si Motta se place donc clairement derrière son entraîneur, confirmant au passage que le groupe n'a pas spécialement apprécié l'écart de comportement de Cavani, ce dernier est muet depuis cet incident et c'est son entourage qui a répondu pour lui dans la presse uruguayenne, notamment auprès du quotidien sportif Ovacion, le joueur ne voulant pas s'exprimer pour ne pas rajouter de l'huile sur le feu actuellement.

Selon les proches, Cavani avait l'autorisation de Laurent Blanc pour repartir plus tôt en Uruguay et le coach utilise désormais ce départ anticipé contre lui. D'après la presse uruguayenne, le joueur doit désormais évoquer avec son coach et l'effectif cette controverse concernant ce départ anticipé afin de régler le différend. Et si la situation ne s'améliore pas, l'attaquant cherchera alors un nouveau club dès le mois de juillet prochain dans l'optique de quitter le PSG.

Aujourd'hui, et malgré les tentatives de Blanc de faire passer ce problème Cavani pour un simple souci comportemental qui n'a rien à voir avec son passage sur le banc, il semblerait donc qu'il y ait un vrai souci entre l'attaquant et le reste de l'effectif.

Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

samedi 15 juin

vendredi 14 juin

jeudi 13 juin

mercredi 12 juin

mardi 11 juin

lundi 10 juin

dimanche 09 juin

samedi 08 juin

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux