Article 

Le mal-être de Cavani de nouveau évoqué par la presse

Publié le mardi 12 janvier 2016 à 12:49 par Philippe Goguet
Le journal L'Equipe consacre de nouveau un article au cas d'Edinson Cavani. L'Uruguayen aurait du mal à vivre la situation actuelle et sa non-titularisation contre Bastia ne passe pas.

Serpent de mer du PSG depuis son arrivée à l'été 2013, le mal-être de Cavani au PSG fait son retour dans la presse sportive du jour avec un large article de L'Equipe sur le sujet. Les soucis actuels de Cavani se concentrent sur deux matches, celui avant la trêve hivernal à Caen et celui contre Bastia vendredi dernier.

Selon le journal, le groupe du PSG n'a pas apprécié que l'Uruguayen rentre deux jours avant le match au pays pour retrouver les siens. Le PSG l'y avait autorisé vu qu'il était blessé (selon ses proches) mais ses partenaires n'auraient pas apprécié ce départ anticipé alors que la demi-saison n'était pas bouclée. Ce départ anticipé aurait même été évoqué à Doha lors d'une réunion entre Blanc et les cadres du vestiaire (Silva, Ibra, Motta et Matuidi).

Vendredi dernier, contre Bastia, le Matador n'est pas entré en jeu alors qu'il était attendu qu'il joue un minimim et les raisons de cette non-utilisation sont évoquées. Si Blanc a appuyé sur le fait qu'il voulait remettre la même équipe que contre Caen car elle lui avait plu, le journal appuie sur le fait que l'entraîneur n'a pas forcément goûté l'attitude du joueur de partir plus tôt en vacances, rappelant son retard à l'entraînement l'an passé après la trêve hivernale. A l'époque, le joueur s'était accordé quelques jours de vacances en plus en Uruguay, comme Lavezzi, et avait été sanctionné par le club à son retour.

Le mal-être de Cavani est une nouvelle fois rappelé, le joueur ayant du mal à vivre loin de ses enfants et retournant au pays dès que possible. Le fait qu'il ne soit pas utilisé vendredi n'aurait pas plu selon son entourage, de même que le fait que le système en 4-4-2 parfois évoqué n'est pratiquement jamais utilisé. La thèse d'un départ en juin prochain est donc une nouvelle fois mise sur le devant, malgré le contrat du joueur jusqu'en 2018, mais le fait que Zlatan parte très probablement l'été prochain réduit fortement les chances de voir l'Uruguayen partir également, le club parisien ne pouvant pas se séparer de ses deux avant-centres durant le même été.

Vous pouvez retrouver les commentaires de l'article sous les publicités.
Joueur(s) lié(s) 
Match lié 


News 

Aujourd'hui

jeudi 25 février

mercredi 24 février

mardi 23 février

lundi 22 février

dimanche 21 février

samedi 20 février

vendredi 19 février

jeudi 18 février

 

Soutenez-nous 
Soutenez CulturePSG sur Tipeee
Réseaux sociaux