Article 

Neymar, identité et besoins d'un joueur à part

Publié le dimanche 13 août 2017 à 9:57 par Ryan Chase
Quelques jours après son arrivée au PSG, Neymar va faire ses débuts ce dimanche soir à Guingamp. Présentation d'un joueur hors-norme, génial dribbleur à la recherche d'une équipe qu'il mènera seul au sommet.

Quatre saisons pleines à Barcelone pour apprendre. D'abord de l'Europe, puis du plus grand du moment. C'est le temps qu'il lui aura fallu avant de sauter le pas. Neymar a pris une décision difficile, très risquée, mais conforme à sa nature. Son arrivée à Paris n'est rien d'autre que l’émancipation d'un joueur privilégié à la recherche d'un étendard susceptible de porter son nom.

Un prodige à la recherche de sa propre équipe

Neymar a brillé à Barcelone comme le meilleur lieutenant de Messi et il rejoint finalement Paris parce qu'il a constaté, très tôt, qu'il était en mesure de faire plus, de prendre plus. Les statistiques de production le décrivent comme un attaquant très déterminant, mais ce qui illustre réellement la catégorie du Brésilien, c'est son influence lors des courtes, mais bouleversantes absences de Messi. Dès sa deuxième saison en Catalogne, Neymar a en effet démontré toute la panoplie des grands leaders. Il a la personnalité, le désir de s'impliquer et surtout, la persévérance des grands joueurs qui visualisent la victoire même lorsque les dieux du foot s’avouent vaincus.

En ce sens, son arrivée à Paris est un message à toute la planète football. Neymar se sent prêt. A tel point qu'il a décidé de quitter un club cinq fois vainqueur de la Ligue des Champions, et l'un des très sérieux concurrents au titre de meilleur joueur de tous les temps pour rejoindre un PSG qui cherche encore à disputer sa première finale. De loin, cela pourrait s’apparenter à de la folie. Mais le parcours du Brésilien depuis ses débuts professionnels laisse peu de doute : Neymar a toujours été un leader. Avec Santos comme avec la Seleção. Et s'il n'est pas parvenu à obtenir le même titre à Barcelone, c'est simplement parce qu'il a croisé la route d'un joueur infini.

En signant pour le PSG, le Brésilien récupère instantanément le statut de leader en club, avec même une certaine distance sur le reste du groupe. Il rejoint un effectif dont le joueur le plus grand du secteur offensif, Angel Di Maria, est au moins deux crans plus bas sur l’échelle. Celui-ci n'a d'ailleurs pas été en mesure de succéder à Zlatan Ibrahimovic comme le leader du projet parisien. Il arrive donc dans des conditions idéales pour obtenir les responsabilités qu'il désire et la liberté qui va avec. Le mercato étant encore ouvert à de nombreux mouvements, il apparaît difficile de prédire exactement comment évoluera le PSG la saison prochaine. Mais le parcours du Brésilien jusqu'à ses 25 ans donne déjà de nombreuses pistes.

Un dribbleur sans limites

Essentiellement, Neymar est un joueur de déséquilibre et sa plus grande qualité est son imagination. Avec le ballon dans les pieds, il invente constamment, au point de ne jamais répéter deux fois le même dribble, et cela conditionne immensément son comportement sur le terrain. D'abord d'un point de vue positionnel, puisqu'il cherche à multiplier les réceptions sur l'aile gauche. Là-bas, il peut y recevoir le ballon avec plus d'espace et prendre de la vitesse tout en rentrant sur son pied droit. Ensuite, d'un point de vue tactique, puisqu'il cherche surtout à recevoir le ballon dans une position arrêtée et dans les pieds. Et enfin, d'un point de vue rythmique, car une fois le ballon dans les pieds, le Brésilien laisse quasi systématiquement libre court à son imagination, quitte à parfois négliger la possibilité de faire progresser une action le plus rapidement possible.

Son physique parfait pour le football moderne et sa technique irréprochable forment avec son imagination un triangle d'attributs qui en font un dribbleur hors du commun. Neymar est totalement imprévisible, extrêmement élastique et garde tout le temps le contrôle. Il dribble au milieu de ses adversaires comme Spiderman corrige un groupe de malfaiteurs : en s'amusant de sa supériorité.

Pour autant, le Brésilien n'oublie pas d’oxygéner ses dribbles. Il apprécie particulièrement les combinaisons et y voit une manière sûre de progresser vers le but. Les attaquants déployés sur les ailes ont généralement tendance à se sentir gênés par une présence dans l'axe, qui leur "ferme" l'accès au but, mais ce n'est pas le cas du Brésilien. Au contraire, lui offrir une référence avec laquelle combiner peut être une manière efficace de le démultiplier. Sa qualité associative est excellente, surtout dans le jeu court. Le ballon met systématiquement son coéquipier dans de bonnes dispositions pour continuer l'action. Et le Brésilien sait également trouver un joueur coté opposé pour attaquer l'espace dans le dos du coté gauche de la défense.

Car s'il est avant tout un joueur de déséquilibre, Neymar n'oublie pas pour autant la finalité de ses actions : marquer. Dans ce domaine, le Brésilien offre une qualité de frappe remarquable, notamment avec l'intérieur de son pied droit, avec lequel il privilégie le placement du ballon aux frappes en force.

Comment l'exploiter

Le PSG étant un club forcé à avoir un pourcentage élevé de possession de balle et qui fait face à une majorité de replis défensifs durant sa saison, la question clé pour Emery n'est pas tant de savoir si Neymar va jouer à gauche ou dans l'axe, mais plutôt comment l'optimiser en phase d'attaque organisée.

A la vue des éléments mentionnés plus haut, on peut énoncer quelques bases pour y parvenir :

  • Un latéral gauche profond, capable de monter à chaque fois que le Brésilien reçoit le ballon, afin de diviser le marquage de zone et faire reculer le latéral opposé.
  • Un avant centre ou ailier du coté opposé capable, en priorité, d'attaquer les espaces pour faire reculer le reste de la ligne défensive et être en mesure de recevoir une passe du Brésilien.
  • Un relayeur ou pivot gauche avec une tendance à évoluer derrière le ballon, afin de faire les couvertures nécessaires pour le coté gauche, de nature à être exposé par la montée de deux joueurs.
  • Un milieu de terrain droit, avant centre, ou ailier droit avec des mouvements vers l'intérieur du terrain en direction du Brésilien pour lui offrir un point d'appui.

Avec ces points, on peut alors dégager deux théories principales à l'heure actuelle :

Le but principal de ces exemples est clair : créer des espaces pour que Neymar puisse recevoir le ballon dans sa zone favorite le plus fréquemment possible, tout en offrant une structure défensive capable de faire les compensations nécessaires afin de ne pas souffrir en transition défensive. Le mercato étant encore ouvert, Les noms évoqués peuvent changer, mais dans l'ensemble, on peut d'ores et déjà affirmer qu'Unai Emery dispose des profils nécessaires pour optimiser le jeu de la nouvelle star parisienne. Reste à savoir s'il en est désormais capable.

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

jeudi 19 octobre

mercredi 18 octobre

mardi 17 octobre

lundi 16 octobre

dimanche 15 octobre

samedi 14 octobre

vendredi 13 octobre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux