Article 

Sa période compliquée, son rebond, son avenir, Di Maria s'est confié

Publié le dimanche 15 avril 2018 à 18:39 par Philippe Goguet
De son début de saison compliquée à sa renaissance depuis le début de l'année en passant la Ligue des Champions ou encore son avenir, l'Argentin Angel Di Maria s'est confié à Stade 2 avant PSG/Monaco.

De nouveau titulaire depuis la blessure de Neymar fin février, Angel Di Maria vit une période faste depuis le début de l'année 2018, étant à la fois le meilleur buteur et le meilleur passe du PSG sur cette période. Dans Stade 2, l'Argentin est notamment revenu sur cette belle période : «2018 a très bien commencé pour moi. Je suis revenu avec un état d'esprit différent. Au début de la saison, c'était très compliqué, je ne savais pas si j'allais rester ou partir de Paris. Dans la tête, c'est vrai que ça n'a pas été facile. Cela m'a beaucoup touché. Ils ont voulu que je reste mais je n'ai pas joué au début.»

«Emery m'a toujours donné une explication du pourquoi.»

Titulaire pour les premiers matches de la saison, Di Maria a ensuite subi de plein fouet l'arrivée tardive de Mbappé et a passé la majeure partie de la première moitié de saison sur le banc. Di Maria commente ce souci d'évoluer dans club à l'effectif XXL : «L'important, c'est que le club continue à grandir en attirant de très grands joueurs. Ensuite, c'est à l'entraîneur de former une grande équipe. C'est lui qui décide qui joue et qui ne joue pas. Mais il m'a toujours donné une explication du pourquoi. J'ai toujours essayé de comprendre et j'ai travaillé pour essayer de gagner ma place.»

Relancé début janvier 2018, il va malgré tout rester sur le banc du côté de Madrid le 14 février dernier lors du huitième de finale aller de Ligue des Champions. A l'issue du match, sa femme s'offre une sortie très dure envers Unai Emery sur les réseaux sociaux. De son côté, Di Maria reste diplomate : «C'était censé être un grand moment, je marquais à quasiment tous les matches mais c'est le monde du football. Ma fille aussi regarde tous les matches et quand je ne joue pas, elle me demande pourquoi. Et ça, ce sont parfois des choses difficiles à expliquer. L'essentiel, c'est que tout le monde se porte bien et que ma famille soit heureuse ici à Paris. C'est ça le plus important.»

Titulaire au retour, il ne fera pas mieux que les autres et voit donc la route du PSG s'arrêter dès les 8e, la quête de la Champions League s'envolant. Une vraie déception aux yeux de l'Argentin : «Faire le triplé serait fantastique mais il y aurait toujours cette frustration de ne pas pouvoir gagner la Ligue des Champions, de ne pas pouvoir aller plus loin. Comme je l'ai toujours dit, la Ligue des Champions ne se gagne pas seulement avec des bons joueurs, il faut toujours un peu de chance. La chance du Real en obtenant un penalty face à la Juventus en fin de match... C'est ce qui fait la différence et permet d'aller plus loin.»

«Je n'ai parlé avec personne au club et je ne négocie avec personne non plus à l'extérieur.»

Quant à savoir si ce sera avec lui, Di Maria reste vague : «J'ai encore une année de contrat. Je n'ai parlé avec personne au club et je ne négocie avec personne d'autre non plus à l'extérieur. Je vis ça tranquillement, je vis aussi des bons moments au PSG. Il y a aussi la Coupe du Monde qui arrive et est très importante pour moi. Je suis content ici, j'ai beaucoup d'amis, ma famille est heureux, on verra ce qui va se passer. Cela dépendra de ce que souhaite le club. De l'entraîneur aussi ? Oui, bien sûr, je ne sais pas si Unai Emery va continuer ou pas, quels joueurs vont rester aussi. C'est difficile, ça a été un coup dur d'être éliminé par Madrid, il y aura forcément des changements mais on n'en sait pas plus.»

Joueur(s) lié(s) 


News 

Aujourd'hui

dimanche 09 décembre

samedi 08 décembre

vendredi 07 décembre

jeudi 06 décembre

mercredi 05 décembre

mardi 04 décembre

lundi 03 décembre

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux