Article 

Tuchel dédramatise la défaite contre Guingamp mais agit avant Amiens

Publié le vendredi 11 janvier 2019 à 22:54 par Philippe Goguet
Après la deuxième défaite de son mandat au PSG face à Guingamp, Thomas Tuchel n'a pas voulu trop accabler ses joueurs devant la presse et leur a trouvé des excuses. Pour autant, il n'est pas resté sans agir.

En une défaite contre Guingamp à l'occasion des quarts de finale de la Coupe de la Ligue (0-1), Thomas Tuchel a perdu en même temps son invincibilité au Parc des Princes et celle, plus courte, sur l'année 2019. Pour autant, le coach parisien n'a pas voulu dramatiser la situation quand il est revenu sur la partie quelques jours après, y voyant «un match pas très clair sur les stats ni un résultat logique. Si tu regardes les stats, ce n'est pas possible de perdre ce match mais c'est toujours possible en foot et tout le monde aime ce sport pour ça.»

Le reste du discours sera dans la même veine, l'entraîneur allemand évoquant « de petites choses, pas grand-chose » et il va même défendre la très mauvaise dernière demi-heure de ses joueurs : «C'était un peu bizarre car, quand nous menions au Parc 1-0, tout le monde avait le sentiment que le match est fini et c'est normal parce que c'est le cas normalement. [...] Quelques fois, c'est aussi nécessaire d'accepter que cétait un soir bizarre».

La défaite semble donc bien acceptée et l'entraîneur parisien va même commenter ce que beaucoup ont perçu vu des tribunes : «On a manqué d'envie mais, d'un autre côté, très honnêtement, je comprends les joueurs : ils jouent beaucoup de matches et ce n'est pas possible de faire 60 matches en étant concentré émotionnellement avant le match, d'être super concentré et avec une super pression dans les vestiaires. Ce n'est pas comme ça et ce n'est pas possible. Et le problème ne vient pas de la façon dont on a commencé le match contre Guingamp car ils n'ont pas marqué en premier leurs deux buts, nous avons mené 1-0.» 

Après ce premier argument inattendu sur l'impossibilité d'être toujours au top, il en ajoute un second : «J'ai pu sentir qu'on manquait de quelque chose mais c'est aussi difficile pour nous car, si nous avions gagné le match contre Guingamp 1-0, tout le monde aurait dit qu'on a gagné seulement 1-0 au Parc contre Guingamp, qu'on doit jouer mieux. Tout le monde dirait ça, aucune personne ne dirait qu'on a encore gagné ! Mes joueurs ont beaucoup de fois le sentiment qu'ils n'ont pas grand-chose à gagner mais beaucoup à perdre. S'ils font un match sérieux et gagnent 1-0 ou 2-0, cela ne suffit pas, cela doit toujours être 4-0 ou pourquoi untel n'a pas marqué, pourquoi aussi peu d'occasions ? On peut sentir ça et ce n'est pas facile à accepter et d'être toujours motivé à 100%. On a joué avec sérieux contre Guingamp mais on a manqué de mental pour finir le match ou pour défendre avec qualité après le 1-0 pour gagner comme ça.»

Visiblement pas rancunier, le coach allemand conclut alors ce retour en arrière par une projection sur l'avenir : « Oui, on va parler avec les joueurs mais ils le savent et on va leur dire avant Amiens qu'on attend une réponse. Mais je ne vais pas faire un grand speech dans le vestiaire à Amiens.»Pour autant, l'entraîneur parisien n'a pas laissé ses troupes s'installer dans le confort et la première décision est tombée dès ce vendredi comme le rapporte RMC. Alors que Paris se déplaçait depuis plusieurs semaines uniquement le jour du match en province, une mise au vert a été décidée et les joueurs de la capitale sont partis dès ce vendredi soir du côté d'Amiens. 

Match lié 


News 

Aujourd'hui

mardi 20 août

lundi 19 août

dimanche 18 août

samedi 17 août

vendredi 16 août

jeudi 15 août

mercredi 14 août

mardi 13 août

 

Soutenez-nous 
Réseaux sociaux